Journal de bord | octobre 2020

journal de bord dragon galactique

Journal de bord

Le Dragon Galactique est un vaisseau protéiforme qui parcourt inlassablement les contrées lointaines de la culture. Avec un éclectisme assumé, quoique souvent tourné vers ce que l’on pourrait abruptement nommer la « SFFF » , il vous emmène dans un voyage plein de rebondissements. Ce rendez-vous mensuel nous permet de faire le bilan du mois et de vérifier la gestion des stocks.

Le mot de la dragonnière

Pas d’Utos, confinement de pacotille. Ca va être long et douloureux. Plus qu’en mars. Pourrais-je rentrer à Noël en Belgique ? Rien n’est moins sûr. Alors voilà, la mort dans l’âme on s’adapte et on essaie de survivre à tout ça. Plus que jamais la culture est importante pour moi, alors je suis confinée certes, mais avec mes livres, mon compte Steam, mon abo Netflix et un accès à Internet (oups et le chat-pitre aussi).

Ce qui m’est le plus douloureux là-dedans ? Ce n’est pas la fermeture des librairies (qui ne ferment pas vraiment pour la plupart vu que beaucoup ont déjà instauré un système de click’n collect) mais bien celle des cinémas malgré la programmation flageolante de ces derniers mois.

Force et courage à tous et toutes.

Pile à lire

Intégrale de nouvelles T2, Philip K. Dick / Le Paris de Zola, Alain Pagès / La tombe des lucioles, Akiyuki Nosaka / Philip K. Dick ‘s electric dreams, Philip K. Dick / La voie des ombres, Brent Weeks / Anno Dracula, Kim Newman / Faërie, Raymond E. Feist / Zendegi, Greg Egan / Le chevalier, Pierre Pevel / Le fond des forêts, David Mitchell / Le roi au masque d’or, Marcel Schwob / Légendes rustiques, George Sand / Melmoth, Charles Robert Maturin / Mes vrais enfants, Jo Walton / Chroniques du pays des mères, Elizabeth Vonarbug / Lignes de vie, Graham Joyce / Infinités, Vandana Singh / Céder la place, Emmanuel Quentin / Infiniment, Louise Rouiller / La route de la conquête, Lionel Davoust / Avatar the last Airbender (21BD) / L’homme que les arbres aimaient, Algernon Blackwood / Issa Elohim, LL Kloetzer / La nouvelle révolution quantique HS Pour la science / Un lieu à soi, Virginia Woolf / Electric State, Simon Stalenhag / Le livre de M, Peng Sheperd / Emile Zola l’indigné HS Le Monde / Les abysses, Rivers Solomon / L’art compte, Neil Gaiman / Pour la science HS L’inconscient / Dune, exploration scientifique et culturelle d’une planète-univers, collectif / Le voyage de Haviland Tuf, GRR Martin / Spinning, Tillie Walden

Infographie

journal de bord infographie dragon galactique octobre 2020

Lire

🧮L’arithmétique terrible de la misère, Catherine Dufour. Chronique complète.

🚀Vers les étoiles, Mary Robinette Kowal (tome 1). Chronique complète.

🌌Le sultan des nuages, Geoffrey A. Landis. Chronique complète.

📚Les Zola, Méliane Marcaggi & Alice Chemama. Cette bande dessinée revient sur la vie de Zola et de ses 2 femmes. Oui c’est un eu particulier mais il faut éviter de mettre l’homme sur un piédestal, il a ses parts d’ombre. La bd met bellement en lumière ses femmes de l’ombre en particulier Alexandrine qui a eu un rôle immense dans la carrière de Zola. Beaucoup de plaisir à lire cette bande dessinée mais aussi une immense frustration, un goût de trop peu. Il me faut lire une biographie et/ou la correspondance de ce cher Zola. Je relirai et ferai une chronique plus complète de cet ouvrage lorsque ce sera fait.

👻Shining in the dark, Collectif. Chronique à venir.

🤖Things from the flood, Simon Stalenhag. Chronique à venir.

🖥 Rockyrama hors série : Matrix Trilogy. Les HS de Rockyrama semblent avoir (c’est mon premier) une proposition très différente de Mad Movies qui s’attarde sur les détails de la production du film. Rockyrama se fend plutôt d’une analyse de l’oeuvre, jusque dans ces derniers retranchements, mais donne tout autant envie de revoir les films.

Voir

🎨Josep, Aurel. Josep c’est l’histoire de Serge. Non. Josep c’est l’histoire de Josep. Non. Josep c’est l’histoire d’une amitié entre un espagnol réfugié en France enfermé dans un camp (Josep) et une bleusaille de gendarme (Serge). Le premier dessine et cherche sa fiancée. Le second a un bon fond au milieu de toute la violence et la xénophobie ambiante. Un film d’animation magnifique et émouvant sur la dure réalité des camps où l’on a parqué comme des bêtes les Espagnols fuyant le régime de Franco. Biopic romancé de  Josep Bartolí. “Les idées, si ça rencontre pas les bonnes personnes, ça devient la mort”.

🧕 Yalda la nuit du pardon, Massoud Bakhshi. En Iran, il existe, pour de vrai, une émission de téléréalité où des condamnés à mort pour meurtre participent pour obtenir le pardon de la famille de la victime. Pour de vrai. Ce film met en scène une émission de ce genre. Mariam est condamnée à mort pour avoir tué son époux. La fille de celui-ci (d’un autre mariage) est invitée à l’émission. Le film et l’émissions sont tellement excessifs c’est dingue, mais absolument dramatique et gerbant.

👶Maternal, Maura Delpero. Dans un couvent qui accueille des mères adolescents en situation précaire, on suit d’un côté Fatima et Luciana, jeunes femmes de 17 ans et déjà mères et Paola, jeune sœur qui termine sa formation. Un film qui parle de maternité dans toute sa complexité, qu’elle soit biologique ou non. Beau film sur un sujet qui m’intéresse assez moyennement au départ mais que je suis contente d’avoir vu.

👠Miss, Ruben Alves. Alexandre est un garçon, il rêve de devenir Miss France. Entouré par ses amis, il se lance dans l’aventure, ayant le bénéfice d’un physique très androgyne. Il accède au sein des seins en devenant Miss Ile de France et gravit les échelons de la gloire. En sortir a-t-il indemne ? Il en sortira grandi. Ce film n’est ni un film sur miss France ni un film sur le transgenrisme. Il parle d’identité en général, et d’identité de genre en particulier. Il parle de réaliser ses rêves, aussi saugrenus soient-ils. Il parle d’être différent de la norme et de comment accepter le regard des autres. C’est grand public, naïf, cliché des fois, ce n’est certes pas un grand film mais il est émouvant et réussi dans ses intentions.

🐎Calamity, une enfance de Martha Jane Cannary, Rémy Chayé. Je dis souvent du mal du cinéma français. Ceci ne vaut pas pour le cinéma d’animation qui est d’une qualité ébouriffante. Rémy Chayé nous le prouve encore une fois avec son second long métrage (après Tout en haut du monde). Un travail sur l’animation et les couleurs exemplaire, avec des paysages à couper le souffle pour un film qui revient sur l’enfance de Calamity Jane. On ne pourra pas vraiment parler de respect de la réalité biographique ici car Calamity Jane était une menteuse invétérée et les sources manquent. Mais ce film offre une version tout à fait satisfaisante de l’impertinence et de l’anticonformisme en construction chez cette gamine qui se moque du qu’en-dira-t-on. Un chouette à voir, avec ou sans les enfants.

🧟‍♂️Peninsula, Sang-Ho Yeon.Dernier film avant confinement : Peninsula. Et c’était mauvais. Suite de l’excellent Dernier train pour Busan, il n’a vraiment rien à voir avec ce dernier. Rien ne fonctionne dans ce film:
– entre les scènes mélo interminables et les scènes d’action au montage épileptique interminables aussi, on s’ennuie ferme.
– on ne croit jamais aux relations entre les personnages
– les enjeux de l’intrigue sont nazes cf le point précédent
– le film n’apporte aucune réflexion qui faisait la particularité du Dernier train.
Bref (re)voyez plutôt Dernier train pour Busan, ça tombe bien on est confinés et il est dispo sur Netflix.

🏛Gladiator, Ridley Scott. Gladiator est tout ce que j’aime dans le cinéma : des images grandiose et des émotions. Evidemment le contexte historique est lapidé sur l’autel de l’épique. Mais on s’en fout. Ce film est magnifique, de la BO aux acteurs, de la photographie à l’intensité dramatique. Un péplum moderne brillant qui s’inspire des classiques Spartacus et Ben Hur.

Le prestige, Christopher Nolan. Un film habile tout en faux semblants que j’ai été heureuse de revoir. Christopher Nolan, un grand illusionniste ? Assurément.

Du côté des séries, je n’en parle pas car je me réserve pour un billet focus de séries à voir sur Netflix mais en vrac j’ai vu : Dark les 3 saisons, la saison 1 de The Witcher, The haunting of Bly Manor et Ratched saison 1 et un bout de la saison 5 d’Hearthland.

Jouer

Toujours dans Homescapes, rendue au niveau 1250.

J’ai fini Glass Masquerade 2, un jeu de puzzle. Pas dans le sens puzzle game mais dans le sens où le but est de réaliser des puzzles. Le jeu est très bien mis en scène et bien fichu, il a tendance à avoir un effet relaxant (mais peut être parfois frustrant quand on calle un peu). Par contre j’ai trouvé assez moyen le DLC avec différentes femmes issues de la littérature fantastique, toutes très sexy et très dévêtues, enfin c’est relou bon sang surtout dans un jeu comme ça qui appelle pas a priori les populations qui sont attirés par ce genre de contenu, impression de retomber dans The Witcher 1 avec ses cartes érotiques en récompense (bon c’est pas tout à fait aussi sex mais les femmes fatales, marre un peu).

Et vous ? Vous avez découvert quoi de beau en ce mois d’octobre ?

25 commentaires sur « Journal de bord | octobre 2020 »

  1. Effectivement l’animation française relève le niveau…mais on vient encore de la retuer pour 1 mois. Si on ne travaillaient pas durant ce confinement, on auraient du temps pour faire baisser les PAL et PAV mais c’est encore raté 😞

    J'aime

    1. 1 mois ? Je crois qu’on sera heureux si ça ne dure qu’un mois, malheureusement. Pareil ici je travaille aussi, pas de grand changement pour moi. Peut-être moins d’achat permettront de faire baisser la PàL mais j’y crois moyennement.

      J'aime

  2. Hâte d’avoir ton retour sur la véracité de « Les Zola » quand tu auras dévoré des biographies – oups, j’ai dit « des ». Oui, bon, je sais, je vais devoir être patient, mais quand même.
    « Josep » est noté en rattrapage – j’ai procrastiné comme prévu – et je rajoute « Calamity ».
    Force (et honneur) à toi.

    Aimé par 1 personne

    1. Oui alors, arme toi de patience, je ne vois même pas à l’heure actuelle où je pourrais caser ça avant d’être à la retraite XD (mais on va essayer de trouver une solution hein)

      J'aime

  3. Joli mois, comme d’habitude! Bravo!
    J’ai beaucoup aimé Josep aussi. Je voulais voir Miss, mais j’ai laissé passer ma chance…
    « impression de retomber dans The Witcher 1 avec ses cartes érotiques en récompense »: euh? Tu parles du jeu? Je me demande car la série est assez chaudasse…

    J'aime

    1. Je ne comprends pas le rapport avec la chaudasserie de la série en fait (qui ne l’est pas tant que ça, cf. Game of Thrones).
      Je me plaints du male gaze de ce jeu. Il y a 0 mec en pose suggestive dans les quelques 40 puzzles qu’il propose. Aucun. Par contre tu as tout un dlc avec des nanas à décolletés et cuisses dévoilées, toutes plus bien roulées les unes que les autres. A aucun moment le jeu ne justifie ça, ce d’autant moins que je suis sûre et certaine que la cible de ce genre de jeu est davantage féminine que masculine. Toutes blanches aussi, par ailleurs, lol. Le truc qui m’est venu à l’esprit c’est « ça ça a été décidé par un mâle blanc ».
      Je trouve que c’est du gâchis d’autant plus que découvrir les puzzles et leur contenu EST le gameplay du jeu, pas comme s’il y avait de la narration, de la fight ou des énigmes ou que sais-je d’autre à se mettre sous la dent par ailleurs.

      J'aime

      1. J’aurais dû être plus précise dans ma question: est-ce qu’il y a vraiment un système de cartes érotiques de récompense dans le premier jeu The Witcher? Je n’ai jamais joué, je n’y connais rien, donc je me disais que je devais comprendre de travers, c’était peut-être une manière de faire référence aux poitrines dénudées présentes dans la série? Genre tu tiens jusqu’au bout de l’épisode et Geralt couche avec une fille? Je suis peut-être allée chercher loin. 🤪 En même temps, j’ai peur que tu me répondes « oui oui, il y avait VRAIMENT des récompenses érotiques dans le jeu », LOL.
        (J’oubliais: j’ai trop hâte de lire ton avis sur la série, mais j’ai peur que tu aies détesté. 😁)

        J'aime

      2. oui oui, il y avait VRAIMENT des récompenses érotiques dans le jeu 😀 Quand tu couches avec une femme (avec qui c’est possible), il y a une carte érotique qui se débloque. En fait les cartes sont vachement belles, mais bon voilà c’est le côté récompense qui est gênant, peut être que ça aurait été moins gênant si la carte représentait le couple et pas juste la fille, je ne sais pas.
        Tu peux voir les cartes ici : https://steamcommunity.com/sharedfiles/filedetails/?id=595447727
        (note que Glass Masquerade est vraiment beaucoup plus sage que ça, ce n’est même pas de l’érotisme, juste des nanas sexy).

        Attention ça ne fait pas du jeu un jeu sexiste il y a de chouettes personnages féminins dedans (comme dans la série d’ailleurs), et le sexe en question est consenti.

        Bref en soi, ce n’est pas dramatique, j’ai l’impression que d’expliquer ça en long en large et en travers fait que je trouve ça complètement détestable. Non, je trouve ça gênant aux entournures et me demande s’il n’aurait pas été possible de faire autrement.

        Et je trouve ça plus gênant dans Glass Masquerade d’ailleurs même si c’est bcp plus sage parce que les puzzles sont le SEUL gameplay du jeu (les cartes érotiques de the witcher sont très annexes).

        J’ai bien aimé la série et j’ai l’impression que tu penses que j’ai un souci avec le sexe dans cette série et je ne comprend pas pourquoi XD Il me semble que le sexe que pratique le sorceleur est mutuellement consenti.

        Mon but c’est pas de dénoncer la moindre once de sexisme dans les medias et encore moins de détester un media parce qu’il y a un brin de sexisme dedans d’ailleurs, juste des fois ça me saute aux yeux et je le dis.
        Le reste du temps je vis très bien avec mes contradictions, merci.

        Aimé par 1 personne

      3. Ah, euh, extraordinaires, ces cartes, je suis ébahie 😁 J’aime beaucoup la première avec le chat noir… LOL. Je réalise, du coup, que la série est assez fidèle à l’univers sur ce point…
        « j’ai l’impression que tu penses que j’ai un souci avec le sexe dans cette série » –> Non pas du tout 😀 Je redoutais les problèmes de cette première saison, car elle en a, genre la confusion du début, notamment du deuxième épisode, et quelques effets… euh… ratés? Genre les yeux de Geralt qui font tellement faux par moments, c’est terrible. Il y a aussi des trucs assez invraisemblables dans la bataille de fin, il me semble que le passage du temps n’est pas clair du tout, genre la fille se balade pendant des heures sur le champ de bataille sans rencontrer personne. Et comme tu as un niveau d’exigence élevé, en séries comme ailleurs, je craignais que tu ne trouves ça l’équivalent d’une série Z, quoi. Je crois comprendre qu’il y a autrement mieux aujourd’hui. Ensuite, moi j’ai adoré, hein, j’attends la saison 2 avec impatience.

        J'aime

      4. Ha oki, sorry missundertood.
        J’ai pas trouvé ça très confus au début, j’ai assez vite perçu les 3 axes narratifs. Par contre en fonction des épisodes t’es pas tout le temps à la même époque et là parfois j’ai un peu eu du mal à retomber sur mes pieds, car il n’y avait aucune indication. Certes la série est pas parfaite hein, parfois un peu cheap, en effet y a certainement des invraisemblances scénaristiques. J’irais pas jusqu’à dire que j’ai adoré mais je trouve la série généreuse et l’histoire assez intéressante et j’aime bien le perso de Yennefer. Et ça m’a donné envie de m’intéresser aux livres.

        J’ai fait une fixette sur les yeux de Yennefer, qui sont violets… mais pas toujours alors je me demandais s’ils avaient oublié les lentilles ou de retoucher en postprod ou si c’était les jeux d’ombres et lumières qui faisaient que XD

        Je ne suis pas sûre d’être quelqu’un de très exigeant en fait. J’apprécie l’immense majorité des séries que je regarde. Je trie beaucoup en amont, pour éviter de perdre mon temps, les séries c’est ce que je trie le moins cependant dans les medias culturels que je « consomme ». (bon je regarde Hearthland hein dis toi, tout de même :p)

        Enfin je suis très en questionnement là-dessus ces dernières années, mais faudrait qu’on en cause de vive voix parce que ce serait trop long à expliquer et puis c’est du « WIP » comme on dit dans mon métier 😀

        Aimé par 1 personne

      5. Ah mais génial, je suis ravie que tu aies apprécié. J’ai trouvé qu’il y avait plein de bonnes choses malgré ces problèmes, et puis gros coup de cœur pour Geralt, Jaskier et Yennefer. Et puis cet univers: un univers de fantasy avec des créatures qui relèvent pratiquement du surnaturel, même pour les gens de cet univers, c’est un peu le rêve ultime quand tu aimes la fantasy et le fantastique.
        Concernant les yeux violets: c’est marrant, Lorhkan m’en a parlé aussi dans les commentaires sur son billet. 😀 Je n’en ai aucun souvenir mais j’y prêterai attention si je me refais cette saison.
        J’oublais une question essentielle: est-ce que tu as chanté « Toss a coin to your witcher, o valley of plentyyyyyyyyy » pendant des jours? 🤩

        J'aime

      6. Je ne dirais pas pendant des jours mais cette chanson a la fichue habitude de trotter dans la tête. Pas merci d’ailleurs, je vais l’avoir en tête jusqu’à demain XD

        Aimé par 1 personne

  4. Je te rejoins sur Gladiator et Le prestige, ce sont des films que j’adore revoir 🙂 Bonnes lectures en ce nouveau « confinement » (même si le mot me semble peu pertinent étant donné le nombre de personnes qui vont quand même aller travailler 😉 )

    Aimé par 1 personne

  5. J’ai apprécié la série française Netflix « La Révolution » qui m’a grandement rappelé le film « Le Pacte des Loups ». Même ambiance, une histoire fantasmée et ça fait du bien ! Cocorico ! 🙂

    J'aime

  6. Ma maman a emmené mes nièces voir Calimity pendant les vacances, à priori elles ont toutes aimé. Voilà c’était ma contribution ciné par procuration 😀
    Beau mois comme toujours, j’ai hâte de voir ton billet séries Netflix.
    Et bon courage !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.