Les gens ordinaires en 2 bd’s et 1 manga

Tip/top n°15

On pourrait croire que parler de la vie quotidienne des gens ordinaires est un peu chiant. Il n’en est rien ! Et je vous le prouve en 2 bandes dessinées et 1 manga qui parlent de la vie banale de personnes qui ne le sont pas moins. Le résultat est surprenant voire bouleversant.

L’immeuble d’en face 

Un voisin vaut mieux que deux tu l’auras.

l'immeuble d'en face tome 1 couverture
Un petit immeuble de trois étages. Trois appartements. Trois vies qui se croisent. La mère célibataire enceinte. Le couple d’âge mur et leur dogue. Le couple de jeunes étudiants. Loin de rester des anonymes les uns pour les autres, ils vont tisser des liens au travers de rencontres au départ fortuites et plus tard d’entre-aide volontaire.

l'immeuble d'en face planche

Les planches racontent les petites histoires du quotidien qui pourraient être vôtre ou mienne mais L’immeuble d’en face tient son fil rouge dans l’évolution des personnages et de leurs relations dans le temps.

Infos éditoriales : scénario et dessins : Vanyda. BD noir et blanc en trois volumes ou en intégrale. Publié chez La boite  à bulles en 2003, 2007 et 2010. 166, 158 et 154 pages.

4dragons

Solanin

Et si la vie n’était pas réglée comme du papier à musique ?

Solanin_tome_1

Les états d’âmes et les rêves d’un jeune couple vivant à Tokyo. Les doutes et les drames de la vie avec en toile de fond la passion pour la musique. Meiko, Taneda et leurs amis sont très attachants. Ils ne savent pas trop quoi faire de leur vie alors ils ont des jobs alimentaires en attendant … Quoi ?

Que faut-il faire de ses rêves quand on devient adulte ? est la question posée par ce très beau manga signé Inio Asano.

solanin planche meiko

Une adaptation cinématographique est sortie en 2010 mais a eu une sortie tellement confidentielle en France que j’ai appris son existence en cherchant des infos pour l’écriture de ce billet.

Infos éditoriales : scénario et dessins : Inio Asano. Manga en 2 volumes. Publié chez Kana en 2007 et 2008. 208 et 216 pages.

4dragons

Le combat ordinaire

La vie est un fucking combat ordinaire.

le combat ordinaire tome 1 couverture
C’est l’histoire de Marco, un photographe névrosé et en mal de vivre qui s’entête à prendre des photos ordinaires de gens qui le sont tout autant. Des personnages tellement humains qu’ils pourraient être nous. Des thématiques tellement banales qu’elle sont les nôtres. Cette BD est une merveille.

le combat ordinaire planche tome 1

J’ai l’impression de prendre conscience de son sens profond 10 ans après l’avoir découverte. Ne vous méprenez pas, je l’ai adorée dès ma première lecture et y voyait déjà une sorte de sublimation de nos propres existences.  Mais avant elle me faisait chialer par empathie et parce qu’elle parle de la mort et du deuil et qui ça ne fait pas chialer la mort et le deuil ? Maintenant elle me fait chialer parce que je m’identifie.  Est-ce que c’est ça être adulte ?

Une adaptation cinématographique est sortie en 2015. Je ne l’ai pas vue. Tout dans la bande-annonce me semblait sonner faux. La BD est tellement authentique.

Infos éditoriales: scénario et dessins : Manu Larcenet. Mise en couleurs : Patrice Larcenet. Bd en 4 volumes ou en intégrale. Publié chez Dargaud en 2003, 2004, 2066, 2008. 54 pages puis 64 x 3 pages.

5dragons

 

Et vous, quels sont les BD’s « tranches de vie » qui vous ont plu récemment ?

10 réflexions sur “Les gens ordinaires en 2 bd’s et 1 manga

  1. Je connais les 2 dernières.
    Solanin m’avait beaucoup plu. D’ailleurs je voulais l’acheter à l’époque mais il n’était plus édité. Tu m’apprends un truc pour ce qui est de l’adaptation. Merci.

    Le combat ordinaire… J’arrive pas à me souvenir ce que j’en ai pensé… Faut que je le relise. Deuil, etc, j’ai dû interioriser. ^^

    Le manga 1 m’a l’air pas mal du tout. Je note.

    Qu’ai je lu récemment sur la vie de gens ordinaires? Hmmm… Mal de mère. Dieu n’aime pas papa.

    J'aime

  2. Baroona

    Ah, « Le Combat ordinaire »… ! Je n’ai pas lu les deux autres, je vais noter « Solanin ».
    Je lis très peu de « tranches de vie ». Je citerai bien quand même l’excellent « Bride Stories », mais ça ne rentre qu’à moitié dans la thématique (vu le lieu et l’époque, ce n’est pas très banal pour nous, même si ça l’est pour les personnages ^^).

    J'aime

    1. Tigger Lilly

      Ha c’est intéressant le cas de Bride stories. On a souvent tendance à nous présenter les histoires dans le passé sous un angle plus épique ou extraordinaire que quotidien. Je suis sûre qu’il doit y avoir d’autres références dans le même style !

      J'aime

  3. Pour L’immeuble d’en face, le message est clair : profiter de la vie. Mais j’ai trouvé que Vanyda s’appesantissait sur la fugacité du bonheur. J’ai beaucoup aimé Solanin et c’est un coup de cœur pour Le combat ordinaire que je relis de temps en temps et que je prends aussi plaisir à offrir.

    Aimé par 1 personne

  4. Je pense que j’ai du lire Le combat ordinaire mais zéro souvenir, faudra que j’y jette un oeil à nouveau. Je ne connais pas les autres mais ça a l’air d’être de chouettes lectures !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s