Comment et pourquoi tuer sa pile à lire

des piles de livres

La vie, l’univers et le reste.

Et voilà j’ai gagné : j’ai tué ma pile à lire ! Elle contient à présent 10 livres. Cela m’aura pris plus de 5 ans puisque j’ai commencé en juillet 2010.

A ce moment-là, il y avait 65 livres dedans et elle ressemblait à ça :

pile à lire

Maintenant elle ressemble à ça :

pile à lire

 

(oui il y a encore quelques livres en commun)

Comment faire ?

Le secret c’est de ne pas chercher à descendre trop vite et de continuer à acheter des livres, mais moins qu’on en lit. Faire baisser le volume de la Pile à Lire, c’est comme faire un régime : il faut s’octroyer des petits plaisirs pour éviter de craquer devant le gâteau au chocolat qu’on a vu à la boulangerie.

Depuis deux ans environ, j’ai décidé que je ne devais plus posséder chaque livre que je lisais.  Je me suis inscrite à la bibliothèque. A présent, quand je découvre un nouvel auteur, quand je ne suis pas très sûre que je voudrai garder le livre après l’avoir lu, je l’emprunte. Si le livre me plait très fort, je l’achète après lecture et je peux le ranger sans passer par la case Pile à Lire.

Non seulement ça fait du bien au portefeuille mais ça soulage les étagères, dont j’ai enfin compris qu’elles n’avaient pas les mêmes propriétés que le sac de Mary Poppins. Mon but à présent c’est d’avoir une belle bibliothèque contenant des beaux livres et des livres particulièrement appréciés.

Je triche un peu aussi car :

  • Les livres achetés pour la collection ne sont pas comptés dans ma Pile à Lire : les livres dont vous êtes le héros et les Livres d’or de la science-fiction, principalement. Le but n’est pas de lire ces livres mais de les posséder. Si je les lis tous, j’aurais accompli un exploit. De plus ce sont des bouquins que l’on trouve en occasion, il faut les acheter quand on tombe dessus.
  • La Pile à Lire numérique ne compte pas. Comme elle ne prend pas de place et que le but est surtout de ne pas surcharger mes étagères, elle ne gène pas. Cela dit, je ne rajoute quasi rien dedans et comme 50% du contenu sont des nouvelles isolées, si je décidais de m’y mettre (et je le ferai certainement un jour), j’arriverais à la killer sans trop de peine.
graphique baisse pile à lire
La lente chute de ma pile à lire

Pour quoi faire ?

Pourquoi se priver de la sorte ? En fait, je ne me prive pas. Enfin pas beaucoup plus que ce que doit de toute façon faire un fan de livres quand il rentre dans une librairie bien fournie : il faut toujours faire des choix, sinon on repartirait avec la moitié du contenu des étals du libraire.

 

En cinq ans de temps, j’ai eu le temps de réfléchir aux raisons qui m’ont poussé à me lancer dans ce défi -presque- impossible. Je suis une enfant de la société de consommation : il n’y a rien à faire, j’aime bien acheter des livres, j’aime bien me dégoter la dernière version blu-ray pleine de bonus de tel ou tel film culte et avoir en ma possession l’édition Game of the Year du jeu vidéo qui me fait de l’œil depuis un moment. C’est compliqué de se mettre des limites et on peut facilement être submergé par des envies impossibles à combler, parce qu’on n’est pas Crésus et/ou qu’on a des problèmes de stockage.

 

Contrôler sa Pile à Lire est une façon de lutter contre ça. Je possède ce que je suis capable de lire (exception faite des livres de collection, mais on dira que je les garde pour mes vieux jours) et surtout, ce que j’aime lire.

 

D’ailleurs, j’ai remarqué que j’avais tendance à appliquer le même principe dans tous les domaines où j’aime posséder des choses. Par exemple, le jeu vidéo. J’ai une centaine de jeux en stock sur Steam, dont la moitié à laquelle je n’ai jamais touché. Eh bien depuis cette année, j’ai entrepris de faire diminuer ma Pile à Jouer et j’achète moins que ce que je consomme, pour faire diminuer le tas. Cela m’a été très utile d’avoir plein de jeux vidéos différents car je ne savais pas trop ce que j’aimais et acheter plein de jeux pas chers via des bundle, ça me permettait de tester, de ne pas aimer et de ne pas râler parce que j’avais payé le jeu au prix fort. Maintenant que j’ai entrepris de jouer à tous ces jeux, je sais mieux ce que j’aime et n’aime pas. Je n’ai donc plus besoin d’acheter dans le vide.

 

Vous me demanderez peut-être : mais cela ne te fait pas souffrir de te restreindre comme ça ? Ben en fait non, et en tout cas bien moins que de voir s’accumuler des bouquins, des blu-rays, des jeux vidéos dont je n’aurai jamais le temps de m’occuper. Je l’ai déjà dit : le secret c’est d’équilibrer les possibilités de se faire plaisir, de craquer de temps en temps mais sans accumuler à l’infini.

A dire vrai je suis très satisfaite de moi et je fêterai ça comme il se doit en achetant des livres aux Utopiales. Des livres que je ne ferai pas poireauter pendant 10 ans dans ma Pile à Lire.

Et toi, cher lecteur, chère lectrice ? Ta PàL, elle mesure combien ? Tu le vis bien ? Comment fais-tu pour la contrôler ?

Notes

La photo d’en-tête est une création de Jean-François Rauzier
Les autres photos sont de moi, sous licence CC BY-NC-ND 3.0

 

 

69 commentaires sur « Comment et pourquoi tuer sa pile à lire »

  1. Bravo ! Il faut de la volonté quand même parce que bon, j'ai bien essayé d'acheter moins que ce que je lis, mais ce n'est pas toujours facile (surtout quand on est une limace en lecture).
    10 livres en PAL c'est bien, tu as quand même de quoi voir venir ^_^

    J'aime

  2. Félicitations!!! Continue comme ça!
    C'est gai d'acheter plein plein de livres, mais se dire qu'on en a trop en attente… c'est chiant aussi au final. Ca m'arrive souvent de vouloir absolument lire un livre, je l'achète, mais il reste en attente… et voilà, ton engouement retombe etc…
    Bref, il faut se prendre en main!
    Je comprends bien ton envie de posséder et de collectionner 🙂

    Je fais mon « Grand concours de l'année » depuis 2 ans et demi (avec pour but de réduire la PAL donc… et euh, je pense que je vais me viander cette année…. hum… trop d'achat ces deux derniers mois.. :-)hihi)

    J'aime

  3. Bien joué, ça peut paraître insurmontable, les 65 livres quand on décide de diminuer la pile 🙂 Je me souviens d'avoir eu une réflexion équivalente quand je suis rentrée du Japon les valises pleines de livres, manga et jeux PS2 « au cas où », parce que je ne pouvais pas forcément les trouver en France. Quand 4 ans plus tard, j'étais passé à la PS3 en laissant des dizaines de jeux non joués, et je m'étais un peu désintéressée des manga, ça a remis en question pas mal de choses. Je veux bien te croire, que cette « privation » apparente n'en est pas une. C'est même assez libérateur, non?

    J'aime

  4. Félicitations ! Ma PAL en est à 65 et j'espère un jour parvenir à ton niveau, sauf que je sais que le jour où j'aurai une PAL à 10 livres, j'en profiterais pour la faire grandir de tous les livres qui sont sur ma WL depuis des années et que je me promets de lire le jour où j'en aurais moins chez moi ^^

    En tout cas j'espère que tous ces efforts t'apporteront vraiment quelque chose, que ça soit côté financier ou côté amour de la lecture 🙂

    J'aime

  5. Bravo ! Ma PAL en est à 3012000 environ, mais je le vis assez bien. J'emprunte aussi pas mal à la médiathèque (ça c'est pas dur). Un souci que je n'ai pas : la place. Du coup je ne ressens pas trop le besoin de me restreindre. Si j'ai moins de sous à y consacrer, j'emprunte à la bib, ça dépend des mois simplement.

    En tous les cas super cette petite PAL de 10 (qui triche sans le numérique quand même !!!) je te souhaite de te maintenir :p

    J'aime

  6. Bravo, 10 livres est un sacré objectif 🙂 C'est très lent, c'est sûr. (et finalement pour moi, cela sera un bien plus long travail ; rapport au fait que je pars d'une plus grosse PàL). Ah-AH ! Ma PàL numérique compte de mon côté. (mais ce n'est sûr que cela explique « tout »). Je comprends tout à fait ta volonté de mieux choisir ce que tu achètes, principe que j'applique aux autres « domaines ». Et effectivement, je n'ai pas l'impression de me resteindre ou de me frustrer. Merci pour ce billet tout délicat et plein de motivation 🙂

    J'aime

  7. Wow, je suis épatée !
    Moi aussi je tente de limiter mes acahts, c'est plus facile depuis que je travaille dans une grande médiathèque avec des rayons SFFF et BD bien fournis ! Cependant, ma PAL s'élève encore à une quarantaine de livres (et je dois aussi penser au stockage, d'autant plus maintenant que j'ai déménagé)… encore bravo !

    J'aime

  8. J'ai pas eu l'impression d'avoir trop dû prendre sur moi, donc ça va.
    Oui 10 livres c'est bien, je vais tourner dans ces eaux-là à partir de maintenant. Ca fait 2/3 mois de lecture devant de moi, si j'emprunte pas en bibli.

    J'aime

  9. Oui voilà c'est ce que je veux éviter aussi. Je n'en ai pas parlé dans mon billet mais le nombre de bouquins que j'ai éjectés car je n'avais pour finir plus envie de les lire … C'est un peu moche.
    Allez courage, tu vas finir par y arriver :p

    J'aime

  10. A dire vrai au début je ne pensais pas que ce serait si difficile. Je pensais y arriver en 2 ans max. Mais bon entre temps aussi j'ai été membre du jury du Planète SF et hum ben bon fallait bien que je me procure les livres qui entraient dans le cadre du prix. Ça m'a beaucoup ralenti (mais sans regrets).
    Ce que tu dis est très juste aussi et a aussi joué dans ma prise de décision car il y a des livres que j'ai viré de ma PàL sans seulement les lire car l'envie était passée. Ça fait réfléchir surtout quand on voit combien on en tire quand on les revend XD
    En effet c'est libérateur. Je n'ai pas l'impression de m'être punie d'une quelconque façon.

    J'aime

  11. Merci !

    Oh bah tu sais, ça peut peut être se passer de cette façon pour toi : acheter un gros paquet de livres, les lire, puis racheter un gros paquet de livres. Il y a certainement plusieurs manières de faire 🙂

    J'aime

  12. Eh bien bravo, c'est bien de pouvoir tenir ses engagements ^^ Par contre dans ce qu'il te reste encore à lire, y'a de gros pavés, lol
    Fais toi plaisir aux Utopiales du coup !
    Je suis assez d'accord avec toi pour apprendre à se réfréner sur ses envies d'achats,
    (même si moi je ne suis pas comptée dans la génération « enfant de la consommation »), ne serais-ce aussi pour continuer à éprouver cet immense plaisir quand on se laisse enfin à acheter 🙂

    J'aime

  13. Tu n'exagères pas du tout XD C'est ce qui est important de le vivre bien. Ce n'était pas mon cas.
    On s'occupera du numérique plus tard :p Mais bon pour le moment le seul contenu qui s'y rajoute ce sont les nouvelles mensuelles du Bélial et l'un ou l'autre SP que je lis directement. Donc elle reste relativement au même stade. Je ne me jette plus sur les promo tout ça : ça ne m'intéresse plus vu que quand je ne connais pas ou pas bien l'auteur, je préfère emprunter à présent.
    Ça dépassera un peu avec les Utos mais je mérite de me faire plaisir donc c'est pas grave ^^

    J'aime

  14. Tu comptes aussi killer ta PàL ?
    Si tu as besoin de conseils je facture 50€ hors taxe le conseil 😀
    Bonne chance en tout cas. Tu comptes nous tenir au courant des fluctuations de ta PàL sur ton blog ?

    J'aime

  15. Merci 🙂 Chuut, n'appuie pas là où ça fait mal … Les intégrales des nouvelles de Dick. Bon une chose est sûre c'est qu'il devient plus que probable que je m'y mettrai en 2016 XD
    C'est vrai que quand on se retreint, quand on se lâche, ça fait vraiment plaisir 🙂 Ça va être vraiment cool ça aux Uto, j'ai déjà 4/5 titres sur ma liste ^^

    J'aime

  16. Haha c'est trop bien !! 🙂 Contente pour toi que tu aies atteint cet objectif.
    J'avais loupé que tu t'étais inscrite à la bibliothèque. C'est super ! C'est une belle solution. Non seulement on économise, mais en plus on peut tomber sur des trucs imprévus juste parce qu'ils sont juste à côté de ce qu'on vient chercher.

    J'aime

  17. Oui hein!
    Et le livre se revend mal en occasion 🙂
    J'ai toujours du mal à les mettre dans un sac pour dire réellement « dehors, allez vivre votre vie chez d'autres lecteurs ». 🙂
    Aaah le TOC du lecteur…
    Continue sur ta lancée!!

    J'aime

  18. Je suis assez admirative de ta persévérance ! Bravo ! \o/

    Personnellement j'aurais un peu du mal à faire de même car je ne matérialise pas trop ma PAL… j'en ai un peu partout : bibliothèque, table de chevet, et même garage depuis mon déménagement 😦
    Je me reconnais tout à fait dans le besoin de posséder, depuis que j'ai des sous à moi je ne fréquente plus la médiathèque… mais justement je pensais sérieusement m'inscrire à la bibli de ma ville un de ces jours, alors je vais peut être suivre ton exemple ! 🙂

    Merci pour le partage de ton expérience en tous cas, que je prends comme conseils de bon entretien de PAL 😉

    J'aime

  19. Ah le rapport de chacun à la PAL…
    Pour moi, ça a vraiment été une création artificielle liée à ma découverte de la blogosphère, une sorte de mimétisme pour faire comme les autres gros lecteurs (avec ce sentiment même de jouer à qui qui a la plus grosse -_-) mais qui ne me satisfaisait pas pleinement pour la simple et bonne raison que dès que j'achetais un nouveau truc ben j'avais de moins en moins de lire les « anciens » même si ceux ci n'étaient pas ben vieux… A la base, j'avais toujours 3/4 livres sous le coude, que ça soit en emprunt ou en achat et ça m'a fait un bien fou de revenir à ce système finalement. 🙂

    Là je m'éclate totalement avec les emprunts en bibliothèque, presque même plus que si je les achetais et ça c'est un peu nouveau pour moi ! ^^ Pourtant, ça fait bien depuis 2010 que je suis assez attentivement le courant minimaliste et que je gère au poil la plupart de mes achats comme il se doit. Finalement, ça se rapproche un peu de ton idée de n'acheter que des beaux livres et des choses qui ont bien plu plutôt que de remplir les étagères de poche å la c*n (rien de péjoratif, c'est plus pour l'idée) ou de bouquins qu'on a aimé mais bof sans plus. Une sorte de bibliothèque qui ne contiendrait que des ouvrages qu'on aimerait lire, relire, rererelire en somme !

    J'espère que tu auras un jour l'occasion de lire les livres que tu collectionnes quand même, ça serait dommage de se réveiller un moment et se dire « mais pourquoi j'ai cumulé tout ça? »… :p

    J'aime

  20. C'est malin de faire des article comme ça, maintenant j'ai ma pàl qui a prit peur et est partie se réfugier dans la chambre et impossible de lui faire ouvrir la porte ! :p
    En tout cas belle sagesse, mais je ne pense pas y arriver, même si j'essaye… (comment ça pas crédible ?)

    J'aime

  21. Y'a pas à dire, c'est du beau boulot, félicitations ! (même s'il reste encore quelques bons gros morceaux… =P)
    Une question : est-ce que le passage en mode cyborg aide à exterminer la PàL ?

    J'aime

  22. Je n'en suis pas encore là pour la biblio : quand j'y vais je sais ce que je prends et ne repars pas avec des trucs en plus mais comme je vais y aller de plus en plus souvent, il y a de fortes chances que je me laisse tenter par des extras. J'attends aussi avec une certaine impatience que la biblio des Halles s'ouvre, je pourrai y aller avant d'aller au ciné, ce sera top. Là je dois me coltiner 15 minutes à pied pendant l'heure du midi au boulot XD

    J'aime

  23. Merci 🙂
    Ha ben c'est une autre façon de faire, comme ça tu te culpabilises pas non plus 🙂 La bibli c'est sympa, si elle est bien fournie dans le genre que tu lis ^^ (j'ai essayé ma bibli municipale et leur rayon SF est un peu catastrophique).

    J'aime

  24. C'est cool que ça t'enthousiasme tant la bibli, en plus elle a l'air très bien ta bibli. Avoir du davoust et La petite déesse, je n'aurais pas parié dessus, c'est assez pointu tout de même.

    Oui c'est se créer en quelque sorte une bibliothèque idéale 🙂

    Oh mais purée ce que je me détesterais si ça arrivait. Mais bon mes ldvlh je déteste déjà mon moi ado qui est allé les revendre donc je ne suis pas sûre que je referais cette erreur deux fois. Ce que j'ai peur surtout c'est d'un jour me trouver dans une situation qui ferait que je n'aurais pas la place de les garder. Ça m'angoisse.

    J'aime

  25. Ohhh je croyais découvrir une méthode miracle. Genre un régime ducan de la Pàl !!
    Mais non. Mon problème c'est de ne pas avoir de bibliothèque qui propose de titre 1 : récent 2 : que j'aimerais lire :/

    J'aime

  26. C'est ce que je fais parfois… J'envisageais d'aller en abandonner quelques uns au home de Mémé.
    J'en ai déjà laissé que j'avais déjà lu et qu'elle venait de finir.
    Il y a des étagères…. mais bon, c'est pas folichon ce qu'ils ont en stock… 🙂

    J'aime

  27. Un très bel article, qui fait réfléchir. J'ai moi-même entamé un gros travail là-dessus et je me suis séparée en un an d'environ la moitié de mes livres (près de 1200 !), pour alléger autant mes étagères que mon esprit et retrouver un rythme plus sain. Et c'est la meilleure chose qui me soit arrivée ! Bon, j'ai encore une PAL énorme mais j'achète bien moins (et bien moins compulsivement qu'avant) donc ça devrait se résorber petit à petit…
    Chapeau à toi en tout cas !

    J'aime

  28. Je crois que ce qui me plait le plus, c'est la façon dont la ville à organisé son réseau. Via ma petite bibliothèque de quartier, j'ai en réalité accès aux 43 bibliothèques de Montréal et ses 4 millions de docs (bouquins, films, jeux etc.), la réservation se faisant en ligne et le dépôt/retrait à quelques minutes de chez moi… 🙂
    Du coup, j'ai plein de possibilités, en français comme en anglais ! 😀

    Eh eh, y'a pas de raisons du coup… ^^ Je sais que j'en avais un ou deux qui traînaient dans mes étagères, si je remet la main dessus un jour je penserais à toi pour compléter la collec!

    J'aime

  29. Félicitations 😀
    Moi j'ai du mal à descendre sous le seuil des 15 en papier, mais comme j'ai un bon taux de rotation (j'ai plus que 2 vieux livres sinon tout date de 2014 ou plus récent), ça ne m'inquiète pas trop, l'essentiel c'est d'éviter que les livres végètent trop longtemps.
    Et puis comme je manque de place, j'ai finalement de moins en moins envie d'acheter, ça aide ^^.

    J'aime

  30. En l’occurrence c'était un polar.
    Faudrait faire une étude… est-ce que le vieux est friand de SFFF? Ou est-ce qu'il faut attendre notre génération de grabataires pour qu'il y ait des fans de SFFF dans les homes? 🙂

    J'aime

  31. Ha oui c'est top cool ça. A Paris tu dois quand même te déplacer dans la bonne bibli. Ou alors il faut demander un exemplaire qui est à la réserve centrale, dans ce cas-là ils le font venir.
    Ok deal, si je les ai pas déjà :p

    J'aime

  32. Belle abnégation, félicitations ! 😉
    Moi ma PAL a plutôt tendance à enfler (quoique depuis que j'ai une vraie liseuse, ça semble se calmer, mais elle se réfugie dans le numérique…^^), mais je le vis bien. 🙂

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.