Mon top de meilleurs films | Edition 2020

Cette année saugrenue est en passe de s’achever et il est donc temps pour moi de vous proposer ma sélection des meilleurs films de l’année. Que ce soit pour offrir en DVD, voir en VOD ou en streaming ou rererevoir pour la millième fois ce classique de votre enfance, on a toujours besoin d’un film sous le coude. Ca tombe bien, vous trouverez ici 20 recommandations cinématographiques.

insérer *petit soupir tristoune*

L’année cinéma étant ce qu’elle a été, cette sélection a un parfum d’amertume. Vu la tournure de certaines décisions de boites de prod (je ne citerai pas de nom mais les tomates sont à l’entrée, servez-vous), je crains que le pire ne soit à venir.

Ce top est ma manière de vous jeter mon amour du cinéma à la figure. Parce qu’on fait avec ce qu’on a. J’en profite pour saluer UGC qui s’est montré plus que correct avec ses abonnés illimités lors de ces longs mois de fermeture en remboursant et en suspendant les prélèvements. Vous allez me dire que c’est bien la moindre des choses certes. Mais le secteur a très mal à son cul en ce moment, bien plus que les librairies si vous voulez mon avis. Alors merci et courage en attendant des jours meilleurs.

Vous ne trouverez pas Tenet dans ce top. Tout simplement parce que je l’ai trouvé assez moyen : son histoires est archi-classique et les scènes d’action incompréhensibles. Une excellente idée ne suffit pas à faire un excellent film. Les tomates sont à l’entrée si besoin, servez-vous.

Place au pop-corn…

Meilleurs films sortis au cinéma en 2020

liste des meilleurs films au cinéma en 2020

2 biopics de lanceurs d’alerte

L’ombre de Staline, de Agnieszka Holland

Gareth Jones, journaliste culotté, tenta d’alerter les dirigeants britanniques de l’Holodomor, extermination par la famine, qui tua 7 millions de Soviets dans les années 30. En filigrane, George Orwell qui raconte son allégorie du régime soviétique La ferme des animaux.

Malgré son montage un peu particulier, L’ombre de Staline est sans doute mon film de l’année. Glaçant film d’espionnage qui se transforme en croisade contre un puissant système de propagande, ce pamphlet anti-fake-news résonne étrangement dans nos oreilles actuelles. On en profitera pour se rappeler que le totalitarisme n’a pas qu’un seul visage moustachu.

Absolument sous-coté. J’ose espérer que c’est à cause de la pandémie (le film venait de sortir au premier confinement, est ressorti le 22 juin quand seuls les cinéphiles téméraires étaient retournés dans les salles) et pas parce que c’est une femme aux manettes.

Dark Waters, de Todd Haynes

Le combat de Rob Bilott pour arriver à faire condamner l’entreprise DuPont pour leur dissimulation de la haute toxicité et de l’impact sur la santé des riverains de l’usine, du C8 un composé chimique qui sert à la fabrication du téflon. On a toutes et tous du C8 en nous car c’est un composé qui se dégrade très mal et au fil du temps il a imprégné les être vivants et l’environnement. Sa mise en contact prolongée cause des cancers variés et des malformations congénitales.

Les décors et les situations sont retranscrites avec beaucoup de réalisme. Sans artifices grandiloquents ni happy end sensationnelle, la retranscription des faits primant sur le reste. Les décors sont exemplaires, les acteurs parfaits. Le film n’est jamais ennuyeux ni incompréhensible et dénonce finement une catastrophe sanitaire perpétrée en toute connaissance de cause par des gens qui auraient dû finir en prison.

2 films sur l’enfance

Jojo Rabbit, Taika Waititi

Burlesque et humoristique mais surtout extrêmement touchant, Jojo Rabbit parle du nazisme vu au travers des yeux d’un enfant allemand qui adhère à la doctrine nazi jusqu’à ce que la découverte d’une jeune fille juive cachée commence à lui causer un énorme problème de dissonance cognitive. A l’instar de La vita e bella, Jojo Rabbit rit de l’indicible afin de pouvoir le nommer et surtout le fouler aux pieds.

Mignonnes, Maimouna Doucouré

Des gamines de 11 ans laissées pour compte se prennent de passion pour une danse sensuelle. En plein drame familial (son père prend une deuxième épouse), bouleversée par les non-dits de cette situation qui fait beaucoup de peine à sa mère, Amy rêve d’intégrer leur bande. Plaidoyer contre l’hypersexualisation des jeunes filles, à la fois dérangeant et lumineux, Mignonnes ne laisse pas indifférent.

2 films d’animation français

Josep, Aurel

Josep c’est l’histoire de Serge. Non. Josep c’est l’histoire de Josep. Non. Josep c’est une histoire d’amitié entre un espagnol réfugié en France enfermé dans un camp (Josep) et une bleusaille de gendarme (Serge). Le premier dessine et cherche sa fiancée. Le second a un bon fond au milieu de toute la violence et la xénophobie ambiante. Un film d’animation magnifique et émouvant sur la dure réalité des camps où l’on a parqué comme des bêtes les Espagnols fuyant le régime de Franco. Biopic romancé de  Josep Bartolí. “Les idées, si ça rencontre pas les bonnes personnes, ça devient la mort”. Plutôt destiné à un public adulte.

Pour préciser, le film est français, espagnol et belge. La multiculturalité c’est bien.

Calamity une enfance de Martha Jane Cannary, Rémy Chayé

Je dis souvent du mal du cinéma français. Ceci  ne vaut pas pour le cinéma d’animation qui est d’une qualité ébouriffante. Rémy Chayé nous le prouve encore une fois avec son second long métrage (après Tout en haut du monde). Un très joli travail sur l’animation et les couleurs, avec des paysages à couper le souffle pour un film qui revient sur l’enfance de Calamity Jane.

On ne pourra pas vraiment parler de respect de la réalité biographique car Calamity Jane était une menteuse invétérée et les sources manquent. Mais ce film offre une version tout à fait satisfaisante de l’impertinence et de l’anticonformisme en construction chez cette gamine qui se moque du qu’en-dira-t-on et s’habille en pantalon. Pour toute la famille.

1 beau docu 100% féminin

Woman, Anastasia Mikova & Yann Arthus-Bertrand

Alors oui c’est sans doute opportuniste comme choix de sujet mais au final la bonne nouvelle n’est-elle pas d’y voir une opportunité ? Les sujets abordés sont classiques mais ce que chacune de ces femmes dit est puissant. Parce que c’est son histoire. Elles sont toutes super belles. Elles sont légion. La façon dont elles sont tournées m’a un peu fait penser au générique de OITNB. Des vraies gueules, des vraies corps. Des jeunes, des vieilles. De toutes ethnies. Bah ça a un certain potentiel d’empowerement.

1 émouvant film chinois

L’adieu, Lulu Wang

Nai Nai, l’aïeule de la famille est atteinte d’un cancer. La famille, comme c’est la tradition en Chine, décide de ne rien lui dire. Ils décident plutôt de se retrouver pour une grande fête de famille sous le prétexte d’un mariage pour lui faire honneur. Beau film plein d’émotions qui traite du deuil, de la famille, de la difficulté de concilier sa culture d’accueil à sa culture d’origine et de retourner à ses racines. Dans la bienveillance et la douceur. Feel good malgré le sujet.

1 UGC Culte

UGC Culte est une séance du jeudi soir à 20h dans certains cinémas UGC qui ressort de ses cartons de bobines des films cultes, souvent de ceux qu’on étaient trop jeunes pour les avoir vus au cinéma.

Dracula, Francis Ford Coppola

Fidèle au matériau d’origine, ce film nous emmène loin dans la fascination érotique pour le prince des vampires. Photographie éblouissante, une pointe d’humour, des acteurices superbes.

Des films à voir ou à revoir

liste de films hautement recommandables 2020 classiques cultes

2 super documentaires cinématographiques

  • Spielberg, Susan Lacy. Un docu qui revient sur la carrière du cinéaste. Produit par HBO, le docu est depuis un moment visible sur OCS.
  • Memories, retour sur les lieux du crime, Jésus Castro-Ortega. Un docu qui revient sur le tournage du film culte Memories of Murder réalisé par le sud-coréen Bong-Joon Ho. Il n’a pas l’air dispo en VOD ou plateforme de streaming. Présent dans les bonus de certaines éditions DVD/Bluray.

1 Scorsese à découvrir sur Netflix

  • The Irishman, Martin Scorsese. Un film d’une qualité cinématographique produit par la célèbre plate-forme ce n’est pas si courant. The Irishman plonge dans 40 années de mafia américaine en revenant plus particulièrement sur la carrière de Jimmy Hoffa, vu au travers de son homme de main et ami Frank Sheeran.

2 trilogies cultes à voir ou à revoir

  • Le parrain, Francis Ford Coppola.
  • Indiana Jones, Steven Spielberg. (Techniquement il y en a 4, mais d’aucuns considèrent que le 4ème n’existe pas. A vous de décider :))

3 films cultes à voir ou à revoir

  • Thelma et Louise, Ridley Scott.
  • Eternal sunshine of the spotless mind, Michel Gondry.
  • Jumanji, Jake Kasdan.

3 Miyasaki : une valeur sûre

  • Le château ambulant.
  • Princesse Mononoké.
  • Pompoko.

Et vous ? Quelles sont vos recommandations cinématographiques et télévisuelles de 2020 ?

Le gif qui illustre cet article est porté au crédit du site ingresso.com par giphy. Je love d’amour ce gif qui est la quintescence du cinéma : les émotions. Merci. ❤❤❤❤❤❤❤❤❤

Bannière by Anne-Laure du blog Chut maman lit 🧡

30 commentaires sur « Mon top de meilleurs films | Edition 2020 »

  1. A part quelques films que j’ai manqués, je suis d’accord, même pour ceux à revoir (voir chronique du jour). Une année étrange effectivement mais qui a donné la chance à certains films et permet de revenir justement sur des classiques ou des pépites méconnues. J’essaye de positiver, paradoxe quand le contexte n’y ait pas du tout.
    A bientôt…

    Aimé par 1 personne

    1. C’est vrai que ça a permis à certains films de davantage sortir du lot, je n’ai pas regardé mais je suis même pas sûre d’avoir moins de films en top que les années précédentes. Le résultat était honorable, après honnêtement je me suis mise à aller voir des films que je n’aurais pas été voir et ça n’a au global pas été une grande réussite de ce côté-là (moi et le cinéma français…).

      Aimé par 1 personne

  2. Avec ton article, je me rends compte que je suis complètement passée à côté des sorties de 2020, un peu comme si l’année avait été blanche côté cinéma pour moi…
    Je note L’ombre de Staline pour mon père. Quant à Jumanji, c’est une valeur sûre dont je ne me lasse pas 🙂

    J'aime

    1. Beaucoup moins de grosses sorties peut-être ? Ca dépend quel genre de films tu allais voir els années précédentes.
      Cool pour L’ombre de Staline, si le sujet l’intéresse il devrait y trouver son compte. N’hésite pas à revenir me dire ce qu’il en aura pensé ^^

      Aimé par 1 personne

      1. Tout à fait ^^ Je n’ai pas accroché à Pentagon Papers, par contre j’ai adoré Spotlight. J’ai peur aussi que les salles n’ouvrent pas tout de suite malheureusement :s

        Aimé par 1 personne

  3. Cette année je crois que je retiendrai particulièrement The Perfect Candidate, parce qu’il résonne très fort en moi en plus d’être un vrai bel objet cinématographique. A ses côtés, L’Homme du Président et Adieu les cons étaient de grands moments, tout comme Mignonnes et Hotel by the River. Enfin, La fille au bracelet est un vrai exemple à suivre pour le genre du film de procès, et L’Adieu m’a bouleversé. J’aurais bien envie de citer La vérité (sorti le 25 décembre 2019) et découvert en début d’année, ainsi que Papicha, découvert aussi sur le tard.
    C’était, malgré les circonstances, une très belle année de cinéma : les distributeurs qui ont joué le jeu des sorties malgré les risques ont offert de belles choses.

    J'aime

    1. Ha oui, ça m’aurait étonné que tu ne cites pas The perfect candidate. J’ai hésité à le mettre dans le mien et en fait je l’ai comparé à Wadjda de la même réalisatrice et puis je me suis dit que non je ne le mettrais pas.
      Dans ceux que tu cites et qui ne sont pas dans ma liste, je n’ai vu que La fille au bracelet, qui ne m’avait pas fait très forte impression. Il va falloir que je jette un œil aux autres. Je suis heureuse de voir que je ne suis pas la seule à avoir été touchée par L’adieu. Papicha était dans mon top l’année dernière, quelle film ! J’y pense encore parfois.
      Cette année ne dépareille pas c’est clair, après de mon côté je suis pas très très fan du cinéma français et il a un peu occupé le devant de la scène…

      J'aime

  4. En recommandations 2020 : « Le Jeu de la Dame » (série Netflix réussie, loin des séries kleenex que la plateforme propose par palette), la saison 2 de « The Mandalorian » (pour le coup, ce qui se rapproche le mieux de l’univers Star Wars), « Porco Rosso » (encore un excellent film des studios Ghibli), « Your Name » (j’en avais entendu parler, un véritable chef-d’oeuvre d’animation nippone), la saison 3 de « Castlevania », avec retard la saison 1 de « Marco Polo » (pour une fois, le personnage principal n’est pas le centre des événements mais se retrouve malgré lui plongé dans les intrigues de la cour des Huns), le film « Barry Seal: American Traffic ». Un peu en vrac mes recommandations ^.^

    J'aime

    1. Ha les séries je ferai peut être un autre top plus tard. Le jeu de la dame est en effet une des grandes séries de l’année ! Your name est un très grand film, je ne peux que plussoyer. Proco Rosso n’est pas mon préféré de Ghibli mais j’en garde un bon souvenir. Je verrai si j’aurai le temps de le revoir sur Netflix. Il faudra que je jette un œil à Marco Polo ça peut m’intéresser. Merci pour ces recommandations.

      Aimé par 1 personne

  5. Mais oui, ce gif incroyable !
    Devine combien j’en ai vu ? 😇 (il parait qu’il y a des tomates à l’entrée si tu veux)
    Je rattraperai sûrement les films d’animation un jour. Pour le reste… Mais c’est une belle liste, comme toujours, qui me donne envie de regarder plus de films. J’espère pour toi qu’elle sera plus difficile à composer en 2021 – dans le sens où l’offre sera plus grande, évidemment.

    J'aime

    1. J’adore ce gif. Le regarder en boucle suffit à me met d’excellente humeur. J’adore en particulier quand il sert son coca dans ses bras.
      Pff tomates ! Mais je compte bien que tu te feras pardonner en rattrapant certains quand ça passera à la télé ou en streaming.
      J’espère aussi ^^

      J'aime

  6. Ouais, quelle année. Je crois que je comptabilise vingt séances, du jamais vu depuis… Euh… 2006? D’accord avec toi concernant la politique de remboursement de l’UGC, ils sont exemplaires. Je me suis dit à plusieurs reprises que j’achèterai à manger chez eux quand ça rouvrira, pour leur donner plus d’argent.
    « Vu la tournure de certaines décisions de boites de prod (je ne citerai pas de nom mais les tomates sont à l’entrée, servez-vous), je crains que le pire ne soit à venir » –> Ça m’intéresse que tu en dises plus ici ou via d’autres canaux de communication.
    Je te rejoins à propos des deux films que j’ai vus également, à savoir Women et Josep. Ils valent le détour. Par contre, je ne trouve pas du tout le Dracula de Coppola fidèle au matériau d’origine héhé. Je ne me souviens pas bien du film mais il y a toute l’histoire d’amour de Dracula qui n’existe pas dans le roman. J’avais aussi trouvé ça plus explicite érotiquement, alors que le bouquin est bien de son époque, donc corseté. Je suis bien consciente qu’il y a un siècle entre les deux œuvres, hein, mais j’aime beaucoup le bouquin, je rêve de voir un jour un film qui lui ressemblerait tel que je le vois. Franchement je reprendrais même des osties (qui ont un rôle très important!)… 😅

    J'aime

    1. Je pense à Warner et à Disney en particulier.

      De mon côté je l’ai trouvé plutôt fidèle, autant que je m’en souvienne, l’histoire est relativement similaire, même si Coppola s’inspire plus de l’Histoire, différents éléments de l’intrigue, les personnages, enfin j’ai eu l’impression de retrouver beaucoup du livre dans ce film. Après que ça colle pas parfaitement, ça j’avoue personnellement je m’en fiche un peu 😀

      Aimé par 1 personne

  7. Je voudrais pas être désagréable mais les tomates c’est pas trop la saison 😛
    Y’a l’air d’y avoir de très bonnes choses dans ta liste. De mon côté je vais faire comme si cette année n’existait pas côté films, c’est déjà pas fameux d’ordinaire mais là c’est le néant ! Faudrait que je profite de notre abonnement OCS temporaire pour rattraper deux trois trucs mais tellement de choses à voir et si peu de temps…

    J'aime

  8. Ta liste est top ! Je n’ai pas vu grand chose cette année mais The perfect candidate et surtout Dans l’ombre de Staline étaient de grands films. Je vais enregistrer ton billet quelque part pour des soirées films !

    J'aime

  9. Pour moi c’est simple cette année, je n’ai vu aucun film sorti en 2020… notre dernier ciné remonte à Joker vu en début d’année.
    Ah Jumanji un de mes films d’enfance préférés, peut être même le 1er de la liste.
    J’aimerais bien me refaire les Ghibli, mais c’est monsieur qu’il faut convaincre :-/ je note The Irishman, celui ci passera mieux par contre ^^

    J'aime

      1. C’est pas forcément qu’il n’aime pas mais il est pas forcément enthousiaste quand je lui propose un film d’animation qu’on a déjà vu… (même si c’est y a très longtemps pour moi !!)
        Ah ouais 4h quand même ! Ouch ! C’est sûr, va falloir saucissonner ^^

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.