Ma vie avec John F. Donovan | Dolan, magicien des émotions

Ma vie avec john f donovan xavier dolan

Impressions.

Ma vie avec John F. Donovan est un film écrit et réalisé par Xavier Dolan, distribué par Mars films et sorti dans les salles françaises en mars 2019.  Prenez votre stylo vert et suivons ensemble l’histoire de cette correspondance étonnante entre un jeune garçon et son idole.

Correspondance secrète

Dix ans après le décès John F. Donovan, star montante d’Hollywood, Rupert Turner raconte leur longue correspondance quand il était enfant. John (Kit Harington, Game of Thrones) vit dans le mensonge, cachant son homosexualité, souffrant de solitude, de celle qui fait se sentir seul alors qu’on est entouré de gens. Rupert (Jacob Tremblay, Room) vit une vie compliquée d’enfant-acteur, harcelé à l’école, ayant déménagé en Angleterre pour se rapprocher de son père qu’il ne voit au final jamais et en conflit larvé avec sa mère.

ma vie avec john f donovan correspondance

J’ai vu trois films de Dolan : Mommy (2014), Juste la fin du monde  (2016) et celui-ci donc. On y retrouve les mêmes obsessions :

  • la thématique de la famille et en particulier la relation mère-fils
  • la musique qui m’attire irrémédiablement vers le passé
  • l’intensité des émotions qu’il veut nous partager

Dolan, magicien des émotions

Xavier Dolan est un magicien. Il a compris l’essence du cinéma. Le cinéma, plus que n’importe quel média, est capable de susciter en nous des émotions aussi intenses, aussi réelles que possible. C’est le pouvoir des images et de la mise en scène. Ce n’est pas pour rien que les genres cinématographiques sont souvent décrits par l’émotion principale que le film est sensé proposer : drame, comédie, horreur…

Après Mommy qui m’avait arraché le cœur – deux fois-, après Juste la fin du Monde qui m’avait fait pleurer toutes les larmes de mon corps sur le chemin du retour après la séance, Ma vie avec Jonh F. Donovan m’a secouée comme un prunier. Dolan nous rapproche de ses personnages en cadrant leur visage en gros plan mais aussi et surtout en nous invitant dans leur intimité sociale (des scènes d’amour aux scènes de dispute) et intérieure (le dialogue entre Donovan et le vieux dans la cuisine de l’hôtel).

ma vie avec john f donovan kit harrington

Ce qui joue aussi sur l’intensité des émotions de Ma vie avec John F. Donovan, c’est la bande originale. Il nous offre des moments musicaux en harmonie avec la scène qui se déroule sous nos yeux, forçant la nostalgie des gens de ma génération puisque les morceaux sont souvent des tubes d’avant les années 2000. De Jesus of Suburbia de Green Day à Stand by me, réinterprété par Florence and the machine, en passant par une incroyable scène de karaoké dans la baignoire sur Hanging by a moment de Lifehouse qui n’est pas sans rappeler celle de Mommy sur Ne change pas de Céline Dion. Notons qu’il m’avait aussi fait le coup de la chanson nostalgique avec Numa numa yey d’Ozone (oui j’ai été jeune moi aussi, ne me jugez pas) dans Juste la fin du monde.

Faux-semblants

Dolan est aussi tenaillé par la thématique de la famille, dysfonctionnelle bien sûr, comme toute vraie famille. Et plus particulièrement la relation mère-fils. Dans Ma vie avec John F. Donovan, elle est doublement mise sur le tapis puisque les deux personnages centraux sont concernés :  John et sa mère (Susan Sarandon) et entre Rupert et la sienne (Natalie Portman). C’est celle-ci qui nous offre la plus belle scène du film, sous la pluie et sous Stand By me.

ma vie avec john f donovan natalie portman

On pourrait commencer à trouver cette thématique un brin répétitive s’il ne parvenait pas habilement à se renouveler. Si la relation mère-fils tient une place centrale dans Ma vie avec John F. Donovan, elle n’en est pas le sujet. Ce film parle avant tout de la célébrité, des faux-semblants et de recherche d’identité. John s’accroche au paraître alors qu’il le bouffe intérieurement. Ses mensonges sur son identité lui font porter un masque en permanence, un masque de solitude. Evidemment tout cela va exploser en mille morceaux. Et si l’on sait que John va mourir dès le début du film, ce qu’il est important de savoir c’est s’il parviendra à trouver la voie de la réconciliation avec lui-même et quel impact ses choix et ses erreurs pourront avoir sur la construction de l’identité de son jeune admirateur.

« Mieux que l’amour, l’argent, la gloire, donnez-moi la vérité. »
Henry David Thoreau.
Cette citation introduit le film.

Je ne regretterai dans ce film que le rôle un peu raté de la journaliste interprétée par Thandie Newton (Maeve dans Westworld) : le personnage est une facilité de scénario auquel ni le réalisateur ni l’actrice n’ont réussi a donner corps.

Xavier Dolan, magicien des émotions, sait mettre en scène ses personnages pour nous bouleverser. Dans Ma vie avec John F. Donovan, il traite des affres de la célébrité, de l’impossibilité de se construire une identité lorsqu’on vit dans le mensonge. Il aborde aussi sa thématique fétiche, la relation mère-fils, avec toute l’exaltation dont il est capable.

Informations éditoriales

Film canadien réalisé par Xavier Dolan. Le scénario est de Xavier Dolan et de Jacob Tierney. Sorti dans les salles françaises en mars 2019. Durée : 2h03.

Pour aller plus loin

Xavier Dolan en musiques par Blow up.
D’autres avis : signalez-vous en commentaire !

7 commentaires sur « Ma vie avec John F. Donovan | Dolan, magicien des émotions »

    1. Ha si celui-là ton ciné ne le passe pas, je ne sais pas ce qu’il faut faire, ce n’est tout de même pas un petit film dont personne ne parle.

      J'aime

  1. J’aime ce que fait Dolan, ce qu’il transmet dans ses films. La thématique familial est redondante mais elle n’est jamais lassante parce que toujours abordée sous des angles qui me la font voir différemment.
    Certains de ses films m’ont énormément touchée Juste la fin du monde (vu 3 fois et j’ai plus pleuré à chaque visionnage), Mommy évidemment. Laurence Anyways, j’ai eu plus de mal mais il est bien aussi.
    J’ai hâte de voir ce dernier.

    J'aime

    1. Pas vu Laurence anyways mais il faudrait clairement que je vois ceux que j’ai pas vu car il me fait très grand effet. Sur la thématique familiale tant que ça marche ça marche, si ça devient toujours la même chose je n’irai plus ou avec moins d’enthousiasme.
      J’espère qu’il te plaira celui-ci en tout cas.

      Aimé par 1 personne

      1. Il est jeune Dolan, je pense qu’il en viendra à varier son contenu. Je ne sais pas pourquoi mais d’un coup, je pense à Almodovar qui a cette thématique très prégnante aussi dans ses films, et il n’est pas tout jeune… Donc, euh… affaire à suivre.
        Mais comme tu dis tant que le plaisir ou l’émotion sont là, y a pas à s’inquiéter. Et la liste des anciens films à visionner est encore étendue de mon côté.

        J’espère aussi qu’il me plaira. Merci

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.