Mars Horizon | Je suis à la maison

Mars Horizon couverture

Impressions.

Mars à l’horizon ? On en rêve un peu, beaucoup, à la folie. Et si on pouvait toucher ce rêve du doigt en embarquant pour la mission Mars Horizon. Je l’ai fait et vous en touche quelques mots…

Arrivée sur la planète rouge

Mars, 8 octobre 2080. Les premiers humains atterrissent sur Mars. Ingénieure, médecin, botaniste, psychiatre, pilote, ils ont tous signé pour la grande aventure spatiale. L’une d’entre eux est destinée à rester définitivement sur place : Jeanne. Sa formation est généraliste et elle fait office de community manager de la station. Elle s’adresse à la Terre par vidéo pour raconter tout ce qui se passe. Et au lecteur par la même occasion. On les suit dans leur premiers pas et leurs premiers émois sur la planète rouge avec beaucoup d’émotions.

Mars Horizon planche 3

Sur Europe, Josh et Elena sont en contact étroit avec le nouveaux arrivés sur Mars. Ils ont une mission très différente bien que tout aussi passionnante : il forent le sol du satellite de Jupiter en vue d’accéder à l’océan sous-terrain, pour y chercher des formes de vie.

Sense of wonder du possible

Mars est fascinante pour les êtres humains du XXIè siècle. Elle est pour notre génération ce que devait être la Lune pour la génération des années 50/60 : à portée de fusée et à la fois si inatteignable. On sent que ce rêve qui pourrait bien se transformer en réalité anime Florence Porcel, au scénario de Mars Horizon.

Et elle arrive admirablement à nous transmettre sa passion. L’émotion et le sense of wonder nous guident pendant 120 pages. Mais le plus fou, c’est que ce sense of wonder nous pourrions bien le ressentir un jour pour de vrai.

Mars Horizon planche 1

Je vis avec cette espoir d’être toujours de ce monde le jour où l’homme posera le pied sur Mars. Et dans un coin de ma tête je ne cache pas mon intense désir que la NASA nous fasse un jour un communiqué officiel « Nous ne sommes pas seuls ». Mince, les gars, faites un effort, je me contenterais même de fossiles.

Mars Horizon c’est la concrétisation fantasmée de ces désirs. C’est un véritable plaisir de lire cette bande dessinée qui mise énormément là-dessus. Elle m’a transportée là haut, à 76 millions de kilomètres, dans un état d’excitation et de joie, un peu comme les personnages de la BD.

Mission vulgarisation scientifique

Mais n’oublions pas la mission vulgarisatrice et les connaissances que la collection Octopus s’emploie à transmettre de toutes ses tentacules. Mars Horizon est aussi une mine d’informations scientifiques passionnantes : comment se propage le son sur Mars, comment y calculer le passage du temps, comment faire l’amour sur Mars (ben oui quoi)? On n’est pas en reste sur l’astronomie, la psychologie, la géologie, l’ingénierie, les techniques de survie les plus sophistiquées…

Mars Horizon planche 2

J’ai particulièrement apprécié l’importance donné à la psychologie et les effets des émotions sur le corps. Non seulement, c’est captivant mais cela renforce l’empathie pour les personnages. Ce sont des astronautes entraînés mais aussi et surtout des êtres humains qui vivent des événements intenses. Il serait vain de nous faire croire qu’ils peuvent prendre part à un projet pareil en faisant preuve d’un stoïcisme à toute épreuve. Par ailleurs,  leur entrainement leur permet de ne jamais oublier leur mission.

La bande dessinée est qui plus est joliment illustrée par Erwann Surcouf, d’un trait minimaliste mais précis où les tons ocre dominent (en même temps Mars… Voilà quoi).

Mars est le rêve de voyage spatial le plus réaliste que les fans de science-fiction peuvent avoir. Et comme quoi, il n’est pas toujours nécessaire de partir dans les galaxies très lointaines du space opera pour ressentir une véritable bouffée de sense of wonder. Mars Horizon vous l’offre avec une petite touche de vulgarisation scientifique.

Informations éditoriales

Scénarisé par Florence Porcel. Dessiné et mis en couleur par Erwann Surcouf. Publié chez Delcourt – Octopus en 2017. 120 pages.

Pour aller plus loin

A lire sur le blog :  La planète Mars | le sense of wonder de la vulgarisation scientifique,  Pourquoi j’ai laissé tomber la trilogie martienne
D’autres avis : La bretelle d’accès, La coquille. 
BD lue en compagnie du club de lectures de bandes dessinées Comic Whales, qu’il est bien avec des thématiques originales et des sélections aux petits oignons.

6 commentaires sur « Mars Horizon | Je suis à la maison »

  1. Quel pied ce serait de vivre la retransmission des 1ers pas sur Mars! Je comprends ton enthousiasme à la lecture de cette BD.
    (moi dans ma ‘tite tête je me dis que les humains sont sacrément prétentieux de se penser seuls dans l’univers, ça me rend tellement curieuse de savoir ce qu’il pourrait y avoir d’autre ^^ )

    Bref, une BD à lire pour moi (une de +!)

    Aimé par 1 personne

  2. Haha c’est génial! 🙂
    Perso j’aurais plutôt peur des réactions face au communiqué de la NASA, je vois d’ici les émeutes et les morts piétinés par la foule partout dans le monde… Mais c’est mon côté pessimiste. ^^

    J'aime

    1. T’as trop regardé Premier contact toi :p Il est probable que le jour où ça arrivera ce sera une micro-bactérie congelée sur Europe ou Titan. La réalité est toujours plus naze que la fiction :p

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.