Utopiales 2019 | Compte rendu

Affiche Utopiales 2019Visites guidées.

De 90 000 l’an dernier, cette 20ème édition de la grande messe annuelle de la SF est passée à 100 000 visiteur.se.s. Dans ces 100 000 personnes, il y avait moi et il est grand temps que je vous fasse un petit compte-rendu de ces 4 folles journées passées aux Utopiales.

Commençons par un petit lâcher de name-dropping. Comme d’habitude si jamais je vous ai oublié, veuillez m’en excuser et me le signaler en commentaire : Lhisbei et M. Lhisbei, Lune, Cornwall, Anudar, Cédric, Gromovar, Lorhkan, Vert, Marie, La méduse neurologique, Marie Juliet, Anoushka, Florian, Elhyandra, Meor, Bertrand, Erwann, Lutin, Feydrautha, Nicolas, Isil et Martlet, LuxiaBrize et sa fille… Contente de vous avoir vu.e.s et d’avoir pu discuter plus ou moins longuement les uns avec les autres.

1 coup de foudre intellectuel

Qui s’appelle Ada Palmer. Cette femme, dès qu’elle parlait en conférence, elle élevait le niveau de la conversation. Passionnante, très érudite, avec une vision du monde originale et pertinente. J’étais bluffée, je crois savoir ne pas être la seule.

A mi-parcours ça donnait ça :

Son roman Trop semblable à l’éclair est ma prochaine lecture.

1 film

Le jeudi soir je me rends à une séance tardive de cinéma avec Marie et La Méduse Neurologique. On va voir Scanners de David Cronenberg. Un film d’horreur de série B  bien fun avec des télépathes qui font des combats de gros yeux.

J’avais mis plein de films dans mon programme et n’en ai vu qu’un seul. Je dois avouer avoir du mal à me motiver pour les films. Plus difficile pour trouver des gens avec qui y aller + une partie d’entre eux vont sortir au cinéma dans les mois voire les semaines qui viennent.

2 dédicaces

Prévoyante, je me suis pris Trop semblable à l’éclair et l’ai fait dédicacer dès le jeudi. Bien m’en a pris vu : 1° l’affluence ébouriffante du vendredi qui a dû considérablement allonger les files d’attente en dédicace (je sais pas, j’ai pas essayé, pas folle la fille) 2° les exemplaires sont partis comme des petits pains. Le dimanche quand je suis partie il n’y en avait plus et la séance de dédicace d’Ada Palmer de 14h était soumise à l’arrivage d’un mini-stock en provenance d’une des librairies partenaires.

Toujours prévoyante j’avais pris dans la valise mon exemplaire de Je suis fille de rage pour le faire signer par Jean-Laurent Del Socorro. Je l’amène le vendredi. Puis je me rends compte qu’il a oublié un g dans mon pseudo. Je le ramène le dimanche matin et lui fait corriger ni vu ni connu. Là-dessus s’en suit une discussion sur la présence de ce deuxième g, fort incongru, il faut l’avouer.

Moi: c’est une faute d’orthographe.
Lui : non mais c’est pas une faute d’orthographe, c’est une singularité.
Moi: 🤯

Sérieusement, je me souviendrai de la sortir celle-là, merci Jean-Laurent. Et à tous les amis blogueurs, blogueuses, je vous attends au tournant la prochaine fois que ça arrive (spoiler: tout le temps), je vous sortirai un « t’as oublié ma singularité ».

3 remises de prix

Tout d’abord, le vendredi soir,  il y a eu la remise du Prix Verlanger, très sympathique comme toujours. C’est Les meurtres de Molly Southbourne de Thade Thompson,  au Bélial’, qui a gagné. Sauf qu’en vrai on était surtout venu pour l’apéro (c’est faux). On a attendu longtemps l’apéro là haut sur la colline, il est jamais venu. Alors on est partu. Couac organisationnel bien malheureux, tous ces gens assoiffés attendant désespérément leur verre de champagne, c’était triste.

Ensuite, le samedi soir, le Planète SF a remis, de façon discrète et disruptive, le trophée pour Neal Stephenson et son [anatèm] à Gilles Dumay, l’éditeur. Les membres du jury l’ont écouté religieusement, moi j’étais un peu là en touriste parce que concrètement, je … n’ai même pas lu le bouquin (oups)(promis je me rattraperai, il semble que je pourrai trouver une très bonne excuse pour en faire l’acquisition l’année prochaine). Alors j’ai pris une photo :

psf2019

Là-dessus (enfin le lendemain, laissez-le se remettre de ses émotions), Gilles s’est fendu d’une déclaration d’amour pour la blogosphère sur le blog d’AMI. Pour des raisons certainement très différentes, je suis tout à fait d’accord avec lui.

Ensuite, le samedi soir (mais plus tard), il y a eu la remise du Prix des Utopiales, événement incontournable dont on attend tous les ans les résultats avec une certaine impatience. C’est pourquoi, nous étions tous en train de nous goinfrer de burgers dans un pub irlandais à côté de la gare. Mais sinon vous pouvez connaître tous les résultats sur le site des Utopiales (spoiler : c’est encore Le Bélial’ qui a gagné).

+5 en PàL

Plus raisonnable que l’an dernier, je m’en tiens à un +5 en pile à lire. Pour 11 pièces achetées, je suis fière de moi. Pour connaître, la teneur de ce magnifique tour de passe-passe, cliquez sur la date pour accéder au thread complet :

Evidemment, tout ceci pose d’évidentes questions logistiques. Je vous laisse découvrir les réponses plus ou moins pertinentes que j’ai reçues pour résoudre cet épineux problème, en cliquant sur la date du tweet :

Note pour l’année prochaine : prendre une valise plus grande.

6 expos

Je dois avouer que les expos font un peu figure de parent pauvre cette année. En effet j’avais prévu de les faire, tranquille le chat, le dimanche matin. Sauf qu’en fait le dimanche matin j’ai passé ma matinée à papoter – dans le but très louable de dire au-revoir, mais bon une chose en entrainant une autre… Bref, j’ai pas tout fait, j’en ai fait au pas de course. Pas grave.

La liste:

  • Mathieu Bablet. Photos.
  • Le dernier pharaon, Blake et Mortimer – François Scuiten et Laurent Durieux. Photos.
  • Le dernier atlas, Fabien Vehlmann, Gwen de Bonneval, Hervé Tanqurelle, Fred Blanchard, Laurence Croix (purée j’avais pas saisi qu’ils étaient si nombreux). Photos.
  • Le vaisseau amiral, Jean-Claude Mézières. Photos.
  • Galactik Bricks 3 : la matrice des mondes. Expo participative en Lego. Photos.
  • Décryptages. Pas de photos.

Il y a aussi eu un drôle de « happening » :  un gars avec des loupiotes sur le corps qui faisait des mouvements bizarres au bar et des gens autour qui regardaient avec un casque sur les oreilles. J’ai pas compris mais no judging. Photo prise sur le vif dans le feu de l’action ici.

9 conférences

  • La face cachée de la Lune, avec Ada Palmer, Joanna Sinisalo et Sara Doke. Modérée par Sonia Zannad. Live-tweet. Ecouter.
  • Live long and prosper, avec Ada Palmer, Laurent Genefort et Delia Sherman. Modérée par Bertrand Campéis. Live-tweet. Ecouter.
  • La fantasy : un nouveau regard politique ? avec Jo Walton, Delia Sherman et Ellen Kushner. Modérée par Nabil Ouali. Live-tweet. Ecouter.
  • Université éphémère : l’afrofuturisme avec Michael Roch. Live-tweet. Ecouter.
  • Interro surprise : fantasy et histoire avec Jean-Laurent Del Socorro. Live-tweet. Ecouter.
  • Interro surprise : De GoT à Good Omens avec Patrick Marcel. Live-tweet. Ecouter.
  • Alien, les 40 ans avec Roland Lehoucq, Stéphane Levallois et Fred Blanchard. Modérée par Hervé de La Haye. Live-tweet. Ecouter.
  • Mon corps, mon choix  avec Guillaume Durand Li-Cam et Ada Palmer. Modérée par Ophélie Bruneau. Live-tweet. Ecouter.
  • Grammaire inclusive avec Baptiste Beaulieu, Sara Doke et Ketty Steward. Modérée par Jérôme Vincent. Live-tweet. Ecouter.

Mes plus plates excuses pour toutes les fautes d’orthographe, de frappe et autres trucs chelous visibles dans mes live-tweet. Toute la faute revient bien sûr à mon correcteur orthographique.

J’ai poussé le vice du meta en live-tweetant un truc sur mes live-tweet :

 

… Et un nombre incalculable de chouettes discussions et de belles rencontres que je garde précieusement pour moi et mes interlocuteur.rice.s. Na !

Utopiales 2019

Petit guide de survie dans des Utopiales overbookées

Il n’est pas passé inaperçu pour les personnes présentes que l’affluence du vendredi et dans une moindre mesure le samedi s’est avéré dépasser les plus folles espérances de tout le monde… Ce qui a causé un certain nombre de désagréments à un certain nombre de personnes. Par je ne sais quel miracle, j’ai relativement échappé à tout ça. Grâce à une analyse post-mortem poussée, j’en suis venue à comprendre que ce miracle tenait à d’excellentes décisions prises par hasard (ou par adaptabilité à la survie en milieu hostile, allez savoir), mais en tout cas ça peut servir à d’autres.

Voici donc quelques astuces pour l’année prochaine :

  • Faire ses achats en librairie le matin (et si possible ses dédicaces tant qu’à faire)
  • Venir le jeudi et le dimanche
  • Privilégier les conférences du matin
  • Venir bien à l’avance aux conférences de l’après-midi. Valable pour les films à peu près à toute heure de la journée.
  • Aller aux conférences avec des amis ou discuter avec les gens dans la fil d’attente. Un temps perdu se transforme ainsi en temps de discussion voire de rencontre, et ça c’est chouette.
  • Aller au Lieu Unique pour participer à un super cours dans une salle fraîche et même pas complètement remplie. On prend l’air et on se remplit le cerveau, c’est salutaire.
  • Je ne sais pas ce qu’ils feront l’an prochain mais renseignez-vous sur la présence ou non d’un système de tickets pour l’accès aux salles fermées, leur capacité est strictement limitée pour des raisons de sécurité. Demander aux bénévoles en cas de doute.
  • Repasser à l’hôtel dans l’après-midi. Ça permet de vider le sac rempli par les achats de la matinée, de se reposer un coup et d’aller aux toilettes sans faire la file.
  • Passer au bar voir s’il n’y a pas quelqu’un que vous connaissez qui y traîne:  il est en général plus facile d’y trouver une chaise vide qu’en allant à la conf d’Alain Damasio.
  • S’asseoir régulièrement, par terre s’il le faut (mais pas dans les escaliers ou la sécu va vous faire les gros yeux). Purée, le samedi mon dos a douillé sa mère…

Nantes Loire

Je ne sais pas si ce format de compte-rendu vous va. A dire vrai, j »espère très fort parce que je n’ai plus le courage de procéder autrement et les utopiaillements (copyright l’ours anarchiste inculte) en direct sur Twitter sont très satisfaisants et il est plus facile pour moi de faire un petit résumé de mes aventures en m’en servant comme base de travail. Il est donc fort probable que je recommence de la même façon l’année prochaine (déso pas déso à celleux qui me suivent sur Twitter mais pas pour ça 😘).

C’était une très belle édition pour ma dixième année de présence consécutive et j’y ai passé de supers moments riches en rencontres. Je ressors toujours de là pleine d’énergie (intellectuelle tout au moins pour le reste, je suis plutôt sur les rotules). Vivement l’année prochaine qu’on remette ça!

 

31 commentaires sur « Utopiales 2019 | Compte rendu »

    1. Oui je comprends. De base ce n’est pas trop mon truc non plus la foule tout ça, mais celui-ci a quelque chose de particulier, avec les Imaginales et les rencontres de l’imaginaire de Sèvres.

      Je n’y manquerai pas ^^

      J'aime

  1. Ouiii je et kiffe, c’était trop bien !! J’ai fait aucune conf avec Ada Palmer tellement j’avais peur de me faire spoiler Trop semblable à l’éclair. Je regrette un peu. Et je te plussoie, les files d’attente avec les potes, c’est parfait !

    J'aime

    1. Haha mais pourtant elle a rien spoilé du tout dans celles auxquelles j’ai assisté.
      Sans doute plus à celle du dimanche l’auteur et son ombre, avec la traductrice du bouquin.

      J'aime

  2. Moi ça me va très bien xD J’étais persuadée que tu avais déjà lu Chroniques du pays des Mères, c’est très étrange. Merci pour le guide de survie en milieu hostile XD

    J'aime

  3. J’approuve le format du compte rendu, il me convient parfaitement moi ^^
    Et toute façon j’ai compris qu’on avait pas le choix :’)
    Sinon, j’avais jamais percuté que les deux G c’était une faute… Pfff je suis tellement mauvais en orthographe…
    En tout cas ce fut une bien belle édition j’ai l’impression 🙂

    J'aime

    1. Ha ben tant mieux parce que oui vous avez pas le choix XD
      Tigger avec 2 g c’est le nom anglais de Tigrou dans Winnie l’ourson en fait. Donc en fait mon pseudo traduit littéralement ça fait Tigrou Lys. Bref…
      Oui c’était très sympa, comme d’hab quoi (et ça devient même pas lassant).

      J'aime

  4. L’apéro a fini par arrivé, pas celui qui était prévu malheureusement mais au moins de quoi étancher un peu sa soif 😉

    quand je pense que je n’ai pas vu une seule conf avec Ada Palmer! bouhhouhhouhhh.

    Mais c’était chouette! et je valide tes conseils.

    J'aime

    1. Oui j’ai su ça on n’a pas été super patients faut dire. Bon c’pas grave hein, ça fait des souvenirs rigolos ^^
      Mais allez ! Comme cela se fesse ?
      Tu comptes lire son bouquin ?

      J'aime

  5. J’ai toujours pensé que le 2ème g était un fait exprès. J’aime bien « singularité ».

    De très chouettes Utos, bondées mais l’avantage en y étant tous les jours, c’est de pouvoir faire plein de choses hors boom d’afflu.

    Je me suis faite avoir pour le bouquin d’Ada Palmer car j’ai attendu le dernier moment pour faire mes achats…

    Le live-tweet c’est bien et j’adore suivre les tiens (je m’y suis mise inspirée par toi et Nevertwhere et aussi parce que c’est pour moi une bonne manière de rester concentrée et retenir ce qui se dit).
    J’ai déjà commencé à écouter les confs que j’avais notées et loupées.
    Celles d’Ada Palmer, Kushner et d’autres autrices seront une prio d’écoute.
    C’est une vraie émulation intellectuelle tout ça.

    Merci pour ces quelques moments de partage et merci encore pour les live tweets.

    J'aime

    1. émulation intellectuelle c’est le mot.
      Le Ada Palmer y a Noël qui arrive à grand pas, ce serait l’occasion de se le faire offrir :p
      Je crois pas que j’écouterai les conf sauf l’auteur et son ombre avec Ada Palmer et sa traductrice : pas le temps j’acoute trop de podcasts.
      Merci à toi ❤

      J'aime

  6. Non mais n’importe quoi Tigger Lily, personne n’oublie jamais de lettres dans ton pseudo. =X
    Ça fait un beau résumé et un « week-end » bien consistant. Et encore une preuve du talent de Jean-Laurent Del Socorro. ^^
    Merci pour tes live-tweets et tout ce partage, c’est fort sympa à suivre !

    J'aime

  7. Merci pour les live-tweet.
    Merci pour ce chouette compte-rendu (complet et synthétique, dense et riche)
    Merci de ta présence depuis 10 ans
    Contente d’avoir partagé quelques moments avec toi pendant ces Utos

    J'aime

  8. Génial! Tu donnes très envie, comme toujours. (Bientôt sur vos écrans: l’anniversaire de mes dix années consécutives où je dis ça. ^^)
    LOL la singularité, c’est génialissime.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.