Les culottées | Elles manquent pas de culot, celles-là !

Impressions n°262

Elles sont exploratrice, femme à barbe, danseuse, avocate, gardienne de phare, journaliste, volcanologue, astronaute, ou encore impératrice… Elles ont principalement sévi au 19ème et au 20ème siècle (voire sévissent toujours au 20ème) mais aussi dans l’Antiquité. Elles sont françaises, américaines, afghane, apache, autrichienne, syrienne… Ces femmes ont existé (ou existent toujours d’ailleurs), vous n’en avez le plus souvent jamais entendu parler et toute leur vie elles se sont ingéniées à ne faire que ce qu’elles voulaient. Pénélope Bagieu nous les présente dans cette double bande dessinée indispensable. Lire la suite

Le ventre de Paris | Un maigre parmi les gras

Impressions n°254

En compagnie d’Alys, je me suis promenée avec délectation dans les anciennes Halles de Paris au milieu des fruits et légumes, des poissons et des volailles. J’ai acheté du boudin dans la charcuterie de Lisa et du merlan dans la poissonnerie de La Normande. J’ai humé l’air chargé des odeurs de nourriture en battant le pavé autour de l’Eglise Saint-Eustache. Cette relecture du 3ème tome des Rougon-Macquart a été riche en sensations et en plaisir de parcourir ce coin de Paris au XIXème siècle…

Lire la suite

Je suis ton ombre | les gentils vampires n’existent pas

je suis ton ombre morgane caussarieu couverture

Impressions n°233

Morgane Caussarieu signe un roman que l’on déteste adorer. Elle mélange les thèmes du vampire et de l’enfance dans un texte hypnotique, cru, à la fois difficilement supportable et impossible à lâcher, laissant le lecteur pantelant de son plaisir coupable d’avoir dévoré cette histoire abominable comme il aurait dévoré le dernier best-seller le l’été.

En short-list du PSF 2015, Je suis ton ombre a été mon second devoir de vacances. D’accord, la rentrée des passée, je suis en retard. Voyons de plus près ce qu’il en est de cette sombre merveille…

Lire la suite

L’important c’est pas Les Chutes

Les chutes joyce carol oates couverture

Impression n°224

Secrets de famille, description de la vie américaine des années 50-70, personnages consistants (en particulier Ariah), catastrophe écologique et humaine bien réelle (l’affaire de Love Canal) au milieu de la fiction, mythes autour des Chutes du Niagara; tous ces éléments offrent un imbroglio savamment orchestré qui passionnent le lecteur. L’écriture est plaisante et soutenue, le genre de livre qu’on lit lentement sans s’ennuyer une seconde. Une lecture qui donne envie de découvrir les quelques 70 textes de l’autrice.

Lire la suite