Ernest et Célestine | L’histoire d’une amitié formidable

Brèves impressions.
Un vendredi après-midi – oui car comme il se doit Ernest et Célestine ne passait pas le soir – je me suis donc rendue à l’UGC Georges V – oui car comme il se doit, le film avait disparu de l’affiche de la plupart des UGC parisiens – dans une salle remplie de gamins en vacances accompagnés par leurs parents – je ne dois pas vous expliquer comment il se doit.

J’avais la crainte que ce dessin animé soit vraiment axé très jeune public et que je n’y trouve pas mon compte malgré le fait qu’une collègue fan des livres – mais néanmoins adulte – m’ait vanté les mérites de la bobine. Je vous laisse imaginer que quand j’ai vu le public en entrant dans la salle, bien remplie, j’ai eu encore plus peur.
Et bien, je n’avais vraiment pas de quoi. C’est le film pour gamins le plus intelligent et le plus riche qu’il m’aie été donné de voir depuis fort longtemps (et peut-être même depuis toujours). L’histoire raconte comment Ernest et Célestine, personnages de la littérature enfantine bien connus, se sont rencontrés.
Ernest, ours bourru et mal léché, paresseux fouineur de poubelles vit dans le monde d’en haut; Célestine, petite souris orpheline, destinée à être dentiste mais elle ce qu’elle aime c’est dessiner, vit dans le monde d’en bas. La rencontre est d’autant plus improbable que les deux clans se haïssent copieusement : en fait, ils comprennent mal leurs différences et ont peur l’un de l’autre. Et pourtant … Au fil des péripéties de ces deux-là, c’est l’histoire d’une grande amitié hors du commun qui se dessinent sous nos yeux ébahis. En tout cas les miens, mais mon envie de vous convaincre est grande.

 

 

Tout dans ce film est parfaitement réussi : l’histoire, naïve de prime abord mais qui explique brillamment aux enfants pourquoi les adultes sont si cons des fois, les dessins en adéquation totale avec ceux des livres ce qui donne un style graphique unique en son genre et la musique soutenant le tout avec justesse.
Voilà comment je pensais passer une heure et demi à voir un film d’animation sympa et que je me suis retrouvée scotchée au fond de mon siège savourant chaque instant de ce chef d’oeuvre (oui, je n’ai pas peur des mots) qui a réussi à me faire pleurer.
Après tout ça, j’ai bien envie de redécouvrir les livres, dont je garde fort peu de souvenirs, et de me procurer le roman du film, signé Daniel Pennac, qui a également scénarisé le film.
POUR ALLER PLUS LOIN
Réalisé par Benjamin Renner, Vincent Patar et Stéphane Aubier.
Ce film a reçu trois prix et a été nominé 9 fois. Voir le Palmarès.
Durée : 1h19

10 commentaires sur « Ernest et Célestine | L’histoire d’une amitié formidable »

  1. Ho je voulais trop le voir, mais pas de séance en soirée (et trop de boulot en ce moment pour faire une séance en journée) et maintenant il ne passe plus. Trop triste. 😦 😦 J'attends le DVD.

    J'aime

  2. Ah 🙂

    Ce film était vraiment vraiment chouette. Et tu vois, les albums sont pareils, ils ne prennent pas les enfants pour des cons, ils sont plein de vérité, et hyper touchants.

    Quant au livre, il est la copie conforme version écrite du film, mais ayant vu et lu, j'ai pris autant de plaisir avec les deux.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.