Ymir | « Ca ne va bien pour personne »

ymir-rich-larson

Ymir est le premier roman traduit en français de Rich Larson que l’on connait plutôt pour ses nouvelles. Il a été publié en français chez Le Bélial’ pas plus tard qu’en septembre 2022 et traduit par Pierre-Paul Durastanti. Sortez de votre torpeur, nous partons pour la planète Ymir chasser le grendel.

Chasse au grendel

Yorrick est sorti de torpeur pour exécuter son travail : tuer un grendel réveillé par l’extraction de minerai dans les profondeurs de la terre. Sauf que cette fois-ci, il est envoyé sur Ymir, la planète glaciale dont il est originaire et qu’il a quittée 20 ans plus tôt après de terribles évènements dont nous prendrons connaissance au fur et à mesure de l’intrigue.

Yorrick se réveille mort, ce qui n’a jamais rien de confortable.

Il débarque sur Ymir alors que les mines de la planète sont sous climat de tension entre les mineurs et la compagnie (qui emploie aussi Yorrick). La chasse au grendel va prendre une tournure inattendue lorsqu’il revoit son frère. Disons qu’ils ne se sont pas quittés en très bon termes.

Germinal cyberpunk

L’histoire, somme toute assez classique, fonctionne extrêmement bien. S’y joue une double problématique : 

  • saisir les tenants et les aboutissants de l’histoire de Yorrick : que s’est-il passé il y a 20 ans pour que tout le monde le déteste comme ça ? Et que s’est-il passé exactement avec son frère ? Comment va se résoudre son conflit avec lui ?

Parler à son frère lui semble à la fois irréel et banal. Il voudrait le prendre dans ses bras et le serrer. Il voudrait le prendre par la gorge et l’étrangler. 

  • saisir les tenants et les aboutissants du conflit qui oppose les mineurs à la compagnie. Ok vous allez me dire que vu le climat, les conditions de travail et l’absence de code du travail, ça peut difficilement bien se passer. Mais ce qui est intéressant c’est de le relier aux particularités d’Ymir.

Rich Larson ne se complait pas dans les explications et on va découvrir ce monde progressivement, de façon organique, par les discussions, les descriptions et les actions des personnages. La crainte dans ce genre de cas c’est que le livre pourrait en devenir hermétique, mais pas du tout. Il est en fait assez limpide.

La sensibilité à la xénotech est un problème commun à diverses populations sur les mondes colonisés, toujours au sein de la deuxième génération. Les bébés nés près de l’ansible d’Ymir, ou sous les aérovoies en ruines de Tyr, ou dans le treillis des nuées d’Hod – partout où les détritivores humains se nourrissent des infrastructures des Anciens – acquièrent une nouvelle voie sensorielle.

Le moins qu’on puisse dire c’est qu’il ne fait pas bon vivre sur Ymir. C’est gris et sale comme de la neige sur la route après le passage de voitures : ça salit tout. Et puis il y fait froid. Vu les technologies à la terminologie sibylline, la violence omniprésente, la présence d’un nombre incalculable de drogues et l’ensemble orchestré par une méga multinationale qui broie la population, l’auteur joue une partition cyberpunk parfaitement orchestrée.

Les personnages sont en niveau de gris aussi, comme la neige salie par les pneus des voitures. En premier lieu, Yorrick, homme taciturne à la gueule cassée. Drogué jusqu’à l’os pour survivre à ses squelettes dans le placard et à son métier, on le trouve plutôt désabusé dans la première partie et en quête de rédemption dans le dernier tiers du livre.

Je contiens des multitudes. Et la plupart sont des sacs à merde.

Entre lutte sociale et conflit fratricide, Rich Larson nous offre une plongée violente et ultra-technologique dans les entrailles de cette planète fort peu hospitalière qu’est Ymir. L’intrigue, en soi plutôt classique est sublimée par un background organique très réussi.

Informations éditoriales

Roman écrit par Rich Larson. Publié pour la première fois en 2022. 2022 pour la publication française aux éditions du Bélial’. Traduit de l’anglais (Canada) par Pierre-Paul Durastanti. Titre original : Ymir. Illustration de couverture par Pascal Blanché. 381 pages.

Pour aller plus loin

Rich Larson sur le blog.
D’autres avis : Le nocher des livres, Quoi de neuf sur ma pile, L’épaule d’Orion, Xéno Swarm, La grande bibliothèque d’Anudar, ou signalez-vous en commentaire.

28 commentaires sur « Ymir | « Ca ne va bien pour personne » »

  1. Bonjour, je l’ai lu en anglais et en français et j’ai beaucoup aimé. Je suis d’accord que les personnages sont tous en niveaux de gris, ce qui explique que certains lecteurs ont du mal à y entrer. C’est dommage, puisque malgré ce premier plan de « germinal cyberpunk » où « ça ne va bien pour personne », il y a un arrière-plan un peu plus réfléchi. C’est ce que j’ai tenté de montrer dans mon analyse: https://xenoswarm.wordpress.com/2022/09/22/ymir-defaire-le-visage-deconstruire-le-destin/ . Je pense que Rich Larson appartient à cette minorité de gens qui sont « cérébralement pessimiste mais nerveusement optimiste » (pour citer le peintre Francis Bacon).

    J’aime

  2. Je crois que je ne devrais pas avoir envie de le lire, rapport au côté sombre/cyberpunk, et pourtant ça me tente complètement. Et puis c’est parfait, ça me ferait découvrir Rich Larson et lire « Germinal », une pierre deux coups !
    « C’est gris et sale comme de la neige sur la route après le passage de voitures » : cette métaphore est 👌

    J’aime

    1. Alors… Je me dois de protester. Je ne considérerai pas que ton trophée Germinal sera validé si tu lis ce livre. D’accord ?
      Oui ça fait « sproutch » quand on marche dedans et ça salit le bas du pantalon. Un peu comme ce livre.

      J’aime

        1. Y’a un rappeur qui s’appelle Zola? 😂
          À vrai dire, je ne pensais même pas que ce béné (qui en outre est un*e* bébé…) devait son nom à Émile, je trouvais juste marrant de voir le nom de Zola apparaître comme prénom 😂

          J’aime

  3. Ton retour colle avec ce qu’il a dit à « jenesaisplusquelleconférence » de ses écrits : sombres
    Le beau Rich Larson a conquis pas mal de personnes à cette édition des Utopiales ^^
    Perso, je suis bien tentée par ce roman et le découvrir autrement aussi (cad dire recueil de nouvelles!)

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.