L’Ascension du Haut Mal |Le grand frère

Impressions n°62

L’Ascension du Haut Mal est l’histoire autobiographique d’un petit garçon fasciné par l’Histoire et les grandes batailles, dont le grand frère est sévèrement épileptique. La dynamique familiale est toute entière accaparée par la maladie du fils aîné et va façonner la vision du monde de Pierre-François, de façon plutôt torturée.


David n’est autre que le Pierre-François du début de l’histoire, qui changera de nom en grandissant. Cette histoire vraie est poignante de justesse et d’introspection. Dans les tomes où il est enfant, le lecteur pourra littéralement ressentir ses sentiments d’enfant face à la maladie de son frère et l’obsession de sa guérison qui oriente toute la famille dans une même direction. Il parle par association d’idées, un peu comme s’il se trouvait sur le divan d’un psychanalyste. Car on sent dans cette série dessinée le besoin d’exorciser ce malheur qui a conditionné sa vie.

Enfant il nous raconte son attirance pour les grandes batailles, adulte il nous fait part de ses rêves. Tout cela avec une honnêteté qui lui vaudra même de se disputer avec ses parents après la parution du troisième tome.

Le dessin est en noir et blanc, pesant, surtout les pages où il raconte ses rêves. Des monstres animent fréquemment les planches, ces démons intérieurs et la personnification de l’épilepsie de son frère aîné. On pourra littéralement voir sur le dos des bandes dessinées, ainsi que sur la couverture et la quatrième de couverture l’ascension du haut mal. Le haut mal étant le nom ancien donné à l’épilepsie.

L’Ascension du Haut Mal n’est pas une lecture facile mais c’est une lecture nécessaire pour les vrais amateurs de bandes dessinées, de part l’originalité du dessin mis au service du fond et pour ceux qui s’intéressent aux « tranches de vie ».

Informations éditoriales

L’Ascension du Haut Mal, 6 tomes sans titre spécifique, publiés entre 1996 et 2003. Édité chez L’Association. Scénario et dessins de David B. Nombre de pages variable selon le volume. Prix du scénario au festival d’Angoulême en 2000.

Pour aller plus loin

Une indispensable interview de l’auteur.

 

5 réflexions sur “L’Ascension du Haut Mal |Le grand frère

  1. parfait parfait ^^ Je viens juste de lire mon premier David B et L'ascension du Haut Mal me fait de l'œil. J'ai eu l'occasion de lire beaucoup de biographie ces derniers temps… bref, cette œuvre m'appelle ^^ Ravie de lire ton avis ^^

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s