Mort aux geais ! | Voler de ses propres ailes

Capitale-du-Nord-T2-Mort-aux-geais-claire-duvivier

Mort aux geais ! est un roman écrit par Claire Duvivier. Publié en octobre 2022 par l’éditeur Aux Forges de Vulcain, il est le quatrième tome du cycle de La Tour de Garde et le deuxième tome de la trilogie Capitale du Nord. On délaisse Nox et ses déboires pour retrouver Amalia et ses propres déboires ou plutôt devrais-je dire qu’elle est dans la very very deep shit.

Si vous êtes un peu perdu dans ces histoires de cycle et de double trilogie etc et n’avez aucune connaissance de ce projet éditorial étonnant, je vous invite à lire ma chronique du Sang de la cité de Guillaume Chamanadjian, dans laquelle j’explique tout. Dans tous les cas, ne lisez pas cette chronique si vous n’avez pas lu Citadins de demain.

Seuls contre tous

Rappelons-nous qu’à la fin de Citadins de demain, nous laissions Amalia et Yonas au milieu d’un carnage perpétré par leur ami Hirion avant que celui-ci ne se donne lui-même la mort. Trouvèrent la mort dans cette scène d’une sauvagerie ahurissante que je me souviens d’avoir lue fébrilement les yeux agrandis d’horreur, outre le sus-nommé : les parents de Hirion Olga et Josslin De Wautier, la grand-mère et le père d’Amalia Quilliota et Renhardt Van Asqwill, ainsi que Maitre Hannes le majordome des De Wautier. Ils furent tous tués à l’aide du peigne magique de Hirion qui permet d’endormir quelqu’un en le lui passant dans les cheveux (le lui enfoncer dans la gorge fonctionne aussi mais c’est… disons, plus définitif).

« Les tambours, lui avais-je alors dit. Les entends-tu encore ? En ce moment même ? »
Il avait secoué la tête.
« Crois-tu qu’ils sont partis ? »

Au début de Mort aux geais !, Amalia et Yonas ont fui la scène de crime, en laissant derrière eux Delhia la sœur de Hirion, troisième rescapée du massacre, d’abord dans le quartier du Port, ensuite dans les Faubourgs. Très vite ils se retrouvent accusés des meurtres et recherchés par la garde de la ville. Isolés, ils doivent apprendre à survivre dans une ville où leur tête est placardée sur tous les coins de rue. Pour se faire, ils pourront compter sur le jeu de la Tour de Garde et surtout les diadèmes magiques contenu dans la cassette de Hirion. Mais bientôt d’autres desseins les animent, entre vengeance et tentative dextraire Delhia des mains sournoises du demi-frère d’Amalia. Se fourvoiront-ils dans des allées qu’ils feraient mieux d’éviter ?

En parallèle, la géopolitique de la ville est explosive. La guerre contre les colonies devient de plus en plus certaine et dans les Faubourgs, la révolte gronde

Très belle évolution de personnages

Si Citadins de demain racontait la jeunesse dorée d’adolescents bien nés et de leur copain roturier,  Mort aux geais ! va s’appliquer à nous montrer les conséquences  des évènements dramatiques que je vous rappelais ci-dessus. A l’oeuvre, une très belle évolution de personnages pour Amalia et Yonas tant dans leur identité que dans leur relation qui, au coeur du récit, va prendre une tournure délicate non sans rapport avec la gémellité complémentaire qui émaille différents aspects de la saga : la double trilogie, les deux villes Nord et Sud, la ville à l’envers de la ville… 

Nous n’étions pas ensemble quand Yonas apprit la nouvelle, mais nous étions liés ; je sentis qu’il accueillait l’annonce avec un grand calme mais au fond de lui se mit à gronder quelque chose d’obscur et de puissant, qui ne venait pas de naître, mais qui commençait seulement à se déployer.

L’évolution de nos deux oisillons, plus si oisillons que ça d’ailleurs, est également étroitement liée à la ville, ses quartiers, ses classes sociales, ses luttes. Ainsi on voit Amalia qui parlait avec un langage châtié dans le premier volume, devoir apprendre le parler des Faubourgs afin de se fondre dans la masse. De même les actions, pas toujours très heureuses qu’ils posent, sont directement en lien avec la situation géopolitique extrêmement tendue de Dehaven.

L’intrigue est très rythmée, en décalage avec celle du premier tome assez lente avec beaucoup d’exposition, que j’avais trouvé passionnante par ailleurs mais pour celleux qui avaient eu un peu de mal, on est dans un tout autre registre dans Mort aux geais ! Le final est quant à lui bien moins explosif que le premier mais il est une immense promesse, qui me réjouit à m’en faire battre des mains comme une enfant enthousiaste et me donne hâte de voir sortir la suite.

Mort aux geais ! est dans la directe continuité de Citadins de demain pour ce qui concerne l’intrigue et en même temps très différent pour ce qui est du rythme du récit, plus dynamique. On y découvre d’autres aspects de la géographie et de la géopolitique havenoise et une très belle évolution des personnages.

Le troisième tome de Capitale du Sud sort en avril 2023. Et on a hâte, très très hâte d’y être.

Informations éditoriales

Roman écrit par Claire Duvivier. Tome 2/3 de Capitale du Nord; 4/6 de La tour de Garde. Publié par Aux Forges de Vulcain en 2022. Couverture par Elena Vieillard. 422 pages.

Pour aller plus loin

Michel Dufranne dans le 6/8 de la RTBF pour comprendre le projet éditorial.
Mon avis sur : Le sang de la cité de Guillaume Chamanadjian,  Citadins de demain de Claire Duvivier. Trois lucioles de Guillaume Chamanadjian.
D’autres avis : Le nocher des livres, Au pays des cave trolls, Sometimes a book, ou signalez-vous en commentaire

17 commentaires sur « Mort aux geais ! | Voler de ses propres ailes »

  1. Alors moi je n’ai pas lu Citadins de demain, mais j’ai lu cette chronique quand même parce que j’oublie tout. 😇
    Bon, je n’ai toujours pas envie de m’embarquer dans la lecture de ce projet, mais je dois dire que j’ai écouté les deux auteurs dans C’est plus que de la SF et qu’ils sont très intéressants.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.