Les films Harry Potter | à voir en chaussettes

Intégrale des 8 films Harry Potter

Impressions.

Revoir les 8 films Harry Potter sur une très courte période de temps. Était-ce une bonne idée ? Oui, mille fois oui ! Faisons le point sur chacun d’entre eux…

 

Harry Potter à l’école des sorciers

Le premier film Harry Potter est pour moi synonyme d’émerveillement. A l’époque je me souviens avoir été très euphorique à l’idée de voir comment toutes les merveilleuses trouvailles du livre allait être transposées à l’écran. Le chemin de traverse, le plafond de la grande salle de Poudlard, la plate-forme 9 3/4 et toutes les autres… Cet émerveillement est toujours là aujourd’hui, une forme d’enthousiasme nostalgique. Pourtant j’ai vu ce premier opus de nombreuses fois.

Cette (re-)découverte est portée par la musique de John Williams. John Williams qui a su créer un thème reconnaissable entre tous, de ce genre de thème qui reste dans la tête et qui suivra les générations de spectateurs, à tout jamais gravé dans leurs oreilles (toute ressemblance avec une autre saga cinématographique serait purement fortuite).

Informations éditoriales : réalisé par Chris Colombus, d’une durée de 2h32, sorti dans les salles en 2001.

it's leviosa

Harry Potter et la chambre des secrets

J’aime moins celui-ci mais il est cependant important dans ce qu’il nous apprend de Voldemort. On fait d’un être humain ce qui était jusqu’ici une entité presque abstraite dont on ne doit pas prononcer le nom. Spoiler alert : Voldemort aussi a été un gosse, et son enfance n’a pas été des plus funky. Cela lui donne de la consistance, de l’épaisseur alors que dans le premier il n’est qu’un vague visage / filet de fumée.

Il y a quand même un truc que je kiffe royal dans ce film et c’est MIMI GEIGNARDE. Elle est excellente et trop super bien jouée par Shirley Henderson qui a joué dans un paquet de films et de séries. Alors gros +42 au fantôme qui aimerait partager ses toilettes avec Harry.

Informations éditoriales : réalisé par Chris Colombus, d’une durée de 2h30, sorti dans les salles en 2002.

mimi geignarde

Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban

Le prisonnier d’Azkaban est un film à l’ambiance forte qui fait référence au cinéma d’horreur. Avec sa pluie qui tombe toujours au moment opportun, ses sinistres présages, ses détraqueurs angoissants, son loup-garou, le sinistros, les corbeaux du bourreau que l’on croirait presque sortis des Oiseaux d’Alfred Hitchcock, la Cabane Hurlante, un évadé de prison bien chelou et même … des potirons à profusion. Le prisonnier d’Azkaban est un film à voir à Halloween, enroulé-e dans un plaid avec son chat ou son conjoint qui ronronne à côté. Une ambiance très réussie pour ce film qui nous offrira cependant une bonne dose d’humour.

Informations éditoriales : réalisé par Alfonso Cuarón, d’une durée de 2h20, sorti dans les salles en 2004.

siriusly

Harry Potter et la coupe de feu

Aviez-vous remarqué qu’autour d’une intro et d’un final très sombres, La coupe de feu est construit comme un teenage movie ?

Les langoureuses et très belles françaises de Beauxbatons et les virils et musclés garçons de Durmstrang sont d’une exemplarité exceptionnelle dans les stéréotypes de genre. On y trouve aussi -mais purée lol- un BAL DE PROMO à l’américaine avec les filles en belles robes et les garçons en beaux costumes (sauf Ron), la transformation d’un « vilain petit canard » en beauté fatale (Hermione), des invitations à aller danser (ou pas), … Pfiou heureusement que Voldemort est là pour remettre un peu de plomb dans la cervelle de tout ce petit monde.

Il faudra néanmoins le voir comme une critique des tropes propres aux teenage movies. Et ce d’autant qu’on attendra en vain la happy end pour nos protagonistes : (attention spoilers dans ce paragraphe) Harry ne finit pas avec Cho, le cavalier de bal de Cho meurt à la fin, Hermione assassine Ron verbalement avant de s’écrouler en pleurs, Ron se comporte comme un vrai con qui n’a rien compris. Il n’y a que le timide pataud qui ressort satisfait de cette histoire : Neville, danseur émérite qui rentre au petit matin du bal de promo, le sourire aux lèvres, mais-c’est-le-monde-à-l’envers-qu’est-ce-qui-se-passe ?

Informations éditoriales : réalisé par Mike Newell, d’une durée de 2h35, sorti dans les salles en 2005.

Éclate-toi comme une licorne
Qui jusqu’à l’aube agite sa corne !
[magical pop-rock]

Harry Potter et l’ordre du Phénix 

Intéressant de revoir ce film à la lumière du phénomène des #fakenews. La politique, que l’on voyait déjà à l’oeuvre mais de façon plus discrète dans le quatrième opus, s’introduit carrément à Poudlard pour y diffuser ses capacités extraordinaires d’ingérence, de contrôle de l’information et de propension à la tyrannie. La frontière entre le Bien et le Mal devient floue : qui est le méchant de cette histoire ?

J’aime bien l’ironie du rôle de Luna Lovegood dont le père publie un magazine complotiste et qui croit Harry Potter et Dumbledore pendant que la presse officielle les dénigre.  Le personnage est sous exploité dans le film, dommage. Les personnages de Dolores Ombrage et de Bellatrix Lestrange (jouée par Helena Bonham Carter, qui joue aussi Marla Singer dans Fight Club, il y a quelques mimiques communes) sont hyper bien campés. Un épisode avec de très chouettes personnages secondaires donc même si l’on aurait voulu que certains soient plus développés.

Ma scène préférée reste sans doute le départ avec tambours, trompettes et feux d’artifice de Fred et George qui ont d’autres projets en tête que de se faire mettre au pas par une perverse sadique souffrant d’une obsession anormale pour le rose et les photos de chatons.

Informations éditoriales : réalisé par David Yates, d’une durée de 2h18, sorti dans les salles en 2007.

bellatrix lestrange

Harry Potter et le Prince de sang-mêlé

En tant que film, Le Prince de sang-mêlé m’intéresse moins, comme les opus suivants. J’ai l’impression qu’on perd en inventivité dans la mise en scène. On met en image le livre, point. Les personnages sont pour la plupart connus, mis à part Slughorn. Le film est très correct, bien réalisé, il fonctionne dans sa narration et ses enjeux. Il n’y au final pas grand chose à lui reprocher. Juste que la magie s’étiole peu à peu pour moi.

Informations éditoriales : réalisé par David Yates, d’une durée de 2h32, sorti dans les salles en 2009.

rogue approuve

Harry Potter et les reliques de la mort – 1ère partie

Les reliques de la mort – première partie fait preuve d’un certain manque de rythme qui fait que l’on s’ennuie un peu. C’est fort dommage puisqu’on approche du terme. Il est sans doute très fidèle au livre mais cet étirement de l’action ou de la non-action ne convient pas trop à ce type de cinéma. J’en viens à me dire que Les reliques de la mort aurait dû rester un.

Il y a cependant quelques séquences fortes comme l’illustration du conte des trois frères ou la scène du mariage, en guise de résistance à l’oppression et la peur. Ils sont fous, et en même temps ils ont tellement raison.

Informations éditoriales : réalisé par David Yates, d’une durée de 2h25, sorti dans les salles en 2010.

Harry Potter et les reliques de la mort – 2ème partie

Le film qui conclut la carrière d’Harry Potter au cinéma contraste avec le précédent par son rythme beaucoup plus enlevé. On a des scènes de bataille épique, on retrouve tous les personnages des épisodes précédents dans cette bataille finale, des morts, de l’émotion. Ça ne rigole plus du tout. Le film rattrape plutôt bien l’ennui profond dans lequel son prédécesseur avait réussi à me plonger.

Informations éditoriales : réalisé par Davis Yates, d’une durée de 2h10, sorti dans les salles en 2011. Tous les films Harry Potter sont disponibles sur Netflix.

voldemort

J’ai adoré revoir tous ces films, un voyage nostalgique plus que bienvenue pour échapper à la grisaille du ciel et à la morosité du quotidien. Alors, tel un elfe de maison libre, enfilez vos plus belles chaussettes Harry Potter et vautrez-vous dans le canapé pour 19 heures et 22 minutes de retour dans le passé.

dobby is free

 

 

Challenge-madeleine-de-proust

22 commentaires sur « Les films Harry Potter | à voir en chaussettes »

  1. Cela a aussi été un vrai plaisir pour moi de me refaire toute la série, voir l’évolution des acteur.ices, comprendre la complexité et ambivalence de certains, les aimer encore plus…
    Le 1er réveille tous les bons souvenirs liés à la découverte de cet univers. Mon préféré reste toutefois, Le prisonnier d’Azkaban, pour Sirius, Lupin… Et contrairement à toi, Le prince de sang mêlé est aussi un de ceux que j’aime le plus.
    J’ai un attachement tout particulier à cette série pour tout un tas de raisons.
    Et voilà tu me redonnes envie de la revoir!!!

    J'aime

  2. Ah ouais, 19h22, quand même. =O
    J’ai dû voir les 3 ou 4 premiers seulement. Il faudrait que je les regarde tous un jour, mais je dois avouer que « Les Animaux fantastiques 2 » m’a un peu refroidi dans mon envie de retourner dans l’univers. ^^’

    J'aime

  3. Le premier Columbus, c’est le must pour moi, conforme à ma vision de lecteur. Après ca se perd vraiment dans la coupe de feu, et si j’aime encore assez le prisonnier d’Azkaban, il est loin d’etre aussi bon que le livre. Je me suis fait chier sur les 3 derniers mais en même temps le dernier tome en livre n’etait pas très bon à vouloir relier tout et faire une fin.
    Que de souvenirs pourtant que j’hesite à réveiller en lecture ( tout comme Tolkien d’ailleurs )

    J'aime

  4. Assez d’accord dans l’ensemble avec ton ressenti. Par contre, le 7.1 m’avait beaucoup plu, les quelques ajouts par rapport au livre (notamment la scène de danse entre Harry et Hermione) sont de belles réussites.
    Ma grosse déception, c’est le 6 : le livre est magnifique, sensible et très important. Et pour moi, le film se vautre et est franchement anecdotique, mis à part le début et la fin.

    J'aime

  5. Nous nous sommes refait entièrement la série avant d’aller voir le dernier des films. J’avais bien aimé ce marathon sur une semaine. Nous baignions dans HP et c’était fun.
    Je crois même que je portais de bonnes chaussettes bien molletonnées…

    J'aime

  6. Génial!! J’ai failli foncer ici en voyant ton commentaire d’hier 😀 Quel plaisir de revoir ces films. Pour la petite histoire, j’ai mis des chaussettes Harry Potter aussi pour le premier!! 😀 Mais j’ai oublié pour les autres.
    Et c’est très intéressant ce que tu en dis, notamment sur le 4 – le côté film pour ados sans happy ending. J’avais bien pensé à la chose en voyant Hermione en robe à l’époque mais sans jamais aller plus loin.

    J'aime

    1. Je vais t’avouer un truc, juste entre nous : j’ai acheté les chaussettes de la photo pour pouvoir faire la photo (mais maintenant j’ai des soquettes Harry Potter :p).
      Pour le 4 quand je l’ai vu je crois que j’étais encore très ado dans ma tête, ça m’a pas percutée mais alors là ça m’a littéralement sauté au visage.

      J'aime

  7. Je n’avais pas du tout percuté pour le 4, c’est étrange ! Sinon, mon dernier visionnage date de cet été, et il a bien fallu m’avouer que, finalement, le 6ème film n’était pas si mauvais, même s’il reste sans comparaison possible avec le tome en question.

    J'aime

  8. Quand je pense que j’ai fait la même chose en 2017 quand j’ai acheté le coffret DVD et que j’ai jamais eu le temps de mettre en forme mes notes. J’aurais tellement pu le faire maintenant xD.
    En tout cas je trouve très intéressante ton interprétation du 4e film. Pour ma part j’aime surtout le 3 parce qu’il a une vraie personnalité. Et un peu le 4. Les autres je les trouve un peu trop plats dans leur réalisation, surtout le 6 qui est un de mes livres préférés et qui perd une bonne partie de son charme. Mais bon je suis pas un bon public pour ce genre d’adaptation, je connais trop les livres et j’ai besoin qu’on me propose une plus-value sans trahir la vision que j’ai de l’univers, c’est forcément dur de me satisfaire moi (et les millions de fans qui ont un autre point de vue xD).

    J'aime

    1. Il a peut être moins de personnalité mais je pense que mon préféré ça reste le 1er. C’est quand même tellement cool de découvrir l’univers d’Harry Potter dans ce film, j’adore le moindre petit détail.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.