Le Trône de Fer 2 | Le jeu des trônes

Impressions n°61

Le Royaume des 7 couronnes est déstabilisé, le pouvoir en place est loin d’être reconnu par tous. Les différentes maisons se jettent sur les couronnes comme des loups sur le gibier. Le chaos et la guerre continuent … Ainsi quand commence le deuxième tome, pas moins de 4 têtes couronnées arpentent le territoire de Westeros. Ce à quoi, on peut rajouter Daenerys qui n’a pas dit son dernier mot.

My sweet summer child, the night is full of spoilers. Ne lis pas ce billet si tu n’as pas lu le premier tome. Mes impressions ici.

Programme chargé

L’intrigue principale porte sur les guerres inextricables entre les clans Stark et Lannister, Barathéon et Barathéon, Barathéon et Lannister. Avec son lot d’alliances, de trahisons, de morts, de prisonniers.

Les couronnes produisent des effets bizarres sur les têtes qu’elles coiffent […]

Du côté des intrigues parallèles, nous avons :

  • Daenerys, accompagnée de ses trois dragons et de son fidèle chevalier, Lord Mormont, qui cherche des bateaux et une armée pour récupérer son dû.
  • De l’autre côté du Mur, la menace des Autres et des sauvageons de Mance Ryder.
  • Les Iles de Fer dirigée par la maison Greyjoy deviennent menaçantes.

Les hommes pêchent dans la mer, creusent dans la terre et meurent. Les femmes enfantent dans le sang et dans la douleur et meurent. La nuit suit le jour. Les vents et les marées demeurent. Les îles sont telles que les créa notre dieu.

Un programme chargé ! Cela étant dit, ce tome 2 sera le tome de l’attente : il s’y passe beaucoup de choses mais on aura l’impression que l’intrigue en elle-même n’avance pas énormément. Les fils et les nœuds se mettent en place. Ça laisse craindre le pire pour la suite. Cependant, le final est violent et sonne comme un fracas d’armures qui s’entrechoquent et règlent leurs comptes.

Même s’il est des batailles gagnées, l’impression que je retiens de ce deuxième tome, c’est qu’il n’y a pas de gagnants. Juste des petites victoires, beaucoup de souffrances, de morts et de malheur. Rien n’est jamais acquis, tout peut basculer, tout basculera forcément.

Du neuf et de la continuité dans les personnages

Côté personnage point de vue, on perd bien sûr Eddard, mais on gagne Theon, de retour aux Iles de Fer et Davos, fidèle chevalier de Stannis. Les autres sont les mêmes que dans le 1er et l’on poursuivra leurs aventures là où elles s’étaient arrêtées.

On va parer ton frère de soieries, satins, velours de cent coloris différents, tandis que tu vivras et mourras, toi, vêtu de maille noire. Il va épouser quelque belle princesse et engendrer des fils. Tu n’auras pas d’épouse et ne tiendras jamais dans tes bras d’enfant de ton propre sang, toi. Il va gouverner, toi servir. Les gens t’appelleront « freux » et lui « Votre Majesté ». Les chanteurs monteront en épingle le moindre de ses actes, tes exploits les plus valeureux demeureront inchantés. Dis-moi que rien de cela ne te trouble, Jon …, et, en pleine connaissance de cause, je t’accuserai de mentir. »

Tyrion, malgré sa petite taille, se montre un des grands personnages de ce tome 2. Du coup la maison Lannister est davantage mise en avant : en effet si dans le premier volume, Tyrion se montrait dissocié de sa famille, passant une bonne partie de l’histoire loin d’elle et la critiquant bien souvent, il sera ici au centre de l’action et du pouvoir. Ce personnage me rend perplexe. Car il semble doté d’une morale qui a un bon fond, même si ce n’est pas un enfant de cœur, pourtant il soutient la cause Lannister, ce malgré qu’il sache tout des petits secrets familiaux. Aurait-il pris goût au Jeu des Trônes ?

Je continue à vouer un intérêt particulier pour la petite Arya, gamine pleine de courage et de détermination, futée et sachant tirer profit de la situation.

Peins des rayures sur un crapaud, ça n’en fera jamais un tigre.

Et la fantasy dans tout ça ?

La fantasy dans Le Trône de Fer reste discrète. Cela ne l’empêche pas d’être méga importante. Elle ne fait pas partie du quotidien, ni du commun des mortels. Les loups géants des Stark, les dragons de Daenerys, la sorcière de Stannis, les feux grégeois des alchimistes de Port-Réal sont extraordinaires, inexpliqués et frisent l’ésotérisme. Si les aspects fantasy sont plus nombreux dans Le Trône de Fer 2, nous sommes donc loin d’une vision où ils seraient considérés comme normaux par tout un chacun : ils inspirent la crainte ou le respect, sont liés de près au pouvoir, leurs origines sont inconnues ou secrètes.

Le dieu Noyé fabrique les hommes, mais les couronnes, ce sont les hommes qui les fabriquent.

Arrivée au bout du second volume, je suis partagée entre l’envie de m’attaquer immédiatement au troisième (la sortie du quatrième en version intégrale est prévue pour fin septembre) et celui de faire durer le plaisir, en attendant la série télé et la sortie du 5ème (eurk). Pour le moment, ma raison a le dessus et la lecture du troisième volume est prévue pour le mois d’octobre.

Informations éditoriales

Publié pour la première fois en 1999. 2000 pour la traduction française. Traduit de l’américain par Jean Sola. Titre original : A Song of Ice and Fire (nom du cycle) A Clash of Kings (tome 2). Prix Locus 1999, Prix Ignotus 2004. Cette édition reprend La bataille des rois, L’ombre maléfique, L’invincible forteresse, de l’édition française originale. 955 pages.

11 réflexions sur “Le Trône de Fer 2 | Le jeu des trônes

  1. Toujours aussi bien construites et passionnantes tes chroniques 🙂
    Et quel livre !!!! Vas tu résister jusqu'au mois d'Octobre pour attaquer le Tome 3 ? :p
    Merci aussi pour le lien vers mon blog c'est vraiment gentil à toi 🙂

    J'aime

  2. Scrogneugneu, j'attends pas 15 ans :@ Faut pas que la série dépasse les livres parce que sinon va y avoir un petit problème :p Et faut que ce soit lui qui l'écrive, on ne sait pas où on va dans le cas contraire.

    @ Gromovar : heureusement j'ai d'autres buts dans la vie (a)

    J'aime

  3. « L'intrigue principale porte sur les guerres inextricables entre les clans Stark et Lannister, Barathéon et Barathéon, Barathéon et Lannister. Avec son lot d'alliances, de trahisons, de morts, de prisonniers. » Ahah, en lisant ça, c'est un peu fendard de voir les propres « clans » (du moins par nom) se battre entre eux.
    « Cela étant dit, ce tome 2 sera le tome de l'attente : il s'y passe beaucoup de choses mais on aura l'impression que l'intrigue en elle-même n'avance pas énormément. » C'est EXACTEMENT ce que je ressens est c'est sans doute pour cette raison aussi que j'ai du mal à autant accrocher à la saga.
    Moi aussi, moi aussi j'aime Arya (et Tyion aussi)
    J'aime beaucoup tes extraits 🙂

    J'aime

  4. Au début j'ai retrouvé Westeros et ses personnages avec beaucoup de plaisir. Vers le milieu j'ai commencé à ressentir certaines longueur. Mais comme tu dis, la fin rattrape tout ça et au final je me suis bien régalée avec ce tome.
    Finalement tu n'as toujours pas lu l'intégrale 3 ?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s