Arachnae | Déméler l’écheveau du Destin

Impressions n°138

Arachnae est le premier tome de la trilogie de Charlotte Bousquet L’Archipel des Numinées. Les deux suivants sont Cytheriae et Matricia.

Dans la ville d’Arachnae, à la fois magnifique et sordide, des cadavres d’enfants, torturés et violés, sont retrouvés. Notre héroïne, Théodora, travaillera de concert avec le Capitaine Tigran Gracci pour mettre la main sur les coupables. Une enquête qui les mènera loin dans l’horreur … jusque dans les réunions aussi secrètes qu’horribles d’un culte démoniaque.

Plusieurs choses m’ont beaucoup plu dans ce livre. Tout d’abord la ville d’Arachnae, bien sûr, personnage à part entière, richement décrite. 

Au coeur du Labyrinthe, sous le Cloaque formé de ses faubourgs les plus miséreux, Inferna pulsait, suintait, éructait comme le poumon malade d’un ladre; ses clients grouillants formaient les bubons et les pustules répandant cette maladie infecte et contagieuse au sein de la capitale. Inferna, plus qu’une gangrène, était semblable à une peste devenue par un étrange et grotesque paradoxe aussi inhérente qu’essentielle à Arachnae.

J’ai bien aimé aussi découvrir la religion, inspirée par la mythologie grecque, de cette contrée imaginaire dans laquelle les Moires (Clotho, Lachésis et Atropos) représentent la Triple Déesse. Celles-ci sont chargées de conseiller et guider le prince régnant (qui est en fait le plus souvent une femme, mais pas au moment où se déroule l’histoire) ; à défaut elles peuvent également lui mettre des bâtons dans les roues, voire chercher à l’éliminer …

Celui qui croit pouvoir démêler l’écheveau du Destin est un insensé, car les Fileuses qui en ont la garde se jouent des désirs des mortels et les poussent inexorablement dans les chemins secrets qu’elles ont tissés pour eux.

Cette religion fait la part belle au féminisme. J’ai trouvé que cette idée de Trinité féminine était un joli pied-de-nez à la religion catholique, qui a sa propre Trinité … résolument masculine. De façon générale, on constatera avec plaisir que les femmes sont à l’avant de la scène dans Arachnae, et ce n’est pas la superbe illustration de couverture d’Elvire De Cock qui nous dira le contraire.

Une oraison pour le Passé,
Aux si nombreuses clés cachées ;
Une oraison pour l’Aujourd’hui,
Aux possibles indéfinis ;
Une oraison pour l’Avenir,
Flot que nul ne peut retenir !
Eau fluide ! Eau pure ! Eau vagabonde !
Toi qui as parcouru le monde,
Montre-nous ce que tu connais ! 

L’histoire également est très prenante, tout au moins jusqu’aux deux tiers de l’ouvrage. En effet, je ne suis pas arrivée à me replonger dans le récit à partir du moment où une partie de l’intrigue a trouvé sa résolution. C’est vraiment dommage car j’étais très enthousiaste au début mais la suite de l’histoire n’a pas réussi à recapter mon attention.


Un avis en demi-teinte donc mais sur fond de bonne impression car ce roman a de grandes qualités. 


POUR ALLER PLUS LOIN


L’archipel des Numinées Tome 1.

Publié chez Mnémos en 2009
Illustration de couverture par Elvire De Cock
303 pages
Le blog de l’autrice.

AILLEURS

Gromovar, RSF Blog, Efelle,

18 réflexions sur “Arachnae | Déméler l’écheveau du Destin

  1. Un avis en demi-teinte sur ce roman, ce n'est pas si courant !

    Moi, j'attends toujours une sortie poche pour me faire mon propre avis (et oui, je ferai cette réflexion sur chaque article consacré à cette saga de Charlotte Bousquet, peut être que ça fera un peu bouger les éditeurs…).

    J'aime

  2. « représentent la Triple Déesse »
    « Cette religion fait la part belle au féminisme. »
    « J'ai trouvé que cette idée de Trinité féminine »

    J'ai l'impression que ce n'est pas pour moi cette trilogie… :p

    J'aime

  3. S'ils regardent les chroniques de blogueurs et qu'ils ne retiennent pas ton pseudo, chez Mnémos ils vont ptètre commencer à croire qu'il y a PLEIN de gens qui veulent la sortie poche. Continue, y a de l'espoir :p Sinon … reste la bibliothèque.

    J'aime

  4. Ben en fait c'est seulement une partie de l'intrigue qui est résolue pas tout. La tension monte monte monte, et puis ça redescend … mais l'histoire est pas finie. Suis jamais arrivée à remonter en haut.
    Le livre est chouette quand même ^^

    J'aime

  5. Anonyme

    Pour ma part, j'ai été très déçu par ce livre, je ne suis jamais arrivé à rentrer dedans. je l'ai lu, au vu de toutes les critiques que j'ai trouvé. Je ne lirais pas les deux autres tomes en tout cas

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s