Journal de bord | Aout 2019

20190831_124214

Journal de bord.

Le Dragon Galactique est un vaisseau protéiforme qui parcourt inlassablement les contrées lointaines de la culture. Avec un éclectisme assumé, quoique souvent tourné vers ce que l’on pourrait abruptement nommer la « SFFF » , il vous emmène dans un voyage plein de rebondissements. Ce rendez-vous mensuel nous permet de faire le bilan du mois et de vérifier la gestion des stocks.

Le mot de la dragonnière

Bienvenue dans la nouvelle mouture du Journal de Bord. Dorénavant, la plupart des objets culturels passés au crible du Dragon Galactique auront droit à une mini chronique. Si vous ne souhaitez pas attendre la fin du mois, je vous invite à aimer la page du blog sur Facebook car elles y seront postées en avant-première. Les infographies ne conservent donc que les informations chiffrées.

N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez.

La pile à lire

Intégrale de nouvelles T2, Philip K. Dick / Adar, collectif / La servante écarlate, Margaret Atwood / Le Paris de Zola, Alain Pagès / La tombe des lucioles, Akiyuki Nosaka / Philip K. Dick ‘s electric dreams, Philip K. Dick / La voie des ombres, Brent Weeks / Anno Dracula, Kim Newman / Faërie, Raymond E. Feist / Eau profonde, Richard Awlison / Valombre, Richard Awlison / Tantras, Richard Awlison / Zendegi, Greg Egan / Le chevalier, Pierre Pevel / Le cercle de Farthing, Jo Walton / Intégrale des nouvelles Tome 3, Ballard / Le fond des forêts, David Mitchell / Jésus contre Hitler, Neil Jomunsi / Le roi au masque d’or, Marcel Schwob / Légendes rustiques, George Sand / Melmoth, Charles Robert Maturin / Big bang à Astrahal, Sébastien Marti (ldvelh) / Menu Cthulhu, Neil Jomunsi (ldvelh) / Plongée sur R’Lyeh, Loïc Richard (ldvelh) / Antarktos, Paul Adrien Jellsen (ldvelh) / L’île, Sigridur Hagalin Björnsdottir / Le Nexus du Docteur Erdmann, Nancy Kress / Mad Movies HS Godzilla / Baldur’s gate – l’héritage du jeu de rôles, Maxence Degrendel / Pour la Science HS Océans.

Infographie lectures aout 2019 dragon galactique

Nouvelles complètes 1963-1970, J.G. Ballard. 🐉🐉🐉🐉 Chronique complète.

Philosophie Magazine HS Game of Thrones. 🐉🐉 Les articles sont intéressants en soi, on y parle de morale, de pouvoir, de la place des femmes, tout cela en invoquant des grandes figures et des théories philosophiques bien connues. Abordable pour le néophyte. Mais : – on aura bien sûr droit au point « plus que de la fantasy »… – sur 98 pages 19 ne sont pas consacrées au dossier. – La revue contient un faux test « psy » qui aurait été beaucoup plus intéressant et fouillé sous forme d’article. Il est de plus soit très mal fait soit contient des erreurs (ou alors j’ai vraiment rien pigé à la philo?). Bilan en demi-teinte qui me fera réfléchir à deux fois avant de procéder à un nouvel achat.

Les chevaux de Mongolie, Agnès Galletier. 🐴🐴🐴🐴 Un livre illustré qui parle du fameux petit cheval mongol, celui qui a permis à Gengis Khan de conquérir le monde, mais aussi l’indéfectible compagnon des éleveurs mongols modernes. Le livre, très complet, revient sur plusieurs aspects de ce cheval : les différentes races, Gengis Khan bien sûr, les relations entre les Mongols et leur cheval, l’élevage, l’entrainement, les courses de chevaux (il y a tout un chapitre sur les Naadam)… Mais aussi l’équitation mongole, sa morphologie, son utilisation. Parle de ce cheval et de la Mongolie avec enthousiasme, teinté d’une forme d’idéalisation sans grande conséquence. Il correspond très bien à ce que j’ai pu voir de moi-même lors du voyage que j’ai fait là-bas. 

Les Sept Morts d’Evelyn Hardcastle, Stuart Turton. 🕰🕰🕰🕰 Chronique complète.

Le vaisseau du temps, Cyril Amourette. 👨‍🚀👨‍🚀👨‍🚀 LDVELH. Le major Briggs est envoyé sur l’ISS Leviathan, revenu du find fond de l’univers mais ne répondant plus aux communications. L’auteur a visiblement voulu expérimenter sur le format livre dont vous êtes le héros. J’ai trouvé ça plutôt rigolo mais au vu des quelques avis que j’ai lu sur le Net, son expérimentation semble avoir fait flop. Les paragraphes à numéros sont davantage là pour nous montrer l’immensité des longs couloirs du vaisseau que pour nous offrir des choix signifiants. De plus il pousse la cohérence de sa thématique jusqu’à offrir une fin qui n’en est pas une.

Phallaina, Marietta Ren. 🐋🐋🐋 Bande « défilée » disponible en appli gratuite pour Android et Iphone. Se lit en balayant son écran du doigt, comme s’il s’agissait d’une immense fresque. Elle raconte l’histoire d’une jeune fille qui se découvre épileptique et dont les débuts de crise sont signalées par l’apparition de poissons et de baleines dans l’environnement. Background SF et mythologique. Plutôt chouette à lire, mais je vous conseille de passer par un téléphone car passer 1h et demi à balayer un écran de tablette ça m’a tué le poignet. Sur un petit écran ça devrait mieux passer.

Zombie Island, David Wellington. 🧟‍🧟‍ Roman, premier tome d’une trilogie. Le monde tel que nous le connaissons n’est plus. Une terrible épidémie a transformé la majorité de l’humanité en monstrueux zombies. N’est pas déplaisant à lire loin de là, les pages tournent assez facilement. Mais il faut avouer que ce roman au scénario éculé (même si certains aspects sont originaux) et au style parfaitement insipide donnerait un résultat plus intéressant au cinéma. Je ne trouve plus mon compte dans ce genre de lecture. Je ne lirai donc pas la suite.

L’histoire secrète de Twin Peaks, Mark Frost 👽👽👽👽 Beau livre avec des photos, des lettres manuscrites polycopiée, notes du narrateur dans la marge etc qui fait le pont entre la saison 2 et la saison 3 de la célèbre série. Revisite l’Histoire des US façon légendes urbaines, théories du complot, mêlant la fiction à l’Histoire. Très fun à lire, les documents pseudo réels accentuent l’immersion. On y croisera entre autres : Big Foot, Roswell, le Projet Sign, le complexe nucléaire de Hanford, les Illuminati, des présidents des US comme Nixon, Jefferson ou encore Eisenhower.

Utopiales 2018, Collectif. Chronique à venir.

infographie cinéma aout 2019 dragon galactique

Parasite, Bong Joon-Ho. 🐉🐉🐉🐉🐉 Cinéma. Revoir Parasite, c’est confirmer le statut de chef d’oeuvre de ce film. On y découvre des détails manqués à la première séance, on comprend des choix du réalisateur et des enchaînements d’action. Porté par les émotions contradictoires la première fois, on a l’occasion d’intellectualiser son ressenti la seconde. Il y a dans ce film un je-ne-sais-quoi de Zola, qui aime à refléter ses personnages dans leur environnement. Chronique complète.

Comme des bêtes 2, Chris Renaud & Jonathan Del Val. 🐹🐱🐰 Cinéma. Comme des bêtes 2 a-t-il du chien ? Soyons vaches, le film ne casse pas trois pattes à un canard. Je ne me suis pas sentie dindon de la farce puisque je m’y attendais. Si je n’ai pas ri comme une baleine, certaines séquences m’ont arraché un sourire. Il est vrai qu’on ne s’ennuie pas comme un rat mort, tant les caractéristiques de nos animaux préférés sont bien rendues. Par contre vous miseriez sur le mauvais cheval en pariant sur l’originalité du scénario. Comme des bêtes 2, devant l’inanité cinématographique estivale, n’en caracole pas moins en tête du box office. Evidemment, en allant le voir vous risquez de rester sur votre faim… de loup, surtout si vous avez d’autres chats à fouetter.

Les aventures de Rabbi Jacob, Gérard Oury. 🤣🤣🤣🤣Cinéma. Revu.

Dark Crystal, Jim Henson & Frank Oz. 💎💎💎💎💎 Télé. Revu. Chronique complète.

Once upon a time in Hollywood, Quentin Tarantino.🍗🍗 Cinéma. Cinématographiquement irréprochable… mais je me suis colossalement ennuyée. Si le sujet d’un Hollywood fantasmé des années 60 m’intéressait, le voir raconté au travers de deux types bien burnés qui le montrent à coup de grosses bagnoles, de castagne et de crachats, c’est non. La seule scène que j’ai vraiment bien aimée dans le film est celle de Sharon Tate dans le cinéma, j’ai trouvé super émouvante et pleine d’amour pour le cinéma. Aussi je trouve catharsis le parti pris de changer la fin de l’histoire (pour rappel le film évoque le massacre de 7 personnes orchestré par Charles Manson et ses adeptes).
Parle d’un pan révolu de l’histoire d’Hollywood, fantasmée par Tarantino de nos jours. Sauf qu’au milieu de toute cette « mâle attitude », de ces poses suggestives de midinettes et de racisme décomplexé, on se dit que ce film contient surtout tout ce qu’on ne veut plus voir à Hollywood. Est-ce du second degré ? Est-ce que Tarantino est nostalgique de la période avant #metoo ? Je me pose la question.

Le mystère des pingouins, Hiroyasu Ishida.🐧🐧🐧 Cinéma. L’histoire d’un petit garçon très intelligent dans une ville où apparaissent mystérieusement des manchots. Aoyama décide de mener l’enquête, bientôt accompagné par ses amis. Le film est sympathique et original comme le sont souvent les films d’animation japonais. Agréable à voir, quoique un peu long. Attention la version française a été tronquée de 10 minutes : principalement des scènes concernant la fixette du héros sur les seins d’un autre personnage. Si je veux bien croire que ça n’apporte rien de plus à l’histoire, j’aurais préféré m’en rendre compte par moi-même, plutôt que de voir le film censuré.

Unicorn Store, Brie Larson. 🦄🦄🦄🦄 Télé. Chronique complète.

Hearthland S1, Dean Benneth. 🐴🐴🐴 Télé.

Sherlock S3-4, Steven Moffat & Mark Gatiss. 🐉🐉🐉🐉 Télé. Sherlock nous revient d’entre les morts pour une troisième saison dont l’intrigue va beaucoup tourner autour de Mary et Watson. Tout cela est bien abracadabrant mais on se laisse prendre au jeu des déductions de Sherlock, qui tel un chat, retombe toujours sur ses pieds. La saison 4 est très sombre et nous emmènera loin dans la psyché holmésienne. Let’s play game, let’s play murder.

Dark S1-2, Baran bo Odar & Jantje Friese. 🤯🤯🤯🤯🤯 Télé. Twin Peaks version allemande avec du Twelve Monkeys dedans. Cette série vous liquéfiera le cerveau. Une intrigue hyper complexe se passant dans plusieurs époques avec des tas de personnages qui entretiennent de liens familiaux, d’amour ou d’amitié les uns avec les autres, dont on voit les versions plus jeunes ou plus vieilles selon l’époque où on se trouve. Pfiou ! Pas inutile de prendre quelques notes au début pour bien resituer les personnages.

Mindhunter S2,  Joe Penhall. 🐉🐉🐉🐉🐉 Télé. Seconde saison exceptionnelle (non pas que la première ne l’était pas déjà). J’apprécie toujours autant le rythme lent et pourtant inéluctable de la série, la faillibilité de ses personnages et la plongée dans l’esprit des pires criminels de l’époque moderne. Cette saison se penche plus particulièrement sur une série de meurtres ayant eu lieu à Atlanta entre 1979 et 1981 dans la communauté noire de la ville. La plupart des victimes sont des enfants. Passionnant de bout en bout.

Infographie jeux aout 2019 dragon galactique

The Banner Saga I, Stoic.  🐉🐉🐉🐉 PC. Jeu aux combats en tour par tour, avec de la narrration à choix cornéliens et de la gestion de ressources. Au temps de la mythologie nordique, les humains et les varls fuient les dredges qui détruisent tout sur leur passage. Mais sont-ils la vraie menace ? Il faut s’accrocher la première heure, ensuite le jeu devient un vrai plaisir, avec constamment des choix décisifs à prendre. Je ne parle pas tant de la narration dont il est toujours difficile de juger des embranchements après une seule partie mais surtout au niveau des combats et de la gestion de ressource. On est toujours en manque de quelque chose, sur le fil du rasoir, ce qui rend chaque décision qu’on prend importante. Cependant le jeu n’est pas punitif à l’extrême. Je ferai certainement la suite de la trilogie. Oh, j’oubliais : La DA est aux petits oignons.

Emily is away / Emily is away too, Kyle Seeley. 🐉🐉🐉 PC. Jeux narratifs qui consistent à discuter avec une amie sur une messagerie instantanée old school (type msn / ICQ) et de tisser des liens avec elle. Le gameplay consiste à choisir entre trois options de réponse. Basique oui. Cela dit, il est amusant de constater à quel point le jeu finit par nous attraper tellement il semble réaliste. Potentiellement pour celleux qui ont tchatté avec leurs potes via MSN quand iels étaient au lycée ou à la Fac risquent d’avoir des gros retours de nostalgie dans la figure. Emily is away est disponible gratuitement sur Steam. Le second coûte quelques euros et n’est pas la suite du précédent.

En bonus :
Des photos de l’expo Océans, une plongée insolite au Museum d’Histoire Naturelle, jusqu’au 5 janvier 2020. Infos.

Et vous, vous avez découvert quoi de beau en août ?

17 commentaires sur « Journal de bord | Aout 2019 »

    1. Huhu, c’est plutôt moi qui ai 3 ans de retard XD
      Je comprends. Je fais le choix de passer au-dessus mes antipathies liées au personnage quand je vais voir un film mais quand le message est ambigu, ça me pose question.

      J'aime

  1. Super de réunir toutes tes chroniques FB ici! Ce sera beaucoup plus facile de les retrouver pour les relire plus tard! Et j’adore la notation avec des dragons/chats/licornes/diamants! ^^
    J’ai revu Parasite aussi et en effet ça a été très intéressant.

    J'aime

  2. J’aime bien la nouvelle mouture de ton Journal de bord et comme Alys, je suis fan du système de notation 🙂

    Phallaina, je confirme sur téléphone, le poignet ou le doigt ne souffre pas. Lue il y a quelques mois déjà, je me souviens encore de la drôle d’ambiance que dégageait cette histoire.

    Quelle chance d’être allée en Mongolie. Souvenir immémorable j’imagine. Ces chevaux sont beaux!

    Sinon, j’ai vu Dark1&2 et Mindhunter 2 tout comme toi. 2 très bonnes séries. Excellente même pour Mindhunter.
    Nous en avons déjà discuté ailleurs donc je n’ajoute rien. De même pour le Tarantino. Je serais curieuse d’avoir une réponse à ta question ceci dit.
    Le mystère des pingouins se laisse voir, mais je me rends compte qu’il ne m’a pas plus marqué que ça.
    Comme des bêtes 2 fonctionne bien, même si pas original pour un sou :p

    J’ai tout à rattraper sur Twin Peaks! possible?

    Pas de jeu cet été, poignet au repos (mais ça commence à me manquer cette immersion-là…)

    Bref, billet toujours aussi bon à lire

    J'aime

    1. Merci ^^
      Oui c’était une sérieusement bonne décision que j’ai prise là, surtout au regard que 3 ans plus tard je me pétais le dos, ce qui a un peu mis au placard mes projets futurs de randonnée.
      Ha bah oui possible pour Twin Peaks, comme déjà par les 2 premières saisons, ce sera très bien, tu verras si ça te plait ou pas. Le reste c’est plus du bonus de fan.
      J’espère que tu pourras rejouer, ça doit pas être facile.
      Merci 🙂

      J'aime

  3. Ah oui. Effectivement, on n’y perd pas au change et on a de quoi être rassasié avec ce bilan ultra complet. =O
    Je crois que je rattraperai « Le Mystère des pingouins » plus tard du coup, histoire d’être moins déçu.
    Je ne mets pas encore « Mindhunter » dans ma liste à voir, parce qu’elle déborde déjà et que le sujet ne m’attire pas plus que ça, mais j’ai l’impression de n’en voir que de bons avis, ça mérite de rester dans un coin quand même…
    La saison 3 de Sherlock était très sympa, même si complètement faite pour les fans et le développement des personnages. Par contre la 4… outch, le changement fait mal. On ne peut au moins pas leur reprocher de rester sur leurs acquis, mais vraiment, outch, j’ai eu mal à ma série.
    (et sans commentaire pour la chronique de « Comme des bêtes 2″… bon, ok, c’est drôle, bravo. =P)

    J'aime

    1. Tu arriveras peut être à choper la version non censurée.
      Minhunter est une série de très bonne qualité, je ne sais pas ce qu’on peut en penser quand on s’intéresse pas trop au sujet de prime abord.
      La saison 4 était bien trash mais j’ai bien aimé.
      (Huhu merci :p)

      J'aime

  4. Je suis allée voir Parasite aussi, je l’ai trouvé surréaliste ! Once upon a time, je ne suis pas aussi sévère que toi, mais clairement trop long, et fantasmé. Mais je suis un peu tordue, et j’avoue j’ai ri à la fin.

    J'aime

  5. Un mois bien rempli !
    De tout ce que tu as lu/vu/joué, il y a Sherlock que j’ai beaucoup aimé, tout comme Unicorn store. À l’annonce de sortie de la saison 2, j’ai repris Mindhunter tout doucement (je suis à quatre épisodes visionnés).

    J'aime

    1. Ha cool tu eas aussi succombé à Unicorn Store ^^
      Mindhunter j’ai à moitié binge watché, ça devient vite très dure de pas enchaîner deux épisodes d’affilée.

      J'aime

  6. Quel mois bien rempli dis donc!!!
    On est dans Mindhunter saison 2 😉
    Faut qu’on avance… commencée avant de partir en vacances, elle est restée un peu en suspens. 😉
    Mais c’est une chouette série!

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.