Trois lucioles | Quand le vin est tiré, il faut le boire

trois lucioles guillaume chamanadjian

Trois lucioles est un roman écrit par Guillaume Chamanadjian. Publié en mai 2022 par l’éditeur Aux Forges de Vulcain, il est le troisième tome du cycle La Tour de Garde et deuxième tome de la trilogie Capitale du Nord. Après notre découverte de la capitale du Nord, Dehaven, nous retournons à Gemina, où la douceur de vivre est mis à l’épreuve, puisque la ville est au bord de la guerre civile.

Si vous êtes un peu perdu dans ces histoires de cycle et de double trilogie etc et n’avez aucune connaissance de ce projet éditorial étonnant, je vous invite à lire ma chronique du Sang de la cité de Guillaume Chamanadjian, dans laquelle j’explique tout. Et puis c’est le premier tome, mieux vaut commencer par là. Dans tous les cas, ne lisez pas cette chronique si vous n’avez pas lu le premier tome.

Retour à Gemina

Rappelons-nous qu’à la fin du Sang de la Cité, c’était le bordel à Gemina. Une bataille à la suite d’un mariage meurtrier, l’olivier multiséculaire et mythique de la ville brûle, incendié par la sœur de Nox. Celui-ci décide de ne plus rien à voir à faire avec Servaint ou avec sa sœur. Trois lucioles nous montrera à quel point il ne va pas y arriver du tout (et c’est pas faute d’essayer). Bref, on retrouve Nox au début de ce second volume, désormais épicier de Saint-Vivant, en train de regarder flamber le Sadalsuud, amarré à l’entrée du port, décimé par une épidémie. 

Je terminai de sortir les tables de l’échoppe, déployai la toile au-dessus des pâtisseries, me sustentai d’un beignet aux poires et croquai dans une orange juteuse en prenant mon temps.
[ndlr: j’ai faim]

J’aime bien le personnage de Nox parce qu’il aspire à la tranquillité mais que celle-ci, entre deux calmes plats, lui est refusée. Il est intimement lié à la ville et au Nihilo et inexorablement, cela va le mener à poser des actes qu’il n’a pas du tout envie de poser. C’est un personnage balloté, de Gemina à l’entre-deux-murs, par Adelis, par Delinus, par à peu près tout le monde en fait. Mais Nox a un code moral auquel il s’accroche.

Nihilo et politique

On en apprendra davantage sur le Nihilo, juste assez pour se dire que ça avance, pas assez pour voir le mystère résolu. Plus de politique ici aussi, avec la guerre qui menace au loin, charriant son lot de réfugiés refoulés aux portes de la ville. Les habitants de Gemina se sentent peu concernés, les murs et les portes de la ville étant réputés imprenables, mais ils seront bousculés dans leurs certitudes… 

« Tu veux faire une partie de tour de garde ? »
[…]
« Pas vraiment. On ne joue jamais le matin.
-Je sais. Mais comme tu viens manifestement de perdre une partie importante, je me disais que tu avais besoin de te souvenir que les passages à vide ne sont pas définitifs. »

L’ensemble est rythmé sans être non plus un déluge d’actions qui s’enchainent (bien équilibré en gros). J’ai fini les quelques 150 dernières pages d’une traite lors d’un réveil trop matinal 😅 En tout cas, le livre sait ménager des moments plus lents qui ne sont pas moins prenants et dont un élément perturbateur va opportunément éviter la monotonie.

Trois lucioles est clairement à la hauteur et dans la droite ligne du premier volume de la trilogie Capitale du Sud. On prend plaisir à retrouver la ville et ses personnages, à recevoir quelques informations sur le Nihilo et la politique de la ville, à voir Nox évoluer. Un très bon moment de lecture rythmé sans en fait trop, laissant au lecteurice le temps de regarder le décor, un beau décor planté par Guillaume Chamanadjian.

Le deuxième tome de Capitale du Nord sort en octobre 2022. Et on a hâte d’y être, même si cela nous éloignera de Gemina le temps d’un volume.

Informations éditoriales

Roman écrit par Guillaume Chamanadjian. Tome 2/3 de Capitale du Sud; 3/6 de La tour de Garde. Publié par Aux Forges de Vulcain en 2022. Couverture par Elena Vieillard. 406 pages.

Pour aller plus loin

Michel Dufranne dans le 6/8 de la RTBF pour comprendre le projet éditorial.
Mon avis sur : Le sang de la cité de Guillaume ChamanadjianCitadins de demain de Claire Duvivier.
D’autres avis : Le nocher des livres, Au pays des cave trolls, 233°C, Les chroniques du chroniqueur, ou signalez-vous en commentaire.

15 commentaires sur « Trois lucioles | Quand le vin est tiré, il faut le boire »

  1. J’ai lu en diagonale, mais je suis ravi de voir que c’est aussi bon que le premier.
    Bon, par contre, ça a l’air bien sombre sur la droite de la couverture (et donc la suite), non ? 😨

    J’aime

  2. Bon, j’ai lu même si je n’ai pas lu le premier ^^ Je suis ravie de voir que ça se tient et que c’est bien. Hâte de voir comment rendra l’ensemble quand tout aura été publié!

    J’aime

  3. J’ai pas vraiment lu ta chronique vu que j’ai pas lu le cycle, mais j’ai vu ce tome-là à la bibliothèque, ça veut dire qu’il doit y avoir les 2 précédents à quelque part (vraisemblablement empruntés). C’est troooop bien !

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.