Journal de bord | décembre 2019

piles à lire décembre 2019

Journal de bord.

Le Dragon Galactique est un vaisseau protéiforme qui parcourt inlassablement les contrées lointaines de la culture. Avec un éclectisme assumé, quoique souvent tourné vers ce que l’on pourrait abruptement nommer la « SFFF » , il vous emmène dans un voyage plein de rebondissements. Ce rendez-vous mensuel nous permet de faire le bilan du mois et de vérifier la gestion des stocks.

Le mot de la dragonnière

Et voilà cette année 2019 se termine ! Le dernier bilan de cette année annonce prochainement un bilan culturel complet. Je vous donne rendez-vous d’ici quelques semaines : cela promet d’être un peu long à fabriquer, car il y aura des graphiques et des chiffres sous un nouveau format.

Vous pouvez d’ors et déjà retrouver mes tops 2019:

Je me suis inscrite en mode « troll paresseux » au Maki challenge. Enfin… On m’a inscrite manu militari avec mon accord. Il s’agit de lire 1 nouvelle par semaine et de les chroniquer, dans sa version la plus extrême mais d’autres niveaux de participations sont disponibles. Toutes les infos chez Yogo.

La pile à lire

Intégrale de nouvelles T2, Philip K. Dick / Adar, collectif / Le Paris de Zola, Alain Pagès / La tombe des lucioles, Akiyuki Nosaka / Philip K. Dick ‘s electric dreams, Philip K. Dick / La voie des ombres, Brent Weeks / Anno Dracula, Kim Newman / Faërie, Raymond E. Feist / Zendegi, Greg Egan / Le chevalier, Pierre Pevel / Le cercle de Farthing, Jo Walton / Intégrale des nouvelles Tome 3, Ballard / Le fond des forêts, David Mitchell / Le roi au masque d’or, Marcel Schwob / Légendes rustiques, George Sand / Melmoth, Charles Robert Maturin / Big bang à Astrahal, Sébastien Marti (ldvelh) / Menu Cthulhu, Neil Jomunsi (ldvelh) / Plongée sur R’Lyeh, Loïc Richard (ldvelh) / L’île, Sigridur Hagalin Björnsdottir / Cookie Monster, Vernor Vinge / Baldur’s gate – l’héritage du jeu de rôles, Maxence Degrendel / Cadavre exquis, Augustina Bazterrica / MM HS Les films des romans de Stephen King / Chroniques du pays des mères, Elizabeth Vonarbug / Tolkien – voyage en terre du milieu, collectif / Lignes de vie, Graham Joyce / Infinités, Vandan Singh / Pour La Science collector les lois du hasard / Tolkien et les sciences, collectif / Céder la place, Emmanuel Quentin / Infiniment, Louise Rouiller / Sur Mars, Arnauld Pontier / Bienvenue à Stuckeyville, Bob Leman / Twin Peaks : le dossier final, Mark Frost / Drôles de femmes, Julie Birmant & Catherine Meurisse / Philosophie Magazine HS : La puissance des femmes /

lectures décembre 2019 dragon galactique

Trop semblable à l’éclair, Ada Palmer. ⚡⚡⚡⚡Chronique complète.

Adar, collectif. 🏚🏗🏭13 nouvelles qu’on ne pourra associer à un auteur pour ce recueil évoquant la mystérieuse et fictive ville de Yirminadingrad créée initialement par Léo Henry et Jacques Muchielli. Chaque nouvelle est accompagnée d’une illustration de Stéphane Perger quai avait été fournie à l’auteur avant rédaction. Une expérience étonnante, détonante que ces textes qui émergent littéralement comme les bâtiments de la ville, comme si elle avait réellement existé.

Pour la science HS – Qui sommes-nous ? : les nouvelles réponses de la génétique, collectif. 🧬🧬🧬🧬 Un numéro passionnant sur les avancées de la génétique de l’être humain… et de ses microbiotes. Ça parle d’épigénétique, de CRISPR-CAS9, des recherches sur l’ADN de nos lointains ancêtres et sur les bactéries qui nous ont suivi au cours de l’évolution.

Jésus contre Hitler, Neil Jomunsi. 🐙🐙Livre qui aurait pu être très fun si c’était ma came. Très pulp, avec des aventures rocambolesques qui mettent en présence, en vrac : Hitler, Jésus, le Yéti, Lovecraft, des Nazis et toutes sortes de choses.

La légèreté, Catherine Meurisse. 🍃🍃🍃🍃🍃 Chronique à venir.

Station Metropolis direction Coruscant, Alain Musset. 🏬🏬🏬🏬 Un essai passionnant qui décortique les villes du futur dans les objets culturels de science-fiction. De la gestion des espaces aux inéagalités sociaes en passant par la criminalité, Alain Musset dresse un portrait complet ou presque de l’urbanité science-fictive en citant de nombreuses références.

films séries décembre 2019 dragon galactique

Utøya, 22 Juillet, Erik Poppe. 💓💓💓 Retrace l’attentat d’Utøya en Norvège en 2011. Le film est une prouesse technique : tourné en caméra à l’épaule, en plan-séquence et en temps réel, il rend compte du calvaire interminable qu’ont vécu ces jeunes pendant 78 minutes. Le réalisateur s’est inspiré des récits de survivants pour construire ses personnages qui sont, eux, fictifs. Je ne suis par contre pas très fan de ce genre d’approche, très dans l’émotion, sans aucun recul. Ca manque de contexte à mon goût.

A couteaux tirés, Rian Johnson. 💉🐶🤮🔪Un whodunit par le réalisateur du controversé Star Wars VIII. Un vrai bon moment de divertissement, ni plus ni moins, avec une touche de critique sociale et du mépris de classe. C’est bien ficelé, les acteurs s’amusent et ça se ressent dans la salle qui était morte de rire avec applaudissements à la fin. Melting pot entre roman à la Agatha Christie, ambiance Cluedo et un chouïa de Colombo, le film fait un peu fouillis dans ses références mais purée comme cette maison et cette famille abracadabrantes. Le film idéal à aller voir à cette période de l’année. Il eut cependant pu être plus court mais à à quoi bon se priver de 2h11 de plaisir ?

The Handmaid’s tale, Bruce Miller. S3. ❤❤❤ Cette saison 3 souffre d’un manque de réalisme qu’il va falloir mettre de côté pour pouvoir profiter pleinement de cette saison. Je trouve que les choses deviennent trop faciles pour June. Non pas qu’elle ait déjà assez souffert jusque là mais je ne crois pas qu’à la lumière de la première saison, on puisse autant laisser passer le comportement qu’elle adopte dans cette saison. Il n’en reste pas moins, que c’est hyper prenant, qu’on a droit à de belles scènes très émotionnantes, que le développement d’une forme de solidarité, de résistance même au sein des servantes et des marthas est intéressant et qu’on attend la prochaine saison avec impatience (et j’espère que ce sera la dernière).

It must be heaven, Elia Suleiman.🚖🚖 L’histoire d’un gars qui quitte la Palestine pour voir si l’herbe est plus verte ailleurs et qui se rend compte que son pays ne le lâche pas, de Paris à New York. Poésie absurde (les ballets de flics de Paris), conteur silencieux (deux phrases dans un taxi new-yorkais, sinon ce sont les autres qui parlent), ce film parle d’appartenance. Quelques scènes qui sont très belles, d’ailleurs le film fait vaguement penser à un film à sketches mais avec un fil narratif, enfin narratif… plus fil à coudre que fil de laine. En littérature on appellerait ça un fix-up. Je me suis ennuyée comme un rat mort. Voilà.

Spielberg, Susan Lacy. 🎬🎬🎬🎬🎬 Un documentaire qui revient sur la filmographie de Spielberg en la mettant en parallèle avec sa vie et son enfance. Comment vous dire ? Spielberg est déjà mon réalisateur préféré, je ne peux pas lui offrir une place plus élevée sur mon podium personnel, mais si c’était possible, je le ferais. Le documentaire parle de tout ce qui fait la spécificité de ce réalisateur : les héros ordinaires, sa vision idéaliste et optimiste des US, son cinéma résolument tourné vers les émotions, le thème récurrent de la séparation-réunification. C’est vraiment passionnant et me donne envie de me repasser tout sa filmo par ordre chronologique.

Brooklyn affairs, Edward Norton. 🏢🏢🏢🏢 Edward Norton joue un rôle fait pour lui avec ce détective aussi touchant qu’involontairement drôle, affublé du syndrome de la Tourette. A cause de la mort de son ami et mentor, il se voit plongé au coeur d’une inextricable affaire de manigances immobilières orchestrés par un homme assoiffé de pouvoir. La ville de New York est au cœur de ce passionnant film se passant dans les années 50. Décors au poil, ambiance aux petits oignons, personnages marquants, on regrettera juste une longueur (2h20) excessive.

Chernobyl, Craig Mazin. 🙊💣🙈☠🙉 Une série qui parle du mensonge institutionnalisé qui mena à la catastrophe nucléaire de Tchernobyl. La série s’attache à différents points de vue : des personnes de pouvoir qu’elles soient à l’origine, délétères ou au contraire adjuvantes dans la gestion de la catastrophe ;  des petites gens comme pompier, femme de pompier, soldat, mineur etc ; des scientifiques en particulier Legassov, et Khomyuk, personnage fictif représentant l’ensemble du corps scientifique qui a eu un rôle à jouer dans la prise de conscience des causes de l’accident. Une réalisation brillante, complète, relativement fidèle à la réalité (en tout cas respectant l’esprit de l’Histoire, autant qu’on peut la connaitre). Evidemment il se peut que les épisodes vous mettent dans un certain étét de rage contres l’injustice, la connerie et de tristesse face à ce que ces hommes et ses femmes ont eu à subir alors que tout cela aurait largement pu être évité.

Fyre Fraud, Jenner Furst and Julia Willoughby Nason. 💸💸💸Un documentaire qui revient sur la gigantesque arnaque du Fyre festival orchestrée par un type qui purge maintenant une peine de 6 ans de prison. Revient de façon assez démago sur la génération Y que le docu a un peu tendance à caricaturer en une jeunesse friquée accro à Instagram, aux influenceurs et à la fête. Portrait de l’arnaqueur, déroulé du non-événement et en bonus la tête des gens quand ils sont arrivés sur place. Dispo sur OCS.

Star Wars  : the rise of Skywalker, J.J. Abrams. Degré zéro émotionnel pendant les scènes de combat pour la bonne et simple raison qu’elles sont d’une confusion extrême, ce n’est pas nouveau c’est une reproche que je fais depuis un moment aux films d’actions modernes. Il y a des scènes très bien, très belles, émouvantes même mais dans sa globalité je n’ai pas trouvé le film hyper convaincant.

Deadwood le film, Daniel Minahan. ⚰⚰⚰ L’occasion de se replonger d’une des séries phares des années 2000 diffusée sur HBO. On retrouve les habitants de Deadwood et l’esprit si particulier de la série, des années après. Les enjeux sont destinés à offrir au spectateur une fin satisfaisante, sans doute un peu scolaire.

His Dark Materials, Jack Thorne. S1. 🐒🐒🐒🐒 Adaptation de la célèbre saga jeunesse de Philipp Pullman, cette première saison relève le défi avec brio auquel avait échoué lamentablement l’adaptation cinématographique de 2007. Si l’ordre des révélations a parfois été chamboulé (mieux vaut être à jour de lecture sur les 2 premiers tomes), de façon plutôt justifiée, la série est une adaptation fidèle, plutôt réussie dans ses effets (daemon et ours en premier lieu).

Ni juge ni soumise, Jean Libon et Yves Hinant. ⚖⚖⚖ Documentaire en long-métrage issue de la célèbre émission belge « StripTease », ni juge ni soumise nous fait partager le quotidien d’une juge d’instruction aux pratiques pour le moins non conventionnelles. Dans l’esprit des épisodes de la série documentaire, il s’agira de s’armer d’une bonne dose de second degré, dans un esprit très « limite-limite », pour celleux qui connaissent ce jeu. C’est à la fois moins pire car pas aussi trash et à la fois pire parce que tout est vrai.

jeux décembre 2019 dragon galactique

Planescape Torment, Black Isle. 💀💀💀💀 Chronique complète.

Diamant, Iello. 💎💎💎💎 Un jeu de prise de risque très efficace et prenant. Oserez-vous vous aventurer plus profondément dans la grotte à la recherche de ses richesses ou abandonnerez-vous les explorateurs les plus téméraires pour rejoindre la sécurité du campement ? Le risque paie… ou pas, à vous de voir.

Suspend, Melissa et Doug. 🥢🥢 Un jeu d’adresse et d’équilibre qui vous fera défier les lois de la physique. Je suis super nulle à ce genre de jeu et ça ne m’attire pas particulièrement mais certains experts se déchaînent dans les agencements des tiges de couleur en équilibre précaire sur leur tour.

Takenoko, Bombyx. 🐼🐼🐼🐼 Un classique à découvrir. Développez la bambouseraie de l’empereur et nourrissez le panda qui en est le locataire. En réalisant des objectifs tirés au sort, devenez le meilleur jardinier. Un jeu très sympa avec des mécaniques de stratégie et de placement de tuiles comme je les aime.

 

Bonne année 2020 sous les auspices de formidables découvertes culturelles !

24 commentaires sur « Journal de bord | décembre 2019 »

  1. Je n’ose faire une liste de la P.A.L…pas plus que de la P.A.V. Surtout que chaque semaine ça s’accumule. Comme en plus je me suis mis à réécrire, c’est foutu pour cette année.
    Mais tu m’as encore donné des idées pour plus tard. Nous partageons quelques avis (SW9), divergeons un peu parfois (A couteaux tirés) et tant mieux comme ça chacun y trouve son compte. Allez on continue un an de plus, etc…

    J'aime

    1. Haha parfois ça vaut mieux c’est clair. Je fais ça car je suis très attentive à ce que je consomme. Mon credo c’est : achète ce que tu es capable de consommer.
      Oui bien sûr, heureusement qu’on n’a pas tous le même avis.
      Bonne reprise de l’écriture 🙂

      J'aime

  2. Chouette, bientôt de nouvelles infographies top et innovantes ! (Mais non, mais non, je ne te met pas la pression)
    Le principe de « Adar » est vraiment sympa. « Seulement » 3/5, il y a des défauts principaux ?
    J’ai très récemment lu « Les Grands Espaces » et « La Légèreté ». Je suis impatient de lire ce que tu diras de cette dernière, parce que je trouve ça vraiment dur d’en parler.
    J’ai cru que cette liste de films et séries ne finirait jamais. *_*
    « Suspend » reste sympa pour faire jouer des « non-joueurs », c’est vraiment l’accessibilité quasi-totale. « Takenoko » est aussi pas mal dans le genre, bien que totalement différent et globalement meilleur, il a une merveilleuse simplicité je trouve, tout en étant stratégique et réfléchi.

    J'aime

    1. Adar c’est très spécial, expérimental parfois, du coup ça dépend très fort des textes.
      Oui c’est difficile de parler de la légèreté, je sèche un peu sur mon billet d’ailleurs, les grands espaces était sorti beaucoup plus facilement.
      Et pourtant ça va encore ce mois, non ? J’ai moins pu aller au cinéma XD
      Je ne sais pas pour Suspend, faut déjà comprendre comment monter le machin… Perso c ‘est le genre de jeu qui m’amuse assez peu.
      Takenoko est très chouette, j’y rejouerai avec plaisir (et je dis pas ça parce que j’ai gagné la partie :p)

      J'aime

  3. Lol. Tu as lu un lire appelé « Jésus contre Hitler »? 😀 Mais pourquoi? Dans quel contexte? (Rapport au fait que tu sélectionnes beaucoup tes lectures et que je ne te vois pas du tout lire ça… ^^)
    Hâte de lire ton avis sur La Légèreté. Une amie (une des nombreuses personnes auxquelles j’ai offert Les grands espaces) vient de m’en dire du bien.
    J’ai adoré À couteaux tirés…
    Hâte de lire le dernier bilan et de voir ton nouveau format de graphiques et de chiffres!! 🙂 🙂

    J'aime

    1. Parce que je l’ai reçu pour ma participation à un crowdfunding avorté. Ce genre de lectures est ma modeste contribution à sortir de ma potentielle zone de confort. Il y en aura de moins en moins avec le temps. Pour le même prix j’aurais pu trouver ça très fun car le livre est bien écrit et plutôt bien troussé.
      Oui c’est vraiment bien La légèreté je te le conseille vivement. Ma chronique devrait sortir sous peu mais j’avoue c’est pas facile de la formuler. C’est assez non verbal ce que j’ai ressenti en la lisant.
      Haha mais ça m’étonne pas du tout, ô lectrice de la grande Agatha Christie.

      J'aime

    1. C’est quand même mystérieux WordPress 😀 Ici, mon Gravatar ne s’affiche pas. Je suis une licorne verte à quatre côtés au lieu d’une centaure violette. Et j’ai juste reçu une notification quand tu m’as répondu, pas de mail, bien que j’aie bien coché « notifications par mail » partout dans les options possibles. Par contre, j’ai bien reçu des mails quand quelqu’un a « aimé » mes commentaires sur un autre blog. Lol.

      J'aime

  4. Un mois de décembre bien rempli !!
    Intéressant le concept d’Adar ! j’aime bien l’idée de partir d’une illustration.
    Chernobyl, The handmaid’s tails, His dark materials, … Bien bien, tu me donnes quand même envie d’essayer OCS, je vais peut être adopter ta méthode du turnover de la VOD…
    StripTease ! je ne savais pas que c’était belge ! Mon père regardait quand j’étais petite. Je me souviens encore des dessins du générique avec une mélodie à la trompette non ? J’ai toujours trouvé l’ambiance de cette émission un peu étrange.
    Pour ma part j’ai finalement passé un bon moment avec le dernier Star Wars, peut être parce que mes attentes étaient bien basses après un revisionnage forcé du VIII — ou alors parce que je ne vais plus au ciné que 2 fois par an ^^’

    Et sinon encore bonne année !!! pleine de passionnantes lectures et de découvertes culturelles ! \o/

    J'aime

    1. Oui ça me parait être la meilleure solution devant l’afflux de plateforme différentes. J’ai fait 6 mois de Netflix, je finis mon 2ème mois OCS et après je pense que je vais passer chez Amazon pendant quelques temps :p
      He oui, c’est belge ^^
      Haha moi j’y vais trop souvent je suis blasée XD
      Merciiii et à toi aussi. Que tout se passe bien pour toi et je croise les doigts que tu arrives à nous publier quelques billets de blog cette année ^^

      J'aime

      1. Je me mettrai probablement à OCS, mais j’ai pour l’instant un blocage pour Amazon… il faudrait que je le veuille vraiment, à voir si ton retour d’expérience est assez pour me convaincre ^^
        J’espère aussi réussir à publier de nouveau sur le blog cette année… motivée !! et puis je compte déjà consacrer du temps aux blogs des autres, une activité que j’ai mise de côté de puis de trop longs mois !

        J'aime

      2. A cause que parce que Amazon ou pour une autre raison ?
        J’ai pas mal de séries d’eux en attente qui ont l’air vraiment bien.
        Je t’envoie plein d’encouragements et j’attends avec impatience ^^

        J'aime

  5. Et bien c’était chargé en films ce mois-ci ! Chernobyl est vraiment intéressant, et je suis d’accord pour The Handmaid’s Tale, il est temps que ça se termine avant que ça ne parte vraiment trop en vrille.

    J'aime

Répondre à Tigger Lilly Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.