Une Heure Lumière | Retour sur l’Année 1

Focus.

Une Heure Lumière est une collection de novellas créée par les éditions du Bélial en 2016. Depuis elle a pris sa place dans le paysage de les littératures de l’imaginaire. Une place de choix tant par la diversité et la qualité des textes proposés. Etant aux abonnés absents cette année-là et n’aimant pas prendre le train en marche, je me suis résolue à rattraper mon retard en les lisant par ordre de parution. J’ai terminé récemment l’année 1 et je vous propose un petit classement, très subjectif, de ces 6 lectures. Par ordre inversé de préférence.

6/ Cookie monster, Vernor Vinge [UHL3]

Estampillée hard-sf  (bien que pas absconse), Cookie monster est une novella qui raconte l’enquête de Dixie Mae, nouvellement engagée dans une grosse multinationale en apparence idyllique pour comprendre qui a bien pu envoyer un mail contenant des informations très personnelles à son sujet. La réponse pourra étonner ou pas. Le style froid, les personnages utilitaires et un manque d’intérêt pour l’intrigue auront eu raison de mon plaisir de lecture.

➡La chronique de Nébal

« Alors, il te plaît, ton nouveau boulot ? »

5/ Dragon, Thomas Day [UHL1]

Âpre et violent, Dragon sert de catharsis à l’abjection, l’horreur et la colère que suscite l’idée de la pédophilie. Récit d’une vengeance sérielle racontée dans le désordre, il mène lentement et sûrement à l’acception de notre impuissance. Les clichés sur les gens qui parsèment le texte m’ont un peu saoulé je l’avoue mais il est fort par sa fonction.

➡Mes impressions

« Apichatpong Khomsiri ? Je suis allé dans la jungle et je l’ai tué. »

4/ Le nexus du Docteur Erdmann, Nancy Kress [UHL2]

Le nexus du Docteur Erdmann a l’originalité de centrer son action dans une maison de retraite et de mettre en scène une galerie bigarrée de personnages, des vieux, du personnel médical et un enquêteur. Elle offre des réflexions de portée philosophique et métaphysique tout à fait intéressantes bien qu’expédiées trop rapidement à mon goût.

➡Mes impressions.

Dans sa petit chambre, face à son miroir, Henry Erdmann s’efforçait de nouer sa cravate tout en maintenant sa prise sur son déambulateur ; entreprise hasardeuse vouée à l’échec.

3/ Le choix, Paul McAuley [UHL4]

Deux jeunes garçons se retrouvent en possession d’un artefact extraterrestre de grande valeur. Deux garçons, deux choix et les conséquences qui en découlent pour chacun. On s’intéresse à la relation qui les lie et à leurs relations familiales, l’un avec sa mère, l’autre avec son père. Le background sur fond de catastrophe écologique est  fouillé mais on souhaiterait le voir développé davantage. Le choix fait partie d’une série de short stories sous l’appellation « Jackaroo » et dont une seule autre,  L’homme, est parue en français, dans le numéro 71 de Bifrost.

➡La chronique de Baroona

Poussé par la marée et un vent vif, un amas d’herbe-bulle traversa le Flot durant la nuit pour s’échouer au Nord de l’île.

2/ Un pont sur la brume, Kij Johnson [UHL5]

Un pont sur la brume nous conte le récit plein d’humanité de l’architecte d’un pont qui au lieu de traverser une rivière, traverse une brume menaçante. Ce texte de fantasy qui n’en a pas l’air touche profondément par sa quotidienneté, ses personnages, sa thématique de l’adaptation à un monde qui change.

➡Mes impressions

Kit arriva à Procheville avec deux malles et porte-documents en tissu huilé contenant les plans du pont sur la brume.

1/ L’homme qui mit fin à l’histoire, Ken Liu [UHL6]

L’homme qui mit fin à l’Histoire est une novella de science-fiction remarquable qui marie le fond et la forme pour aborder la notion de vérité historique et du devoir de mémoire. Il prend pour base l’événement historique majeur, particulièrement horrifique et sujet à la tentation du révisionnisme ou du camouflage sous le tapis de la honte qu’est l’Unité 731.

➡Mes impressions

Chaque nuit, quand on sort admirer les étoiles, on baigne dans la lumière, mais aussi dans le temps.

Et vous ? Quels sont vos UHL préférés de l’année 1 ? Ceux qui vous font le plus envie ?

The maki project

 

17 commentaires sur « Une Heure Lumière | Retour sur l’Année 1 »

  1. Super idée! 2016, c’est déjà loin dans ma mémoire: je me souviens de ce que j’ai lu (et encore…) mais clairement pas de ce qu’ont chroniqué les autres. Pas du tout étonnée de voir le numéro un. 🙂 🙂 Je n’ai lu que celui-là et Dragon et bon le classement serait vite fait entre les deux…

    J'aime

  2. Oh, mais j’en ai lu 4/6 (« Dragon » et « Le Nexus… » ne perdent rien pour attendre) de cette année 1, je n’ai presque pas trop de retard. =O
    « Un Pont sur la brume » top 1 absolu pour moi, elle m’a vraiment marqué durablement, au point que j’envisage de la relire cette année – même si ça fait toujours peur de relire des coups de cœur.
    (Merci pour le lien, quel honneur. *révérence*)

    J'aime

    1. tu rends surtout honneur à ce pauvre livre qui ne mérite pas l’indifférence :p
      J’ai cru comprendre qu’un pont sur la brume t’avait fait forte impression. Bonne relecture ^^

      J'aime

  3. Ah ben pareil que Baroona, mon n°1 reste Un pont sur la brume, gros coup de cœur. Après je dirais que L’homme qui mit fin à l’histoire et Dragon m’ont beaucoup plu également ^^

    J'aime

  4. Il était donc temps que je lise mon premier heure-lumière le mois dernier 😅 Mais « Le temps fut » ne figure pas parmi ces six novellas. Il y a Abimagique de Lucius Shepard qui me fait de l’œil 👀

    J'aime

  5. On a les mêmes deux premiers.
    Enfin le Ken Liu en 1er c’est sûr, après c’est compliqué je les aime tous pour des raisons différentes.
    Dragon est celui qui m’a le moins parlé je crois (mais je suis pas très en phase avec les écrits de l’auteur).

    J'aime

    1. Oui c’est vrai qu’ils ont un peu tous quelque chose. Je suis passée complètement à côté de Cookie monster cela dit. Dragon est pas évident, j’ai eu du mal jusqu’à ce que je comprenne où il allait (enfin j’en fais sans doute ma propre interprétation).

      J'aime

Répondre à Shaya Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.