3 BD’s historiques sur la condition des femmes

Les 3 BD’s dont je vais vous parler aujourd’hui nous font retourner dans le passé vers des évènements historiques importants, en se centrant sur les femmes et leur condition. Comment elles tentent d’y survivre, comment elles se battent et s’émancipent. Suivez-moi, on part à Berlin en 1945, dans le New Jersey en 1918 et à Londres en 1910. 

seules à Berlin nicols juncker

Seules à Berlin

Seules à Berlin est une bande dessinée de Nicolas Juncker, publiée depuis le 11 mars 2020 chez Casterman. Elle fait 200 pages.

La prise de Berlin par les Soviets en avril/mai 1945 vu par le regard de deux femmes. Ingrid, allemande travaillant pour la Croix-Rouge et Evgeniya, russe interprète du NKVD. Nicolas Juncker s’est inspiré de deux récits réels pour créer cette rencontre fictive.

Tous les oppose mais elles ont l’avantage de se comprendre. Et puis surtout elles sont des femmes dans une guerre qui n’est pas la leur. Evgeniya a un désir de retranscription de tous les récits qu’elle entend, sans curiosité malsaine mais avec un enthousiasme naïf déconcertant pour qui vit le truc en pleine face. Elle se donne un rôle d’archiviste, ce qui est très mal vu par l’administration soviétique. Elle va s’intéresser au récit d’Ingrid. Mais il est marqué par les viols et les privations

Le dessin est tout en nuances de gris, le gris de la poussière et de la cendre. Quelques touches de couleurs mais elles sont rares. C’est signifiant ce gris, il ouvre et clot le récit.

Cette BD m’a transpercé le cœur. Elle est bouleversante de la première à la dernière page. Elle est très dure à lire.  

seules à berlin gris nicolas juncker
radium girls cy.

Radium Girls

Radium Girls est une bande dessinée de Cy., publiée depuis le 26 aout 2020 chez Glénat. Elle fait 130 pages.

Cy. raconte l’histoire des « radium girls » ces femmes qui ont laissé leur santé et leur vie dans la peinture au radium, très à la mode dans les années 20.

Encore une histoire – elles sont nombreuses – d’usage de substances avant de s’assurer qu’elles ne sont pas toxiques. La dissimulation des employeurs avides de pognon finit le job. Les infos de cette bd sont très importantes et passionnantes.

Le combat de ses femmes pour se faire dédommager pour le préjudice qu’elles ont subi a permis des avancées majeures dans les droits des travailleurs américains, en particulier celui de poursuivre leur employeur en justice quand il fait de la merde avec leur santé.

J’ai beaucoup aimé le dessin au crayon et le traitement des couleurs, vraiment exceptionnels, mais j’ai parfois trouvé les cases confuses quand elles contiennent beaucoup de personnages, ne parvenant pas vraiment à savoir qui est qui. Egalement, le récit passe très très vite. J’ai eu l’impression de rester en surface du sujet, d’avoir un goût de trop peu.

A tester : les parties en relief sur la couverture brillent dans le noir. Un phénomène qui fait écho au fait que ses femmes à force de travailler avec de la peinture luminescente le devenait elles mêmes.

jujitsuffragettes

Jujitsuffragettes

Jujitsuffragettes – Les Amazones de Londres est une bande dessinée scénarisée par Clément Xavier, dessinée par Lisa Lugrin et colorisée par Albertine Ralenti, publiée depuis le30 septembre 2020 Delcourt dans la collection Coup de tête. La préface est d’Elsa Dorlin. Elle fait 136 pages.

J’ai appris l’existence des jujitsuffragettes très récemment grâce au film Enola Holmes, sorti sur Netflix en octobre 2020. Hum. Autant dire que cette bd est une nécessité.

Jujitsuffragettes revient sur les événements qui ont mené à la création des Amazones de Londres, des suffragettes pratiquant le jujitsu pour se défendre des violences policières. Elle met à l’honneur la figure d’Edith Garrud qui entraîna des centaines de femmes à la pratique de cet art martial qui consiste à se servir de la force de son adversaire pour l’envoyer au tapis.

Derrière des dessins colorés et une pointe d’humour, se dévoile une narration d’une grande précision historique, soutenue par des inserts de photographies et documents d’époque. Une passionnante lecture sur ce pan de l’histoire du féminisme.

Et vous ? Vous avez lu de chouettes bd’s dernièrement ?

Bannière by Anne-Laure du blog Chut maman lit trop merci 🧡
Idée originale du titre de la rubrique by Baroona trop merci 🧡

22 commentaires sur « 3 BD’s historiques sur la condition des femmes »

  1. Oui Radium Girls a un goût de trop peu mais j’aime l’histoire et le style que l’on attend pas. Pour la couverture, pas testé non plus.
    Je note pour les deux autres, surtout le premier que j’ai croisé récemment.

    J'aime

  2. Très intéressant! Ça ne m’intéresse pas assez pour les lire, mais je te remercie de me rappeller leur existence!
    « Vous avez lu de chouettes bd’s dernièrement ? » –> J’ai un comics avec des Transformers et d’autres jouets, je ne te le recommande pas 😜

    J'aime

    1. C’est Seules à Berlin que tu ne connaissais pas ?
      C’est sûr que pour ta fibre féministe ça peut être bien, ce qui est chouette avec les bd’s aussi c’est que ça se lit plus vite qu’un livre, c’est assez facile de les enchainer rapidement ^^

      J'aime

  3. C’est parfait, celle qui me tentait le plus (et qui était réellement dans ma liste à lire) avant que je te lise est celle que tu as le moins apprécié. Me voilà bon pour lire les 3 du coup. 😅
    « les parties en relief sur la couverture brillent dans le noir » : c’est vraiment le détail qui tue ça (=X), une chouette idée.

    J'aime

    1. Haha 😅 Mais le style graphique compense vachement le bémol, c’est très réussi et original. Puis elle est bien hein, juste goût de trop peu.
      Pour moi la meilleure des 3 c’est Seules à Berlin, mais j’aime bien les émotions fortes.

      J'aime

  4. Chouette trio de BD! Il y en a tout plein dans le genre que j’aime beaucoup. Les louves de Flore Balthazar pendant la de Seconde guerre mondiale par exemple. Ou encore récemment Nellie Blye, dans l’antre de la folie chez Glénat.

    J'aime

    1. Je ne connais pas Les louves… faudra que je jette un œil Par contre j’ai tout à fait repéré Nelly Blye, je le lirai l’an prochain je pense ^^
      J’aime beaucoup ce genre de bd aussi, j’avoue que manquant de temps ça permet d’apprendre plein de choses en peu de temps et en se faisant plaisir aux yeux ^^

      J'aime

    1. Merci ^^
      Oh oh je me note ça, j’aime beaucoup ce genre là car ça permet de titiller ma curiosité sur le sujet tout en ne me prenant pas autant de temps que de lire un livre complet sur le même sujet.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.