Les coulisses du dragon deuxième partie | Tag

blog scrabble

La vie l’univers etc.

Il y a près de 2 mois, je dévoilais les coulisses du dragon dans ce billet . Il semble que certaines personnes de la blogosphère aient pensé qu’il y avait encore des choses à dire. Qui suis-je pour lutter ? On est donc reparti pour un tour et cette fois, ça va causer chronophagie, rythme, commentaires et statistiques (et d’autres choses encore mais le name dropping a ses limites).

1/ Chronophage le blogging ?

Cette activité n’a eu de cesse que de me prendre de plus en plus de temps. Au début on écrit des avis courts et puis c’est tout. Puis tout d’un coup on se met à avoir envie d’échanger avec d’autres personnes et vient le temps des commentaires. Puis on évolue en capacité d’analyse et d’écriture et les avis courts deviennent plus longs. On se prend parfois même l’envie d’écrire des tartines sur un sujet. Et puis on arrête de bloguer pendant une assez longue période et on se retrouve à écrire à une allure de tortue.

J’ai mis le holà en y consacrant des plages horaires définies : le samedi et le dimanche matin quand je suis à la maison. Donc si je n’ai pas fini ce que j’avais à faire pendant ce laps de temps, tant pis. Ce sont les commentaires qui en pâtissent le plus à cause de ma lenteur d’écriture actuelle mais je garde espoir !

2/ Le rythme de publication

Il fut un temps je publiais 2 à 3 billets par semaine. Mais ça c’était avant. Pendant les 3 dernières années j’ai été très irrégulières avec des périodes de tentatives de régulation. Je suis en plein dans une période de tentative de régulation, en espérant que cette fois ce sera la bonne.

Un billet par semaine. Pas plus pas moins. Publié manuellement n’importe quel jour de la semaine, ce qui me permet d’apporter quelques finitions, corrections ou de finir cette conclusion qui ne voulait pas s’écrire pendant le week-end. Jusqu’ici tout va bien.

Un petit mot sur la régularité : certains arrivent à publier « quand ça leur chante ». Ça ne fonctionne pas du tout pour moi. J’ai besoin d’habitudes. Sinon je ne fais rien. Ce n’est pas une question de se forcer ou pas, c’est une question de répartir mon temps de loisir plus ou moins efficacement. Sinon je peux aussi le passer à enchaîner les séries télés, c’est moins intellectuellement énergivore et c’est au final tout aussi plaisant.

3/ Les demandes d’auteurs

Je suis de plus en plus consciente que la vie est courte et que mon temps est précieux. Et que ce temps je dois le consacrer à des livres que j’ai une ENVIE FOLLE de lire. J’y suis pas encore tout à fait mais j’en approche et je ne laisserai personne se mettre en travers de ma route. Donc si vous m’envoyez des mails pour me solliciter pour lire votre livre et que vous n’avez pas de réponse ou que je vous dis non : inutile d’insister. C’est moi qui choisi mes lectures, en accord avec moi-même.

4/ La gestion des commentaires

Ha là là les commentaires…

a/ c’est chronophage : répondre à ceux qu’on reçoit, aller en offrir aux autres (qui demande les prérequis de lire le billet ET d’y trouver un truc à dire). La blogosphère étant infinie, y a moyen d’y passer ses journées.

b/ c’est frustrant : on a toujours l’impression d’en poster plus qu’on en reçoit, on aimerait tellement avoir un commentaire de Bidule à qui on fait du gringue depuis des lustres sur son blog sans succès, on a l’impression d’écrire des commentaires nuls alors une fois sur deux on ne les poste pas par dignité. Y a de quoi faire 😀

A ce stade, vous vous demandez : mais pourquoi tant d’énergie dans une activité qui semble n’avoir que des inconvénients ? Ben en fait parce qu’elle a un avantage indéniable : elle tisse des liens, elle est une ouverture sur les autres. Pour moi c’est une part indispensable au blogging. Quand le a) et le b) prennent plus de place, je me réfugie en n’allant plus que sur mes blogs fétiches, mais au final j’y reviens toujours.

5/ Tu voudrais venir jouer dans ma cour ?

Houuu cette proposition indécente, c’est osé !

Non en vrai, les billets invités ne sont pas une pratique bien courante dans la blogosphère littéraire. Personnellement, je préfère passer par les commentaires, les liens entre blog, répondre à un tag, ce genre de choses.

6/ Les statistiques

J’aime beaucoup les stats en général. Alors des stats qui sont générées par quelque chose que je produits, je vous dis pas comment je me sens plus. Je ne fais pas une fixette sur la performance. Je suis contente quand ça monte bien sûr mais je n’ai aucun objectif par rapport aux stats du blog : j’estime ne pas avoir assez de contrôle dessus pour en faire un objectif personnel. Donc je les laisse vivre en les observant de près. Je considère que ces chiffres sont le reflet de mes lecteurs et lectrices et m’y intéresser c’est aussi m’intéresser à toutes ces personnes qui passent ici sans que je les vois parce qu’iels ne commentent et ne likent pas. Ces personnes sont probablement plus nombreuses, totalement anonymes, je ne sais pas ce qu’elles viennent chercher ici, ce qu’elles cherchaient sur Google ni si elles sont parties satisfaites. Ça me rend curieuse.

J’aime bien vous les partager aussi, ça me donne une bonne raison de faire des graphiques et de faire un suivi annuel.

7/ L’attrait de la nouveauté

C’est assez marrant car autant avec le cinéma, je fais mon possible pour aller voir les films quand ils sortent , autant avec les livres, ça me passe complètement au-dessus de la tête, voire même j’aurais tendance à fuir l’engouement massif pour certaines nouveautés sur la blogosphère. En fait, je n’aime pas trop cette déferlante de chroniques sur le même livre et je n’ai pas trop envie d’y contribuer. Je préfère attendre que le cortège soit passé que d’en faire partie.

Ceci ne veut pas dire que je ne lis jamais un livre à proximité de sa sortie, c’est juste que si je le fais c’est que c’est ce livre-là qui devait être lu à ce moment-là pas parce qu’il est nouveau.

8/ Stop ou encore ?

Combien de fois ne me suis-pas dit que j’aurais plus de temps si je laissais tomber ? Oui grand oui. Le problème c’est que le blog c’est pour moi une forme de vie sociale qui correspond particulièrement bien à ma personnalité introvertie : je peux être en relation avec des gens, potentiellement beaucoup de gens tout en faisant en sorte que ça me prenne au final assez peu d’énergie mentale. Le tout en étant réjouissant intellectuellement, il ne m’en faut pas plus.

Parfois je me dis que c’est une solution de facilité. D’un autre côté, j’ai passé une grande partie de ma vie à essayer de me fondre dans ces moules que la société nous impose et à ne jamais arriver à entrer dedans, sur plein de sujets. Alors fuck les moules, je fais ce que je veux 🙂

Sentez-vous tagué-e si vous le voulez

 

49 commentaires sur « Les coulisses du dragon deuxième partie | Tag »

  1. Je me retrouve un peu dans ces réponses. Sauf que dans mon éclectisme, je peux faire des billets sur différentes choses, et maintenant j’en ai deja d’avance pour alimenter des semaines. J’ai tendance à fuir les modes et je ne parle que de ce que j’aime. Ca laisse beaucoup de chosesà traiter.
    Pas d’objectif de stats mais ça fait toujours plaisir d’avoir des poussees de fièvres. Les commentaires, c’est un pré tri puis la réponse quand j’ai le temps. Et puis il y en a de moins en moins d’ouverts sur les quelques survivants de la blogosphère qui m’interesse.

    J'aime

  2. C’est pas mal cette insertion « certaines personnes de le blogosphère »!
    Comme Orion, j’aime beaucoup tes réponses très personnelles et qui reflètent bien le ressenti de ton blog.
    Le blog comme lien social est une réalité pour les « inadaptés » de la causette à 2 balles. (je ne sais pas faire la petite conversation et en plus cela me gonfle) Au moins nous avons des centres d’intérêt commun et des passions communes sur lesquelles nous pouvons nous extasier. 🙂

    J'aime

    1. Héhé, petite astuce :p
      Ha oui le small talk j’ai du mal aussi. Bon je me force un peu, je travaille avec 50 autres personnes xd Oui les passions communes c’est bien ^^

      J'aime

  3. C’est vraiment très intéressant.

    Je me retrouve dans pas mal de trucs surtout sur le fait qu’il me fait un programme et des horaires, ou le fait qu’on a l’impression de passer notre vie à écrire des commentaires pour en recevoir si peu 😛 (je crois que c’est une vérité universelle la dessus entre blogueurs xD)

    Et c’est pas évident d’en faire en plus, comme tu dis il faut trouver quelque chose d’intéressant à dire, je n’aime pas trop faire des réponses bateau mais je n’ai pas toujours le temps ou la concentration pour faire autre chose malheureusement.

    Je me sert aussi de mon blog comme lien social, comme quoi on est vraiment pas mal, et ça fait du bien donc laissez nous ce plaisir même si il est un peu facile 😉

    J'aime

    1. En ce moment j’avoue c’est plutôt moi qui poste moins de commentaires qu’on ne m’en laisse, quand je vois la tête de mon Feedly :/ Mais je ne perds pas espoir de rattraper tout ça.
      Oui en effet, il semble que l’on soit légion ^^

      J'aime

  4. Je suis bien d’accord avec plusieurs de tes points sauf un: ce que j’aime du blogging c’est d’écrire. J’ai toujours voulu écrire et faire un blog me donne l’impression de créer quelque chose. Entrer en relation… Je ne suis pas bonne pour ça en vrai, imagine en virtuel. C’est plutôt mort de ce côté.

    Aimé par 1 personne

    1. Ben en fait, pour moi Internet a été libérateur : je ne suis pas bonne du tout pour ça en réel mais alors en virtuel j’ai beaucoup moins de problème. Ça m’a d’ailleurs aidé à débloquer pas mal de trucs en réel quand j’ai commencé à discuter sur Internet, il y a de ça une bonne douzaine d’années.

      J'aime

  5. Coucou
    L’inadaptée sociale que je suis te rejoint tout à fait sur le lien social que nous offre le blog on peut parler de choses qui nous intéressent à des gens que ça intéresse, alors oui le temps est restreint mais les retours mêmes peu nombreux font qu’on y retourne 😊 même si j’avoue que parfois je procrastine aussi le week-end et donc pas où peu de billets la semaine car la machine infernale de la vie est impossible à stopper avant le vendredi 😅

    Aimé par 1 personne

    1. Haha mais trop pareil, mis à part les commentaires que j’essaie de faire dans la semaine, car ça détend et c’est sympa de lire les billets pendant la pause dej (quand je fais pas la sieste :()par exemple, le blog pendant la semaine c’est mission impossible.

      Aimé par 1 personne

  6. « fuck les moules », méfie toi ça pourrait être sorti de son contexte et détourné :p :p
    Et non je ne retiens pas que ça de tes réponses ^^

    Je retiens l’idée de lien social qui se tisse à travers les blogs ou les commentaires sur les blogs. C’est vrai! Et c’est parfois plus facile que dans la vie réelle.

    Je consacre maintenant bien plus de temps à passer lire les blogs des copinautes, faire l’effort (qui n’en ai pas toujours un d’ailleurs) de laisser un petit mot (parce qu’échanger c’est le Bien! :p) qu’à écrire quelque chose sur le mien. C’est énergivore tout ça, c’est vrai. Mais si ça ne m’apportait rien de rien du tout, je ne le ferai pas.

    Bref, toi, continue, c’est toujours plaisant de passer par chez toi.

    J'aime

    1. Haha ! Je suis comme Mariejuliet, les moules je les aime bien avec des frites :p
      Mais oui c’est vrai que tu commentes beaucoup (enfin en tout cas chez moi, t’as un débit de folie !) alors que tu publies assez peu. Mais j’aimerais bien voir des billets plus souvent chez toi des fois :p
      Merci ! Et c’est toujours plaisant de te voir passer ici ^^

      Aimé par 1 personne

  7. Yeah la deuxième partie des coulisses! 🙂
    C’est très intéressant de lire tout ça. Surtout ne laisse jamais tomber, tu nous manquerais trop. Comment on ferait sans tes camemberts des bilans de fin d’année, hein?!?

    J'aime

  8. Pour les stats c’est juste dommage que ce soit devenu difficile d’avoir les mots clés amenant sur la page (j’arrive plus à les trouver sur Analytics en tout cas), c’était quand même la partie la plus fun que de voir quelles recherches improbables amènent sur notre blog.

    J'aime

  9. Voilà le genre de billet chronophage : les uns et les autres n’arrêtent pas d’ajouter des commentaires auxquels il faut répondre. Mais c’est aussi grâce à ce genre de billets que nous croisons les fameux visiteurs anonymes.

    Je remarque que nous avons un peu le même parcours : après une addiction à la publication, une relative distance pour que notre blog ne devienne pas une contrainte.

    J'aime

    1. C’est aussi que j’écris beaucoup plus lentement et des billets plus construits qu’avant et du coup me demandent plus de réflexion. Je préfère produire moins pour plus de qualité (enfin j’espère en tout cas). Ça reste une sacré contrainte : je n’y consacre pas moins de temps qu’avant, malheureusement.

      J'aime

    1. Ça n’arrivera pas 🙂 J’ai jamais inclus ça dans mes billets et si je trouve ça drôle chez les autres, je n’ai jamais eu dans l’idée de le faire chez moi et de toute façon comme les autres, je ne vois plus la plupart des mots utilisés pour arriver sur le blog.

      J'aime

  10. Je me retrouve dans beaucoup de tes réponses, tiens 🙂 Les commentaires, comme je te comprends ! Je voudrais pouvoir y passer plus de temps, ces liens me manquent terriblement…. Mais je continue le blog, malgré le côté chronophage, parce que je ne serais pas complète sans cela 🙂
    Et je te rejoins totalement sur ta façon de gérer tes lectures : pourquoi s’imposer certains livres, quand une foule d’autres nous attendent avec bien plus d’impatience ? 🙂

    J'aime

  11. À quand des stats sur le nombre de blogueurs qui y trouvent une « échappatoire » pour créer du lien social ? Les chiffres seraient hauts il me semble. ^^
    Sinon, je te rejoins tout particulièrement sur les nouveautés : voir tout plein de chroniques sur un même livre en seulement quelques jours, c’est presque « horrible »…

    J'aime

    1. En effet O_O
      En général je laisse tomber au bout de la troisième. Et si je sais que je vais lire le bouquin dans pas trop longtemps, je ne lis rien. Si c’est dans longtemps ça va, parfois avoir une mauvaise mémoire a ses avantages :p

      Aimé par 1 personne

  12. Haha ! Comment je me suis trop retrouvé dans tes réponses pour la gestion des commentaires 😀 je te rejoins sur pas mal de points comme par exemple les nouveautés avec l’afflux soudain de billets sur le dernier livre sorti. Perso, je lis si lentement que le train est déjà passé si je souhaite pondre une chronique sur le même livre que les autres -_- »
    Un beau Tag et des réponses qui sont vraiment intéressantes pour mieux te connaître 🙂 c’est vraiment chouette ^^

    J'aime

  13. Comme beaucoup d’autres, je te rejoins sur le tissage de lien social notamment par les commentaires… d’ailleurs je ne pratique plus que cette partie du blogging depuis plus d’un an ^^’ — et encore, de temps en temps seulement, car ça demande du temps 1) de lire les articles et 2) de trouver des commentaires pas trop nuls comme tu dis ^^

    Du coup combien d’heures consacres-tu au blogging par semaine ?

    J'aime

    1. C’est cool de garder le lien de cette façon en tout cas car souvent quand les gens arrêtent de bloguer on ne les voit plus en commentaire non plus. Même si je voudrais que tu reviennes bloguer moi 😥

      Entre 10 et 12 je dirais en tout, commentaires compris, mais sans Twitter et Facebook, si on les ajoute ça passe facile à 15 je crois XD

      J'aime

  14. « C’est moi qui choisi mes lectures, en accord avec moi-même. » J’espère que la concertation ne ralentit pas trop le processus décisionnel :p
    (je retiens un point de détail, mais je te rejoins sur pas mal de point surtout sur celui du lien social. De mon côté, ce qu’ j’ai le plus apprécié dans le fait de tenir un blog c’est le passage du virtuel au réel. C’est une dimension intéressante du blog : pouvoir tisser des relations plus approfondies IRL en mangeant… des moules par exemple ^^)

    J'aime

    1. Ca se bat parfois dans ma tête mais en général ça cohabite pas trop mal, merci la PàL minuscule.
      Je ne vois pas du tout ce que vous avez tous avec les moules en ce moment… Ça frise l’obsession à la fin…
      Oui le passage au réel est ma foi important tu fais bien de le mentionner, certaines personnes ici se reconnaîtront 🙂 Bon ben on se voit aux Utos alors ? 😀

      Aimé par 1 personne

  15. Tout à fait d’accord sur les commentaires, notamment sur la pertinence, 1 fois sur 2 je ne poste pas non plus, et l’autre, je me dis, tant pis si c’est nul, c’est une manière de dire à l’auteur je t’ai lu, je t’ai écouté, et que ça fait toujours plaisir. En tout cas moi c’est ce que je ressens quand on m’en laisse 🙂 Même si parfois je sais pas trop quoi y répondre ^^

    J'aime

    1. Pareil et pour les mêmes raisons ^^
      Sur la pas trop savoir quoi répondre aux commentaires laissés, j’avoue que le like wordpressien est très utile. Ça permet d’éviter de renchérir sur des choses qui ont déjà été dite, de montrer que le commentaire a bien été vu et apprécié. J’essaie de ne pas en abuser mais parfois c’est une botte secrète très utile par manque de temps ou d’inspiration.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.