Sacrées sorcières en BD par Pénélope Bagieu

Pénélope Bagieu a adapté Sacrées sorcières de Roald Dahl en bande dessinée en 2020. Un sacré pari qu’elle a relevé avec brio. A la lumière de ma relecture récente du roman éponyme, je vous en touche quelques mots.

Sacré projet !

Pénélope Bagieu a 8 ans lorsqu’elle découvre Sacrées sorcières. Elle en a 38 lorsqu’elle en publie l’adaptation. C’est la Roald Dahl Story Compagny qui contacte Gallimard pour qu’un texte de Roald Dahl puisse être adapté en BD, ce qui n’avait jamais été le cas auparavant. Gallimard s’est alors tourné vers Pénélope Bagieu qui a immédiatement choisi Sacrées sorcières parmi tous les textes de l’auteur.  

C’est ainsi que l’histoire de Sacrées Sorcières fût adaptée en BD.

Sacrée Pénélope Bagieu !

Je ne reviens pas sur l’histoire, j’en parle dans mon billet sur le roman, que je vous invite à lire

Comme je viens de relire le roman, ma chronique portera pour l’essentiel sur l’aspect adaptatif. Il faut le dire, je trouve que Pénélope Bagieu s’en sort à merveille

J’ai juste un bémol et je vais l’évacuer tout de suite comme ça après on passe à ce qui importe le plus. Je n’ai pas compris pourquoi elle avait ajouté aux sorcières des pupilles avec « des cristaux de glace et des flammes qui dansent ». Les sorcières de Dahl était déjà très originalement caractérisées, (les narines, les pieds carrés, l’absence de cheveux, la salive bleue et les griffes) et ça n’apporte rien de plus à l’histoire.

Mais place à ce que j’ai trouvé chouette dans cette BD…

Tout d’abord, la relation entre la grand-mère et le petit garçon gagne en profondeur. On ressentait déjà beaucoup de tendresse et de franchise dans le roman et je trouve que Pénélope Bagieu arrive à les sublimer en images. Je vous mets 2 séries de cases pour vous montrer :

Ensuite, elle a transformé le personnage de Bruno, un petit garçon qui n’est intéressant que dans son ressort comique dans le roman, en une petite fille badass et aussi courageuse que le héros. C’est une chic idée qui induit de la coopération entre les deux, alors que Bruno était juste un boulet en train de digérer sa douzième banane.

De façon générale je trouve qu’elle a modernisé l’histoire sans toucher à ses fondements et à son esprit : ça reste une histoire qui oscille entre beaucoup d’humour et une pincée de cruauté  et qui ne prend pas les lecteurices enfants pour des brêles ou des êtres à qui il faut cacher la vérité sous prétexte de les protéger.

Elle ajoute aussi sa touche féministe en recontextualisant la chasse aux sorcières de la Renaissance quand elle présente les méchantes sorcières de la BD. Elle garde la non conventionnalité (ça se dit ça ? 🤔) de la grand-mère (le cigare, toujours !)  qui va jusqu’à proposer à son petit-fils de jouer au casino.

J’aime aussi beaucoup le dessin qui est à la fois très simple et bourré de détails.

L’adaptation en bande dessinée de Sacrées sorcières par Pénélope Bagieu est une petite merveille graphique et narrative. La scénariste et dessinatrice parvient à insuffler de la modernité tout en respectant l’esprit de l’œuvre original. Elle nous emporte dans un récit tout en émotions et en actions avec son dessin ensorcelant à la fois plein de simplicité et de détails.

Informations éditoriales

Adaptation en bande dessinée par Pénélope Bagieu (scénario & dessins) du roman du même nom de Roald Dahl. Publié chez Gallimard Bande Dessinée en 2020. 300 pages.

Pour aller plus loin

De Pénélope Bagieu sur le blog : Culottées 1 & 2 (sorti en intégrale depuis).
Pénélope Bagieu à propos de Sacrées sorcières en bande dessinée dans le Rayon BD sur France Culture.
Roald Dahl sur le blog : Sacrées sorcières.
D’autres avis :  Un papillon dans la lune, ou signalez-vous en commentaire.

11 commentaires sur « Sacrées sorcières en BD par Pénélope Bagieu »

  1. … et bah voilà, je vais un peu lire du Roald Dahl un jour alors. Ça a l’air d’être une adaptation très intelligente, ce qui n’est guère étonnant quand on donne à une autrice intelligente un matériau d’origine qu’elle apprécie.

    (Intrigant cette histoire de pupilles. 🤔)

    J’aime

  2. Merci pour l’avis! Il y a peu de chances que j’y vienne un jour car je n’aime pas du tout les dessins de Bagieu, mais ça fait une super idée de cadeau pour une jeune personne. 😃

    J’aime

  3. J’ai aussi beaucoup aimé cette adaptation qui m’a replongée en enfance tout en ayant sa petite touche de modernité apportée par Pénélope Bagieu. C’est une belle réussite qui redonne clairement vie à ce classique auprès des jeunes lecteurs et lectrices.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.