L’Opéra de Shaya | Léger et intelligent

Brèves impressions.

L’Opéra de Shaya est un recueil de quatre nouvelles, dont deux inédites, signées Sylvie Lainé. Outre les nouvelles, le recueil commence par un avant-propos de Jean-Marc Ligny et se termine par une interview de l’auteure, revenant sur son enfance atypique et les thèmes abordés dans les quatre nouvelles.

La thématique principale abordée dans ces nouvelles de space opéra est celle de la rencontre de l’autre, de ce qui est différent. Si le ton est léger, les textes sont porteurs de fines réflexions sur cette thématique.

J’avais déjà parlé de Petits arrangements avec l’éternité, précédemment publiée dans l’anthologie Contrepoint. Un homme perdu sur une planète étrangère en vient à s’adapter d’une bien singulière façon pour arriver à se nourrir. A la fois drôle et gourmand. Grenade au bord du ciel (originellement publiée dans Utopiales 2013) raconte comment un astéroïde peut changer la vie des gens.

L’opéra de Shaya, qui donne son titre au recueil est une très belle novella racontant comment une planète et ses habitants vivent, s’adaptent et se reproduisent au contact d’ADN étranger.

Une planète où tout resterait à inventer, où on pourrait vivre en harmonie avec un écosystème différent sans le détruire, une planète qui t’accepterait sans être violée, juste pour le partage. Qui pourrait s’adapter sans se renier.

Un amour de sable, est assurément mon texte préféré. Il montre comment deux êtres qui sont si différents qu’ils ne peuvent entrer en communication, se font tous deux une idée très préconçue que ce l’autre est ou n’est pas, en se basant sur leur expérience personnelle et celle de leur espèce. C’est au final une rencontre qui ne peut pas se faire.
La thématique de la rencontre de l’autre est traitée de façon originale au travers de textes à la fois légers et intelligents. Le lecteur pourra être surpris, amusé, perplexe, soulagé ou encore en avoir l’eau à la bouche ; dans tous les cas il sera charmé par la plume et les talents de conteuse de Sylvie Lainé.

Informations éditoriales

Illustration de Gilles FRANCESCANO
ActuSF, avril 2014
192 pages

Chez les blogopotes

8 commentaires sur « L’Opéra de Shaya | Léger et intelligent »

  1. Et me revoici ^^ Un très chouette recueil de nouvelles, j'ai trouvé celle sur le sable très originale, d'autant plus que c'est l'élément considéré comme neutre et sans âme qui parle, ce fut très fort. Ma nouvelle préférée reste néanmoins la première, avec néanmoins une teinte de tristesse concernant sa fin. On pardonnera certes à So Ann son humanité mais pas à l'humanité d'être ce qu'elle est …

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.