Quitter les monts d’automne | Un (trop) long voyage

quitter les monts d'automne émilie querbalec

Impressions.

Quitter les monts d’automne est un roman écrit par Emilie Querbalec et publié chez Albin Michel Imaginaire en cette rentrée littéraire 2020. D’inspiration japonaise, il nous emmènera aux confins du monde et dans un voyage stellaire au long cours. En route pour les monts d’automne, je vous dis quelques mots de ma lecture…

Lire la suite de « Quitter les monts d’automne | Un (trop) long voyage »

Des nouvelles de Bifrost | #99

Bifrost 99 shirley jackson

Impressions.

Ce 99ème Bifrost publié en août 2020 par les éditions du Bélial’ se penche sur le cas de l’autrice américain Shirley Jackson. Je m’intéresserai dans les présentes impressions aux 6 (!) nouvelles qui ouvrent la revue, à savoir : La souris, Shirley Jackson ; Noirs vaisseaux apparus au sud du Paradis, Caitlin R. Kiernan ; Guide sorcier de l’évasion : atlas pratique des contrées réelles et imaginaires, Alix E. Harrow ; Ouroboros, L.L. Kloetzer ; Par les visages, Olivier Caruso ; Un jour comme les autres, avec des cacahouètes, Shirley Jackson. Allons-y…

La souris, Shirley Jackson

Un couple emménage dans une maison, occupée par des souris. Ils cherchent à s’en débarrasser à l’aide d’un piège à souris (avec tout un tas d’explication sur le fait qu’il ne faut pas utiliser un piège plusieurs fois car la souris sent qu’une de ses congénères y a perdu la vie, tout cela est très charmant). La nouvelle fait moins de 4 pages, on devine par certains propos qu’elle est plus qu’une chasse à la souris et la chute claque comme un couperet, révélant le sous-texte.

Lune d’ Un papillon dans la Lune vous expliquera ça mieux que moi (mais mieux vaut avoir lu la nouvelle avant) : son billet.

Noirs vaisseaux apparus au sud du Paradis, Caitlin R. Kiernan

Un texte très sombre qui propose une fin du monde lovecraftienne. Ce n’est pas la folie qui guette les personnages, c’est de l’annihilation totale de l’humanité. Froid dans le dos, superbement écrit. J’ai hâte de me mettre à Lovecraft pour mieux saisir l’ampleur et les références de ce genre de texte.

Guide sorcier de l’évasion : atlas pratique des contrées réelles et imaginaires, Alix E. Harrow

George, un enfant en perdition, entre un jour dans la bibliothèque de la ville, gérée par 2 sorcières. L’une d’entre elle se met à lui prodiguer des conseils de lecture pour l’aider à s’échapper d’une trop lourde réalité. Name dropping de romans cultes, jeu sur la cote Dewey, hommage à la littérature et célébration de la lecture comme moyen d’évasion, cette nouvelle est un doudou pour lecteurices et bibliothécaires.

Lire aussi : Morwenna, Jo Walton.

Ouroboros, L.L. Kloetzer

Cette nouvelle s’insère dans l’univers du Satori (Anamnèse de Lady Star, à côté duquel je suis complètement passée, il faudra que je retente un jour), voire même plus.

La nouvelle raconte la course de Liane autour de Céléphaïs, un dôme circulaire en orbite autour de Vesta. Elle orchestre cet événement pour battre le record d’une prédécesseuse dont elle pourchasse ou devance le fantôme numérique. Elle a aussi postulé à un poste au Conseil de la station et on suit en parallèle l’évaluation de sa candidature par le dit conseil. Bon sa course est un tout petit peu illégale, du coup son tour de force est très culotté, ce qui n’est pas forcément pour déplaire à tout le monde.

Comme déjà dit, j’ai un peu de mal avec l’univers du Satori alors retenter une incursion par la petite porte de la nouvelle est plus facile. Si la nouvelle est agréable à lire, je n’arrive pas trop à voir où les auteurices veulent nous emmener. Le next step (wink wink) c’est Issa Elohim (Une Heure Lumière).

En attendant, je vous conseille de vous régaler avec CLEER, un fix-up onctueux qui se joue des codes des multinationales. Mes impressions.

Par les visages, Olivier Caruso

Un visage qu’on ne reconnait plus c’est une lueur qui s’éteint dans notre esprit. Olivier Caruso imagine une pandémie dont le virus cause une prosopagnosie progressive mais définitive. La description du chaos engendré provoque un symptôme de rire jaune chez le lecteur. C’est le règne des imposteurs. La narratrice a une sœur jumelle là haut dans l’espace, elle fait une découverte majeure qui pourrait changer le monde mais en bas tout le monde s’en fout. Forcément, mis à part sa sœur qui a le même visage qu’elle, plus personne ne sait qui elle est.

Le concept est d’un nihilisme qui n’est pas sans me faire penser au film Perfect Sense, qui traitait, non pas de la perte progressive de la reconnaissance des visages, mais de celle des sens. Mes impressions ici.

Un jour comme les autres, avec des cacahouètes, Shirley Jackson

L’étonnante journée de Monsieur Johnson qui fait le bien partout où il passe. Mais le bien et le mal sont les deux faces de la même pièce. Une nouvelle qui raconte un quotidien gentillet jusqu’à ce que la chute vienne te susurrer à l’oreille : « tu as presque cru qu’on en resterait là ? *rire sadique* ». J’aime bien Shirley Jackson, je vais essayer de caser du Shirley Jackson quelque part dans mes lectures.

Ce 99ème Bifrost nous offre pas moins de 6 textes. Il y en a pour tous les goûts. 2 textes de Shirley Jackson dont l’oeuvre et la vie sont justement passées en revue dans le dossier (La souris, Un jour comme les autres, avec des cacahouètes), 2 histoires de fins du monde ( Noirs vaisseaux apparus au sud du Paradis, Par les visages), l’histoire d’une course dans une station orbitale (Ouroboros) et une ode aux bibliothèques et à la lecture d’évasion (Guide sorcier de l’évasion : atlas pratique des contrées réelles et imaginaires). Tout un programme !

Pour aller plus loin

Revue publiée en aout 2020 par les éditions Le Bélial’. Illustration de couverture par Myles Hyman 192 pages dont le contenu va de la souris commune au Grand Ancien.

Pour aller plus loin

Toutes mes impressions bifrostiennes.
D’autres avis : Quoi de neuf sur ma pile ?, Au pays des cave trolls, L’épaule d’Orion (Noirs vaisseaux…), Les histoires de Lullaby, Xapur (Un jour comme les autres…), ou signalez-vous en commentaire.

The maki project

L’oeuvre | 100 fois sur le métier tu remettras ton ouvrage

l'oeuvre émile zola

Impressions.

J’ai refait 100 fois le même tableau. J’ai eu des discussions sans fin sur l’art et la musique auxquelles je n’ai rien compris. J’ai admiré Paris et le corps nu de Christine. J’ai assisté au Salon des Refusés et subi les rires humiliants des spectateurs mais aussi au Salon tout court où j’ai souffert de l’indifférence générale. J’ai subi les séances de pose interminables et les paroles humiliantes de Claude. J’ai vu un enfant mourir. Admirons L’oeuvre ensemble…

Lire la suite de « L’oeuvre | 100 fois sur le métier tu remettras ton ouvrage »

Journal de bord | août 2020

journal de bord dragon galactique
Journal de bord.

Le Dragon Galactique est un vaisseau protéiforme qui parcourt inlassablement les contrées lointaines de la culture. Avec un éclectisme assumé, quoique souvent tourné vers ce que l’on pourrait abruptement nommer la « SFFF » , il vous emmène dans un voyage plein de rebondissements. Ce rendez-vous mensuel nous permet de faire le bilan du mois et de vérifier la gestion des stocks.

Lire la suite de « Journal de bord | août 2020 »

8 séries à voir sur Amazon Prime Video | 1

Focus.

Le Dragon Galactique aime papillonner (oui) entre les plateformes de streaming. Du coup je vous parle de mes 8 découvertes séries télé de ces derniers mois, sur Amazon Prime Video.
Lire la suite de « 8 séries à voir sur Amazon Prime Video | 1 »

Un gars et son chien à la fin du monde | Wouf !

Un gars et son chien à la fin du monde C.A. FletcherImpressions.

Un gars et son chien à la fin du monde est un roman de l’auteur écossais C.A. Fletcher et publié chez Nouveaux Millénaires. Sa parution est prévue pour le 26 août 2020. A partir d’un chien volé, on y suivra les aventures de Griz, à sa recherche dans un monde en ruines, vidé de ses habitants.

Lire la suite de « Un gars et son chien à la fin du monde | Wouf ! »

J.G. Ballard, nouvelles complètes 1972/1996 | Ballardons-nous épisode 3

J.G. Ballard nouvelles complètes 3 1972/1996

Impressions.

Suite et fin de mes pérégrinations en Ballardie, tout au moins sur le format court, puisque je vous présente aujourd’hui, mes impressions sur le tome 3 de l’intégrale des nouvelles de Ballard, soit 39 textes publiés entre 1972 et 1996 en langue anglaise. Ballardons-nous, épisode 3…

Lire la suite de « J.G. Ballard, nouvelles complètes 1972/1996 | Ballardons-nous épisode 3 »

Le maître du haut-château | la série télé

Le maitre du haut chateau série télé

Impressions.

Le maître du Haut-Château est une série uchronique, produite entre autre par Ridley Scott et et diffusée sur Amazon Prime. Elle est l’adaptation du roman éponyme écrit par Philip K. Dick et publié en 1962 qui imagine un monde où les Nazis auraient détruit Washington avec une bombe atomique et envahi les Etats-Unis. De San Francisco à New York en passant par Berlin et Canon City, je vous parle de cette série en 4 saisons de 10 épisodes…

Lire la suite de « Le maître du haut-château | la série télé »

Dans le cerveau du gamer | Neuroscience, UX et conception de jeux vidéo

dans le cerveau du gamer celia hodentImpressions.

Dans le cerveau du gamer – Neurosciences et UX dans la conception de jeux vidéos  est un essai écrit et traduit par Celia Hodent et publié chez Dunod en juin 2020. Tout le monde sait que le cerveau d’un gamer fonctionne de façon très simpliste en mode Objectif -> Challenge -> Récompense et on se demande bien comment il est possible de pondre un livre de 300 pages sur le sujet. STOP ! Si vous pensez de la sorte, et surtout si vous taffez dans le milieu du jeu vidéo, ce livre pourra vous être utile.

Lire la suite de « Dans le cerveau du gamer | Neuroscience, UX et conception de jeux vidéo »

Journal de bord | Juillet 2020

journal de bord dragon galactique

Journal de bord.

Le Dragon Galactique est un vaisseau protéiforme qui parcourt inlassablement les contrées lointaines de la culture. Avec un éclectisme assumé, quoique souvent tourné vers ce que l’on pourrait abruptement nommer la « SFFF » , il vous emmène dans un voyage plein de rebondissements. Ce rendez-vous mensuel nous permet de faire le bilan du mois et de vérifier la gestion des stocks. Lire la suite de « Journal de bord | Juillet 2020 »