8 séries à voir (2) | sur Netflix

Focus.

Le Dragon Galactique aime papillonner (oui) entre les plates-formes de diffusion de séries télé. Pour ce second numéro de 8 séries à voir, je vous emmène chez Netflix et remonte le temps puisque je vais vous parler de séries que j’ai découvertes ou terminées l’an dernier.

Note : je ne parle que des séries qui ne risquent pas, a priori, de disparaître ou d’aller et venir sur la plateforme au gré des licences de diffusion accordées par des chaines de production tierces. On ne parlera donc (presque) que de séries produites par Netflix.

Les séries sont classées par ordre antéchronologique de début de diffusion.

Black Mirror

Diffusée d’abord sur Channel 4 entre 2011 et 2014, elle a été reprise par Netflix en 2016. 5 saisons, 22 épisodes. Durée des épisodes : entre 40 et 90 minutes. Une saison 6 était prévue mais l’Apocalypse en a décidé autrement, le créateur préférant se consacrer à des projets moins anxiogènes pour le moment.

Série créée par Charlie Brooker.

Black Mirror, le miroir déformant de notre temps, de nos écrans, de notre temps passé sur nos écrans. Cette série d’anthologie décortique, amplifie, extrapole, imagine nos technologies, notre rapport aux réseaux sociaux, à notre identité numérique et évidemment nos rapports aux autres. Car c’est bien de cela qu’il s’agit, en toutes circonstances. Dérangeante, visionnaire, lumineuse (parfois), Black Mirror frappe fort, là où ça fait mal (souvent). Personnellement, je déconseille de binge-watcher cette série, au risque d’en sortir complètement déprimé.

➡ Mes impressions sur Bandersnatch le film interactif réalisé en complément de la série.

Orange is the new black

Diffusée depuis le 11 juillet 2013. 7 saisons, 91 épisodes. Durée des épisodes : entre 55 et 107 minutes.

Créée par Jenji Kohan.

Piper, bobo de son état, se retrouve dans une prison de basse sécurité pour 15 mois, suite à une vieille affaire de transport de drogue. Elle va se confronter à la réalité de la prison, à ses occupantes et ses gardiens, au système carcéral lui-même. Cette série est une véritable série doudou (étrangement, vu le sujet). Sa force est dans ses personnages, un ensemble de femmes disparates, complexes, chacune avec sa personnalité. La particularité de cette série, je trouve est que l’on s’attache à toutes ces nanas, même les plus détestables et énervantes. Elles sont si humaines et si vraies.

The OA

Diffusée depuis le 16 décembre 2016. 2 saisons de 8 épisodes. Durée des épisodes : de 30 à 70 minutes. Série arrêtée sans fin satisfaisante, à mon plus grand désarroi.

Série créée par Brit Marling et Zal Batmanglij.

The OA raconte une histoire complètement dingue. Prairie, adoptée et aveugle, réapparait brusquement 7 ans après avoir disparu… en ayant retrouvé la vue. Elle se fait appeler l’AO et va entreprendre de raconter son histoire à un petit groupe de personnes. Vont-ils la croire ? Son histoire est-elle croyable ? The OA se définit par son mystère et ses émotions. On va parler de « near death experience« , de séquestration et de spiritualité. C’est vraiment super étrange, c’est passionnant mais… On ne connaitra jamais la fin car la série a été abandonnée au bout de 2 saisons alors que 5 étaient prévues. Je suis tristesse, colère et frustration. Cela dit, je vous invite quand même à y jeter un œil, elle vaut le détour (sauf si ne pas avoir de fin vous fait arracher le papier peint de vos murs, la série s’arrêtant sur un cliffhanger assez énorme).

Stranger Things S1 à 3

Diffusée depuis le 15 juillet 2016. 3 saisons, 25 épisodes. Durée des épisodes : 42 à 77 minutes. Selon les rumeurs, la saison 4 devrait sortir courant 2021.

Série créée par les frères Duffer.

Cette série fait évènement à sa sortie car elle se passe dans une petite ville américaine dans les années 80. Allant titiller la génération Goonies/ET dans sa fibre nostalgique, elle met en scène une aventure fantastique à base de mondes parallèles. Les personnages principaux en sont, bien évidemment, une bande de gosses qui joue à D&D et se déplacent en BMX. La série est très fun et fonctionne parfaitement bien sur ses intentions nostalgiques. Bon, après 3 saisons, je trouve que ça tourne un peu en rond. Autant je suis très attachée à la petite bande, autant j’espère que la saison 4 sera la dernière.

Love, Death + robots S1

Diffusée depuis le 15 mars 2019. 18 épisodes. Durée des épisodes : entre 6 et 19 minutes. Une saison 2 a été annoncée mais on ne sait pas pour quand, alors elle sortira quand Covid19 le voudra bien.

Série créée par Joshua Donen.

Love, Death + Robots est une série anthologique d’animation et de science-fiction, dont chaque épisode a été créé par une équipe d’animation différente. Elle offre ainsi un large éventail de techniques du photoréalisme au cartoon. Du côté des thématiques, la variété est aussi au rendez-vous : du postapo à l’onirique, de la course-poursuite à l’intimiste, de l’humoristique au touchant, il y en a pour tous les goûts… Si les épisodes sont de qualité variable (de très bonne à pas terrible), la série se prête bien à un visionnage en picorage.

Mes impressions complètes.

Mindhunter S1 & 2

Diffusée depuis le 13 octobre 2017. 2 saisons, 19 épisodes. Durée des épisodes : 34 à 72 minutes. La série n’a pas été officiellement annulée mais les acteurs ayant été libéré de leur contrat et la saison 3 n’étant pas du tout planifiée, l’avenir de la série est incertain.

Créée par Joe Penhall.

La série s’inspire librement des livres Mindhunter : Dans la tête d’un profileur et Le tueur en face de moi pour raconter le comment les agents du FBI, Holden Ford et Bill Tench, vont parvenir à créer un département de profilage psychologique des tueurs en série, avec l’aide d’une psychiatre, Wendy Carr. La série est minutieuse, très réaliste, passionnante malgré une certaine lenteur du rythme. Si le sujet vous intéresse c’est vraiment ZE série à voir ; si le sujet vous intéresse moyennement, tentez quand même car elle est d’une grande qualité.

Dans leur regard

Diffusée depuis le 31 mai 2019. Mini-série de 4 épisodes.

Créée par Ava DuVernay.

En 1989, une joggeuse est retrouvé à Central Park, violée et quasi morte. 5 ados, 4 Noirs et 1 Hispanique se trouvant sur les lieux au moment des faits sont arrêtés et condamnés sur base d’aveux obtenus par la force et la manipulation par les services de police, malgré le peu de preuves les incriminant. Dans leur regard est leur histoire, basée sur des faits réels. La série est très dure à regarder tant l’injustice suinte de partout. La réalisatrice est Ava DuVernay qui avait aussi réalisé Selma, 1e biopic de Marthin Luther King. Une série nécessaire, puissamment humaine.

Dark Crystal : l’âge de la résistance

Diffusée depuis le 30 aout 2019. 10 épisodes. Durée des épisodes : 1h. Créée et réalisée par Louis Leterrier. Malheureusement, la série a été annulée. Les créateurs ne baissent pas les bras pour trouver une solution pour raconter la fin de l’histoire aux fans. Pas d’indication sur la forme que cela pourrait prendre.

Dark Crystal : l’âge de la résistance est une préquelle au film de 1983. La série raconte comment les Gelflings ont lutté contre les Skeksès quand ceux-ci ont commencé à aspirer leur essence vitale pour nourrir le Crystal. On suit une panoplie de personnages très attachants dans un scénario de fantasy classique. Au niveau technique, on respecte le matériau d’origine car les personnages sont des marionnettes. C’est fabuleusement beau et très riche. J’y ai vraiment senti l’épique propre à la fantasy, à son niveau car elle met en scène des créatures qui n’ont au départ pas vraiment le profil de héros.

Mes impressions complètes.

➡ Mes impressions sur le film de 1983 et sur le comics Creation Myths.

De la Fantasy (Dark Crystal : l’âge de la résistance) à la SF (Love death + robots), en passant par l’anticipation de nos rapports aux technologies 2.0 (Black Mirror), voici une panoplie de séries qui vous emmènent dans des lieux variés ; en prison basse sécurité avec Piper pour purger une peine (Orange is the new black) ou haute sécurité avec Holden pour interviewer des serial killers (Mindhunter), dans une petite ville américaine des années 80 où il se passe de biens étranges évènements (Stranger Things) ou encore dans les méandres de la Near Death Experience (The OA). Dans leur regard, quant à elle, vous plongera dans l’injustice insoutenable d’un faits divers qui en dit long sur la société américaine et son racisme systémique.

Et vous ? Quelles séries conseillez-vous sur Netflix ?

22 commentaires sur « 8 séries à voir (2) | sur Netflix »

    1. Arf, je comprends. J’aurais du mal à te la conseiller du coup, y a tellement de séries à voir. Mais c’est tout de même une série très intrigante, je suis quand même contente de l’avoir vue.

      J'aime

  1. Pour le moment j’ai repris 13 reasons why. J’avais regardé la première saison, qui m’avait bien plu (aux environs de sa sortie je pense). Et comme je ne savais pas quoi reprendre… je me suis remise à la suite. je débute la saison 3. Je trouve ça pas mal. Le ton est assez grave, mais aussi d’actu niveau bullying etc…

    Sinon, on a regardé la série 10 pourcents, que je valide. On attend la saison 4. Et Family business, française aussi, qui passait aussi très bien.

    J'aime

    1. Ha j’ai regardé la première saison de 13 reasons why, j’ai pas poursuivi. Je n’aime pas trop les procédés utilisés pour maintenir le spectateur en haleine. J’avais été contente de la voir à l’époque en tant que phénomène (on en parlait beaucoup).
      10 Pourcent c’est trop bien j’adore. Connais pas Family Business, je jetterai un œil ^^

      J'aime

  2. La série « Dark Crystal » est un petit bijou de technologie et de narration 🙂 J’ai adoré. Plus dynamique le film de l’époque tout en restant contemplatif.

    Une série que j’ai aimé sur Netflix fut « Mr Sunshine ». Série historique sur le devenir de la Corée.

    « Stranger Things » a su garder un bon niveau qualitatif.

    J'aime

    1. Oui c’est une très belle série qui rend admirablement hommage au film tout en profitant des améliorations technologiques des 40 dernières années.
      Ok je vais regarder ce qu’est Mr Sunshine, a priori le sujet m’intéresse ^^

      J'aime

  3. Je valide celles que j’ai vu (même si je rame pour finir Orange is the new black).
    Celles que j’ajouterais (bref que je te recommande sauf si tu as déjà essayé et que ça ne t’a pas plu :P) : The Crown, Les désastreuses aventures de orphelins Baudelaire et Daredevil

    J'aime

    1. Daredevil ne m’intéresse pas j’avoue, les super héros et moi on a rompu définitivement. Les 2 autres sont en wish (mais y a pas mal de saisons à The crown, ça fait long à rattraper XD).

      J'aime

    1. Ha oui Godless c’est un très bon conseil, vue et adorée ! Umbrella ne m’attire pas des masses après tout la regarde tellement que je finirai peut-être pas jeter un œil.

      J'aime

  4. Je suis tellement triste que mindhunter ait été « arrêtée » !
    Et sinon je te conseille, si tu ne les as pas encore vues The end of the fucking world, Dirk gently, et bien sûr Peaky Blinders 🙄

    J'aime

    1. Oui je suis triste aussi 😦
      Les peaky fucking blinders sont vus (et en attente de la prochaine saison), je regarderai pour les 2 autres, je ne connais pas.

      J'aime

  5. Quelle tristesse pour « The OA » – que du coup je ne regarderai certainement pas. ^^’ Je regarderai par contre sûrement « Dans leur regard ». Et peut-être qu’un jour je reprendrai enfin « Orange is the new black », dont j’ai dû voir 3 saisons. Enfin, si la concurrence lui laisse une chance… ^^

    J'aime

    1. Oui elle me reste bien en travers de la gorge cette annulation.

      haha OITNB tu as sans doute vu le meilleur, mais bon on les kiffe tellement ses nanas… Dans leur regard est très dur à voir.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.