Les culottées | Elles manquent pas de culot, celles-là !

 

Impressions.

Elles sont exploratrice, femme à barbe, danseuse, avocate, gardienne de phare, journaliste, volcanologue, astronaute, ou encore impératrice… Elles ont principalement sévi au 19ème et au 20ème siècle (voire sévissent toujours au 20ème) mais aussi dans l’Antiquité. Elles sont françaises, américaines, afghane, apache, autrichienne, syrienne… Ces femmes ont existé (ou existent toujours d’ailleurs), vous n’en avez le plus souvent jamais entendu parler et toute leur vie elles se sont ingéniées à ne faire que ce qu’elles voulaient. Pénélope Bagieu nous les présente dans cette double bande dessinée indispensable.

Success story

Les Culottées, ce sont 30 portraits de femmes initialement publiés sous forme de bande dessinée hebdomadaire sur un blog du Monde entre janvier et octobre 2016. Les planches ont par la suite été republiées en deux volumes chez Gallimard. La prépublication gratuite en ligne n’a visiblement pas fait de l’ombre aux albums puisqu’ils se sont vendus comme des petits pains (8ème et 12ème places des meilleures ventes BD 2017). Le succès ne s’arrête pas là puisque Les Culottées est en train d’être adapté en mini-série animée et devrait parvenir sur nos écrans en 2020. La bande dessinée a aussi été traduite et publiée aux Etats-Unis.

Vous allez me dire que, bon, je suis bien gentille mais que vous n’êtes pas venus pour que je vous étale le palmarès de cette bande dessinée. Et vous avez bien raison.

les culottées nelly bly
Double page Nelly Bly

On veut des femmes !

Les Culottées sont des BD vraiment réjouissantes à lire. C’est hyper cool de voir des nanas badass mises en avant. Elles ont chacune à leur manière contribué à changer quelque chose, de grand ou petit, dans le monde dans lequel elle vivent ou ont vécu.

Mes découvertes préférées sont :  Lozen, femme apache, cheffe de guerre, voleuse de chevaux et chamane ; Agnocide, gynécologue dans la Grèce Antique, elle a dû se déguiser en homme pour exercer son métier ; Sonita Alizadeh, rappeuse afghane chantant la condition des femmes dans son pays (son clip) ;  Katia Krafft, volcanologue tête brûlée qui mourra de sa passion (mais après avoir révolutionné le domaine).

Ma préférée d’entre toutes c’est sans doute Nelly Bly, dont je connaissais déjà l’existence mais son portrait dans Les Culottées m’a carrément donné envie de m’y intéresser davantage.

Chaque portrait fait entre 5 et 10 pages et retrace les grands moments de la vie de chacune avec beaucoup d’humour et un peu de gravité. A la fin de chaque portrait, Pénélope Bagieu nous offre une double page illustrée, unique à la publication papier et destinée à clôturer le portrait, dans un style graphique différent des planches de bd. J’adore ces doubles pages !

les culottées Annette Kellerman
Annette Kellerman

Ne tergiversons pas. Lisez ces BD’s, qu’elles sont bien. On y fait de chouettes rencontres. On y booste son capital féminisme. A mettre dans toutes les mains, vraiment.

Informations éditoriales

Scénarisé et dessiné par Pénélope Bagieu. Publié chez Gallimard Bande Dessinée en 2016 et 2017. 144 et 167 pages.

Pour aller plus loin

Les culottées le blog.
Sources : Bande dessinée : les meilleures ventes de 2017Un premier trailer pour la version animée des Culottées de Pénélope Bagieu“Brazen”: les femmes rebelles de Pénélope Bagieu arrivent aux US. En bonus, une interview de Pénélope Bagieu.
D’autres avis : signalez-vous en commentaire 🙂

21 commentaires sur « Les culottées | Elles manquent pas de culot, celles-là ! »

  1. Je n’ai lu que le 1er tome pour le moment. BD intéressante à plus d’un titre, et notamment par le fait qu’elle met en avant des femmes de tout pays. J’en ai découvertes un paquet qui m’étaient inconnues.
    C’est bien qu’une telle BD soit populaire et soit traduite en anglais.

    J'aime

  2. J’ai lu avec plaisir ces deux volumes, mais j’avoue rétrospectivement avoir un problème: la brièveté des portraits me les a fait oublier assez vites…C’est peut-être le genre de BD à posséder, mais surtout il faudrait approfondir de son côté les recherches, pour intégrer et retenir ce que l’on lit. Je préfère donc quand on a tout un volume biographique, comme le formidable Olympe de Gouges chez Casterman par exemple. Après, je conçois que certaines de ces femmes n’ont pas besoin d’être racontées sur 200 pages et que garder l’essentiel à du bon. ..

    J'aime

    1. Oui je comprends mais en même temps on nous en présente beaucoup rapidement. Après ça laisse l’occasion d’en effet rechercher des infos complémentaires sur celles qui nous parlent le plus.

      J'aime

  3. Hop, direct sur la liste des BD à lire.
    Ça me rappelle un roman (?) qui faisait aussi la part belle à de multiples portraits de femmes – livre que je n’ai pas lu, mais que je me souviens avoir vu plusieurs fois chroniqué ^^ – mais la forme BD me tente bien plus.

    J'aime

      1. J’ai été recherché ça, et ce n’est donc pas exactement ce que j’en disais, mais ça s’en rapproche : Catherine Dufour – Guide des métiers pour les petites filles qui ne veulent pas finir princesses.

        J'aime

      2. Ha mais je l’ai lu et offert à ma plus grande nièce l’année dernière. Faut que je pense à me le racheter pour le mettre dans la bibliothèque féministe que j’ai l’intention de me constituer.

        J'aime

      3. Ah, je me disais bien aussi, ça me paraissait bizarre que tu n’aies pas lu un tel livre. =P
        Du coup tu es d’accord pour dire qu’il y a un certain lien possible entre les deux ?

        J'aime

      1. Énormément de BD passionnantes ont un dessin à visée non réaliste. Dans le cas de Culottées, ça rend le tout très chaleureux, je trouve. Surtout, on s’habitue à un style. Je dis ça parce qu’on peut avoir une tendance naturelle à juger d’une BD en fonction de l’effort supposé qu’a fourni le dessinateur, ou penser que le dessin fera barrage au plaisir de lecture, etc. J’étais dans ce cas mais les médiathèques m’ont rendu éclectique en BD !

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.