Les animaux fantastiques 2 : les crimes de Grindelwald, David Yates

Les animaux fantastiques 2 les crimes de GrindelwaldBrèves impressions.

Les animaux fantastiques 2 : les crimes de Grindelwald est un film produit par Warner Bros -encore eux- et réalisé par David Yates -encore lui- . Le scénario est de JK Rowling – encore elle. Je suis allée le voir pour vous, avec un enthousiasme sublimé par mon revisionnage du premier.

Nous sommes quelques mois après l’arrestation fracassante de Grindelwald dans une station de métro new-yorkaise. Le méchant aux cheveux peroxydés doit être transféré en Europe mais il en profite pour se faire la malle. Dumbledore fait appel à notre magizoologiste préféré, Norbert Dragonneau, pour le retrouver, quelque part à Paris où Grindelwald va tenter de rassembler ses partisans.

Je vais commencer par deux reproches qui tiennent un seul mot : confusion. Peut-être m’a-t-on jeté le sort « confundo » ? Je vous laisse juge.

  • Les scènes d’action sont confuses et jouent la surenchère. Alors certes on nous en met plein la vue et les effets spéciaux sont de ouf. Mais que faire si on a l’impression d’avoir besoin d’une seconde vision pour recoller les morceaux ? C’est tout de même embarrassant.
  • L’histoire est confuse. Trop de personnages dont certains pas assez exploités, révélations qu’on n’a pas le temps de digérer avant qu’elles soient balayées par une autre, incohérences scénaristiques qui trouveront peut être explication logique plus tard  mais en attendant on reste avec beaucoup de questions en suspens, trop pour ce qu’un spectateur est capable de processer pendant sa séance. C’est tout de même embarrassant.
zouwu les animaux fantastiques 2
zouwu

On pourrait penser que je n’ai pas passé un bon moment lors de ce film. Mais peut être ais-je aussi été victime d’un sort d’envoûtement ? Envoûtée par Grindelwald assurément, dont le développement est ici intensément intéressant. JK Rowling ne nous a jamais habitués à un manichéisme de bas étage et il faut avouer que le personnage de Grindelwald est particulièrement réussi. Le discours qu’il tient fait terriblement écho à des problématiques de notre temps : la manipulation de monsieur et madame tout le monde au moyen de  promesses séduisantes et d’une distorsion des faits. J’espère avec force que c’est le sujet qui sera développé dans Les animaux fantastiques 3.

Et les animaux fantastiques dans tout ça alors justement ? J’ai lu ici ou là qu’ils sont bien oubliés. Je ne suis pas d’accord avec cette affirmation. Dès le premier opus, on sait que les créatures de Norbert sont un prétexte pour nous raconter une histoire moins légère mais qu’ils sont aussi un fil rouge important de l’intrigue. Ce deuxième opus ne fait pas défaut : la participation des animaux magiques  est essentielle à l’histoire. Prêtez par exemple une attention au rôle du nifleur dans les 2 films.

Les animaux fantastiques 2 suscite en moi des sentiments partagés. D’un côté j’ai l’impression d’avoir été baladée dans une intrigue et des scènes pleines de confusion. De l’autre, je suis totalement séduite par le développement de Grindelwald. Mes attentes le concernant sont élevées.

Informations éditoriales

Film américain et britannique, réalisé par David Yates. J.K. Rowling au scénario. Sorti dans les salles en 2018. 2h14.

Mes impressions : Les animaux fantastiques 1.

19 commentaires sur « Les animaux fantastiques 2 : les crimes de Grindelwald, David Yates »

  1. Mes parents ont été le voir hier soir, et bien que ma mère ait été très fan du 1, elle n’a vraiment pas aimé le 2, trop mou et trop incohérent à son goût, même son de cloche de mon père qui n’a pas du tout compris la fin. Perso, j’étais déjà mitigé sur le premier, je ne pense pas franchir le pas pour le 2.

    J'aime

  2. Avis partagé en grande partie sur des points qui comme toi m’ont laissé perplexe. Et pourtant cela n’a pas entamé mon plaisir durant la séance. Il a juste été troublé avec oui, le sentiment de me mettre le cerveau à l’envers pour ingurgiter certaines nouvelles, faire le lien, capter toutes les références…

    J’ai été un peu moins séduite par Credence cette fois-ci, un tantinet moins… (par contre quand j’ai entendu le nom de son amie, N., je crois que dans ma tête ça a fait un gros « OH OH le truc de dingue »).
    J’ai été séduite par le personnage de Leta Lestrange (j’ai déjà dit que j’aimais les personnages torturés hein) et j’ai trouvé Depp convaincant en Grindewald (plus que ce à quoi je m’attendais). Tu as raison quand tu dis que JKR a dressé là un personnage très intéressant. Et ta phrase a son sujet, concernant la manipulation des masses par un individu charismatique me ramène à cette phrase de Javier Cercas entendue en conférence l’autre jour : « certaines idéologies promettent le ciel et ne mènent qu’à l’enfer »… En plus, dans le film on est dans l’entre-deux guerres. Ce n’est pas anodin je pense un tel personnage

    Bref, peut-être que je m’égare :p En tout cas, je serai au rendez vous du 3, je veux savoir où JKR veut nous mener.

    J'aime

    1. Tout pareil.
      Pour N.; j’ai eu un moment de doute car je n’étais plus très sûre du nom de … bref.Et puis il n’y a plus eu de doute. Par contre je trouve que c’est un des personnages qui n’est pas assez développé dans le film. J’espère par la suite ?
      Oui tout à fait pour Grindelwald, il me semble avoir lu ou entendu qu’il était clairement inspiré d’Hitler. Mais je la vois bien partir sur quelque chose de très moderne avec les fake news (il y a un prémisse de ça dans le film), le discours sécuritaire et autres « make America great gain » (make magic great again :D).
      Hitler tenait ce type de propos aussi aux Allemands, pour leur rendre leur fierté après l’humiliante défaite de 14/18, bon euh en fait, rien n’a changé XD
      Bref, ça promet d’être passionnant.

      Aimé par 1 personne

      1. 🙂 Ah j’avoue que c’est parmi les noms de la saga HP que je n’ai pas oublié. Je suis d’accord avec toi, le personnage aurait mérité d’être exploité plus avant dès ce film. J’espère que ce sera le cas dans la suite parce que je m’interroge beaucoup sur son basculement vers…

        Pour Grindewald, je n’étais pas au courant mais quand je l’ai vu avec sa coupe et sa moustache (et son discours), je me suis fait la réflexion, tiens on dirait H. Je n’ai pas osé le dire dans mon commentaire précédent, par peur d’être partie dans une interprétation par trop délirante. Mais si cela a déjà été dit, alors ^^
        N’empêche si tu revois la scène avec les grands draps ou rideaux (je ne sais plus) qui battent au vent, limite tu peux imaginer une certaine croix dessus pour projeter encore plus le fond historique.

        Et tout à fait, l’annonce finale donne complètement à réfléchir sur les fake news. Il y a ceux qui vont prendre ça pour argent comptant sans se poser de questions, et d’autres qui vont aller tout compulser pour vérifier l’info :p
        Je pense que dans ce film, il y a plein de lectures possibles entre le passé (l’Histoire), le présent (ce qui se joue maintenant) et le futur (ce qui risque d’arriver).

        Make magic great again : j’adore! c’est tellement ça… Effrayant le rapprochement quelque part. (et non non rien n’a changé)

        C’est hyper intéressant de voir tout ce qu’un film peut soulever de questions et le rapport avec l’actualité présente.
        Passionnant oui! On n’a pas fini d’en parler :p

        (bon je ne sais pas pourquoi mais mes coms partent pas via mon compte WP alors je tente en passant par le profil FB…)

        J'aime

    2. Tout à fait, ce film quoi qu’imparfait soulève tout un tas de questions.
      Je ne sais pas pour les commentaires :/ Mais dire que je me suis cassée de Blogger pensant laisser des problèmes récurrents derrière moi et les commentateurs et que pour finir c’est la même chose ici… Heureusement qu’il y a d’autres trucs qui sont mieux :p

      J'aime

  3. Sur les points négatifs, l’hypothèse soulevée en début de film, résolue à la fin c’est à se frotter les mains de productivité. Du coup, c’est réglé trop facilement pour que cela me plaise. Je pense qu’ils auraient dû appeler cette série « Les aventures de Newton » plutôt que les animaux fantastiques car on reste sur notre faim. Sans parler des bébés niffleurs qu’on voit seulement deux minutes (attente créée car j’avais vu les produits dérivés à leur effigie sortir, notamment les funko pop). Je te rejoins sur le rôle des animaux 🙂 Et alors, la phrase « on est plus proches que des frères » me dérange énormément. C’était pile l’occasion de ne plus sous entendre mais de dire les mots et de dire simplement qu’ils s’aiment. Parce que les œuvres ont aussi le rôle de banaliser certains éléments et sentiments.
    Côté positif, je pensais juste croiser Albus quelques secondes (et je trouve que Jude Law convaincant), j’ai apprécié que Johnny Depp n’est pas fait son seul personnage bourré de mimiques (Jack Sparrow, le chapelier fou, Lone Ranger). Je me demande si on ne lui a pas mis les points sur les i et les barres au t (oui, j’aime cette expression) avant le tournage. Quand je l’avais reconnu dans le premier volet, j’avais fait la moue. Après, l’esthétique du film est plaisant, les effets spéciaux aussi même si cela frise la surenchère.

    Aimé par 2 personnes

    1. Alors pour le coup je suis pas du tout du même avis concernant le titre de la série. Il montre justement que les animaux seront toujours un fil rouge dans les films. Et on sait bien qu’il s’agit de Norbert aussi, vu que c’est lui qui a écrit le bouquin dont c’est le titre. Par ailleurs, j’ai lu quelque part qu’il n’était pas sûr que Norbert soit le héros des 5 films.
      Les bébé nifleurs sont très clairement un produit marketing, mieux vaut se tenir à distance de ce genre de choses avant la sortie du film.
      Qu’aurais-tu imaginé comme autre réplique plutôt que le « plus proches que des frères ? ».
      Jude Law fait en effet un Albus très honorable.

      J'aime

  4. Bel avis!
    Je ne pense pas que j’irai le voir au ciné 😉
    J’ai vu le premier (bon regardé pas d’un oeil attentif, ok) il y a une semaine je pense. Et, mon ressenti, c’était « wais, ça va. » Je n’aipas été passionnée ou prise par l »univers » (alors que bon…. Rowling a pris une énooooorme place dans ma vie LOL).
    Bon s’il me tombe sous les yeux, j’y jetterai un oeil par curiosité 🙂

    J'aime

    1. Il divise beaucoup. Moi même suis un peu divisée. En fait, même si la déception est tout à fait possible, ça vaut le coup de le voir pour la promesse du 3ème. Ce AF2 est clairement un film de mise en place, de présentation de personnages et d’une intrigue, il est un peu foutraque avec beaucoup de choses colorées qui explosent et font du bruit. J’espère que le 3ème saura se recentrer dans la bonne direction.

      Aimé par 1 personne

  5. Moi je ne suis pas partagé : je n’ai pas aimé. Même si je te rejoins sur le discours de Grindelwald et de manière général sur le personnage qui a des échos très actuels. Et que Albus jeune est très réussi, ça m’a fait plaisir. Fin des points positifs.
    Le pire, c’est que le film n’est peut-être pas si mal. Ce n’était juste pas ce que je voulais voir. J’ai aimé le premier AF parce qu’il était simple, atypique et plaisant. C’était pour moi ça qu’allaient être les films suivants. Sauf qu’en fait non, ce 2 n’est pas un film AF, c’est un film Harry Potter. Entre l’ambiance, les enjeux, les références, (…) pour moi c’est un juste énième film Harry Potter. C’est peut-être bien, mais ce n’est pas ce que je voulais voir. ^^’

    J'aime

  6. Un peu le même ressenti par ici, une histoire un peu compliquée (confuse c’est bien le mot, avec des incohérences qui n’aident pas non plus) qui, au final, ne fait pas vraiment avancer le schmilblick de départ, même si la réflexion sur la manipulation est intéressante. J’avais pourtant bien aimé le 1er, mais je suis sortie assez déçue de celui-ci (d’autant plus que c’était le 1er film au ciné depuis pfiou 6 mois au moins !), mais on ira voir le 3 quand même, c’est certain 🙂

    J'aime

  7. Je suis tout aussi partagée et en ayant aussi beaucoup d’attentes pour le 3. J’aime beaucoup ce qui est fait de Grindelwald et de voir Albus jeune, mais visiblement il y a un souci pour moi sur le rythme.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.