Paris 10 ans 10 lieux

Tour Eiffel depuis le Trocadero été 2016

La vie l’univers et le reste.

Il y a 10 ans, je débarquais à Paris avec mes deux sacs de voyage à la gare routière de Porte de Bagnolet. Arrivée dans cette ville par hasard car on m’y a proposé un job, j’en suis tombée amoureuse. Un nouveau départ qui a changé ma vie.

Paris c’est plein de choses pour moi mais ce sont avant tout ses lieux. Ils me ramènent à elle sans cesse, ma ville d’adoption que je n’ai imaginé quitter que dans de vains moments de désespoir. Je l’ai parcourue à pied, en métro, en RER, en tram, en bus, en voiture, à cheval et en bateau. Je vous propose  de la découvrir au travers de 10 lieux que j’aime que ce soit pour leur attrait culturel ou visuel. Dans le désordre.

1/ La Cité des Sciences et de l’Industrie

La première fois que je me suis rendue à la Cité des Sciences c’est lors de l’inauguration de l’expo Science et Fiction à laquelle plein de blogueurs et blogueuses avaient été invités. C’était en 2010. Depuis je m’y rends au moins une fois par an, avec toujours le même enthousiasme. Je ne compte plus les expositions que j’y ai vues mais en pôle position on y trouve Science et Fiction (vue deux fois), L’économie Krach Boom mue, Valerian et Laureline


2/ Les Jardins du Luxembourg

Les Jardins du Luxembourg sont pour moi le mélange typique du Paris touristique et du Paris des Parisiens : on y croise les deux ! Au début que je vivais à Paris, je l’ai arpentée en touriste, avec des amis en visite. Mais il y a quelques années j’ai découvert la Fontaine Médicis, un coin ombragé où l’on est bercé par le bruit de l’eau qui coule, entouré de personnes qui papotent gentiment, lisent leur livre ou jouent aux échecs assis sur les chaises du jardin. Merveilleux.

Fontaine Médicis Jardins du Luxembourg Paris

3/ La Tour Eiffel depuis le Trocadero

J’aime l’esplanade d’où on voit la Tour Eiffel. Je me rends à cet endroit environ une fois par an et à chaque fois cela m’émerveille. C’est très cliché et pas très original mais cette vue fait vibrer mon petit cœur. De jour comme de nuit, scintillante ou simplement illuminée, été comme hiver, pour une chasse aux Pokémon ou une visite au Musée de l’Homme, en famille, avec des amis ou en solitaire.

4/ Jardin des Plantes / Museum d’Histoire Naturelle

Celui-ci est une découverte récente mais que j’ai bien l’intention de pérenniser. Le parc est magnifique avec ses longues allées toutes droites. Quant au Musée je l’ai juste effleuré mais j’y reviendrai.

Jardins des Plantes Paris été 2017

5/ Marché aux livres du Parc George Brassens

Quand je vivais à Paris même, j’habitais de l’autre côté du Parc Georges Brassens, en face du Parc des Expositions (oui à l’époque je n’avais qu’à traverser la rue pour aller au Salon du Cheval et je voyais le stand de Bragelonne au Salon du Livre depuis ma fenêtre). J’ai travaillé dans ce quartier pendant 9 ans alors je le connais bien : j’ai couru le soir après le boulot dans le parc et j’ai déjeuné sur ses pelouses et ses bancs, j’ai écumé tous les restaurants du coin. Mais surtout j’ai envie de me rappeler du Marché aux livres qui se tient à l’ancien emplacement du marché aux chevaux tous les week-ends de l’année. Je m’y rendais souvent à pied. Il est sans doute le premier lieu parisien qui m’a fait prendre conscience que Paris n’est pas une ville impersonnelle destinée aux touristes et qu’elle est riche de petits coins pleins de vie à échelle humaine.

6/ Château de Versailles / Château de Chantilly

Vous allez dire que je triche. Déjà je mets 2 lieux en un mais en plus ils ne se trouvent pas à Paris même. Tant pis, ça reste des lieux phare de la région parisienne que j’ai adoré parcourir et où je retournerai certainement. Versailles pour ses jardins, ses fontaines, ses expositions temporaires improbables, sa grandiloquence et parce qu’il me reste à visiter les écuries et la ferme de Marie-Antoinette. Le château de Chantilly, car je l’ai découvert pour la première fois en étant à cheval, pour ses écuries (et son Musée vivant du cheval), pour le restaurant du parc qui fait un foie gras à se taper le cul par terre, pour la Piste aux Lions, célèbre piste d’entrainement des chevaux de courses que j’ai parcourue au galop deux fois, le château dans le dos. Tout cela n’a pas de prix.

Fontaine d'Apollon en hiver  Versailles

7/ Les librairies

Les librairies parisiennes ont guidé mes pas dans la ville. D’abord le rayon SF du Virgin des Champs Elysées, la FNAC des Halles en attendant ma séance de cinéma, Boulinier pour les livres dont vous êtes le héros et les livres jeunesse, Gibert pour Zola et son rayon SF bien achalandé, Charybde pour les rencontres d’auteurs, Scylla parce que c’est ze place to be du fandom SF parisien et pour les bons conseils et la sympathie de son tenancier.

8/ Rue des Thermopyles

Petit écrin de verdure dans le chouette quartier de Pernety dans le 14ème arrondissement. Cette rue m’avait tapé dans l’œil un jour où je me rendais dans le quartier… pour une visite à la médecine du travail.

Rue des Thermopyles Paris

9/ Les cinémas

Quand je vivais en Belgique et que j’avais une carte UGC, j’allais basiquement dans les UGC de Bruxelles. A Paris, les salles accessibles sont beaucoup plus nombreuses, même sans compter les petits cinémas indépendants, en tenant juste compte du réseau UGC et MK2. Si le grand cinéma des Halles reste sans contexte mon favori, j’aime particulièrement les cinémas du quartier Odéon : il y a toujours une séance à une heure arrangeante, ils sont nombreux et il y a Gibert et Boulinier en attendant. Mais aussi : l’UGC Montparnasse, feu l’Orient Express d’où l’on entendait le RER qui passait en dessous, les UGC Nomandie et George V sur les Champs Elysées mais aussi le Balzac dans une petite rue perpendiculaire, l’UGC Rotonde pour les séances UGC Culte, et plein d’autres. Pfiou.

10/ Hippodromes Vincennes / Longchamp

Je ne m’y suis pas rendue souvent mais c’était assez intense. A Vincennes j’ai eu l’occasion d’assister au Prix d’Amérique. Moi qui avais lu l’histoire d’Ourasi, le plus célèbre des trotteurs français quand j’étais adolescente, je ne pouvais qu’avoir des étoiles dans les yeux. Je n’ai jamais vu une course à Longchamp par contre l’hippodrome est le point de départ et d’arrivée du Défilé à cheval dans Paris, événement qui se passe aux alentours du Salon du Cheval et auquel j’ai eu l’occasion de participer trois fois avec mon centre équestre, après y avoir assisté en spectatrice avant de venir vivre à Paris. Mais alors ça c’est quand même un des trucs les plus énorme qui me soit arrivé depuis le début de ma vie parisienne.

Hippodrome Longchamp 2011

Ces 10 lieux ne sont bien évidemment qu’un aperçu de ma vie parisienne mais ils sont emblématiques. Certains ne font plus partie de ma vie ou des coins de Paris dans lesquels je me rends régulièrement.  Parce qu’on évolue, on déménage et on découvre d’autres espaces. Du coup je vous donne rendez-vous dans 10 ans Place des Grands Hommes à la découverte de 10 nouveaux lieux qui auront marqué la nouvelle décade qui commence aujourd’hui.

17 commentaires sur « Paris 10 ans 10 lieux »

  1. Mon expérience parisienne n’a pas été aussi concluante. Même si j’y ai apprécié certaines choses et certains lieux, 4ans 1/2 là haut m’auront surtout donné l’envie de retourner en province.
    Mais c’est sympa de connaître ces lieux emblématiques pour toi, certains connus, d’autres à découvrir en touriste maintenant 🙂

    J'aime

    1. Tu n’es pas la seule, j’en connais quelques uns qui se sont enfuis dès qu’ils ont pu. Cette ville a au sacré pouvoir attraction/répulsion, c’est étonnant.

      J'aime

  2. La similitude est marrante, cela fait tout juste 10 ans que j’ai posé mes valises dans la ville rose. Chouette article qui regroupe 10 lieux (bon, onze en vrai, j’ai bien tout lu) et surtout avec lesquels tu partages de forts souvenirs et des bouts de ta vie quotidienne 🙂

    J'aime

  3. Joli article !
    Ca fait bien 15 ans que je suis installée à Paris (avec quelques interruptions liées aux études), je te rassure la Tour Eiffel me fait toujours son petit effet, bien que je la vois matin et soir depuis le train… Et je me retrouve bien dans tes lieux, j’ai toujours dis que je restais dans le coin pour les librairies, les cinémas et les bibliothèques 😀

    J'aime

    1. Ha mais j’aime tellement passer à côté avec la ligne 6, ça me fait toujours son petit effet. Avant que mon bureau déménage je pouvais en voir le haut par temps dégagé quand j’arrivais au boulot.
      En tout cas la vie culturelle de Paris est trépidante, on n’a jamais le temps de tout faire.

      J'aime

  4. 11. Les Bouchons et les heures de transports en commun. =P
    J’ai un à priori assez négatif concernant Paris (comme tout bon provincial ?), mais en te lisant ça m’a paru vraiment sympa. Mais ne croyez pas que vous me ferez tomber du côté obscur de la force Mademoiselle Tigger Lilly !
    (est-ce qu’il y a eu un favori disqualifié pendant ton prix d’Amérique ? La foule qui fait « oh », c’est sûrement le meilleur moment des grandes courses. =P)

    J'aime

    1. Haha, mais tu sais les transports ce n’est pas un calvaire pour tout le monde. Ensuite aimer une ville c’est comme aimer une personne : on prend ses défauts avec 🙂 En attendant le réseau de transport de Paris te trimbale d’un bout à l’autre assez facilement et ça me coûte 35€ par mois.
      Non pas de disqualifié ^^
      PS : je déteste cordialement l’expression mademoiselle 😀

      J'aime

      1. Les transport parisiens c’est l’un des trucs qui me manque le plus. J’ai 30/35 min de voiture pour aller jusqu’à mon travail, et je regrette de ne pas pouvoir passer ce temps à finir ma nuit ou bouquiner tranquillement bercé par le brouhaha indiscernable des voyageurs. Bon par contre j’écoute beaucoup plus de podcast maintenant ^^

        J'aime

  5. Ha le parc Georges Brassens c’est une grosse partie de mon enfance. J’y ai beaucoup joué, et j’ai passé de nombreuses heures au marché aux livres.
    Pareil pour MNHN, mon père m’y à emmené de très nombreuses fois, j’ai arpenté l’aile des dinosaures avec émerveillement très souvent.
    Rha j’ai beau ne pas regretter d’être parti en Bretagne, quand je lis ton article, ça me rend extrêmement nostalgique, c’est terrible. Paris restera toujours ma ville je crois :’)

    J'aime

    1. Décidément, il a la cote ce parc :p
      Je comprends tout à fait ce que tu ressens : j’ai exactement la même chose quand je rentre à Bruxelles. C’est à tel point qu’à une période je pleurais dans le train quand je rentrais.
      C’est un déchirement à chaque fois, même si tu ne regrettes rien.

      Aimé par 1 personne

  6. Super sujet d’article ! dommage qu’il faille attendre 10 ans pour avoir le prochain… ^^’
    Je ne connais pas tous les lieux, j’irai voir à l’occasion, notamment le marché au livres et le parc Georges Brassens !
    Et je crois d’ailleurs que j’avais dit dans un commentaire l’année dernière que je devais me motiver pour aller refaire une visite au Muséum d’Histoire Naturelle, mais c’était sans compter sur ma procrastination naturelle…

    J'aime

    1. Rhooo je reparlerai de Paris sur le blog bien avant 10 ans.
      Motivation motivation ^^
      2 destinations parisiennes de choix, tu ne devrais pas être déçue, ça vaut le coup de passer au-dessus de ta procrastination.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.