Journal de bord | février 2020

pile à lire février 2020

Journal de bord.

Le Dragon Galactique est un vaisseau protéiforme qui parcourt inlassablement les contrées lointaines de la culture. Avec un éclectisme assumé, quoique souvent tourné vers ce que l’on pourrait abruptement nommer la « SFFF » , il vous emmène dans un voyage plein de rebondissements. Ce rendez-vous mensuel nous permet de faire le bilan du mois et de vérifier la gestion des stocks.

Le mot de la dragonnière

A souligner la participation du Dragon Galactique à 2 challenges :

  • le Projet Maki qui consiste à lire une nouvelle par semaine ou moins. Inscrite en Lémurien libre, j’en suis à 3 chroniques 🎉 Organisé par Yogo.
  • Le Défi Cortex qui commence aujourd’hui et consiste à proclamer à la face du monde que la SFFF is everywhere en lisant des auteurs venus de partout dans le monde et au-delà. Je me suis inscrite au level le plus élevé, je ne sais pas ce qui m’a pris 😱 Organisé par Lune.

Il est possible de s’inscrire à ces challenges en passant par les liens ci-dessus.

La pile à lire

Intégrale de nouvelles T2, Philip K. Dick / Le Paris de Zola, Alain Pagès / La tombe des lucioles, Akiyuki Nosaka / Philip K. Dick ‘s electric dreams, Philip K. Dick / La voie des ombres, Brent Weeks / Anno Dracula, Kim Newman / Faërie, Raymond E. Feist / Zendegi, Greg Egan / Le chevalier, Pierre Pevel / Hamlet au paradis, Jo Walton / Intégrale des nouvelles Tome 3, Ballard / Le fond des forêts, David Mitchell / Le roi au masque d’or, Marcel Schwob / Légendes rustiques, George Sand / Melmoth, Charles Robert Maturin / Big bang à Astrahal, Sébastien Marti (ldvelh) / Menu Cthulhu, Neil Jomunsi (ldvelh) / Plongée sur R’Lyeh, Loïc Richard (ldvelh) / L’île, Sigridur Hagalin Björnsdottir / Mes vrais enfants, Jo Walton | L’homme qui mit fin à l’histoire, Kij Jonhson  / Cadavre exquis, Augustina Bazterrica  / Chroniques du pays des mères, Elizabeth Vonarbug / Lignes de vie, Graham Joyce / Infinités, Vandan Singh / Tolkien et les sciences, collectif / Céder la place, Emmanuel Quentin / Infiniment, Louise Rouiller / Sur Mars, Arnauld Pontier /  Twin Peaks: le dossier final, Mark Frost / Philosophie Magazine HS : La puissance des femmes / Mad Movies HS Star Wars / Pour la science HS Les trous noirs / Parasite : storyboard

Info lectures (1)

Baldur’s Gate : L’héritage du jeu de rôles, Maxence Degrendel. 🛡🛡🛡 Plonger dans l’histoire de la création du mythique jeu Baldur’s Gate m’a rendue débordante de nostalgie. On part des origines, le jeu de rôles Donjons & Dragons jusqu’aux influences que BG a eu sur les RPG sortis après, en passant par toute l’histoire de la conception. Par contre la maquette du livre est toute pourrie (marges énormes et texte écrit trop petit) et ça manque d’illustrations intérieures. Cela rend la lecture très aride.

Binti Tome 1, Nnedi Okorafor.🚀🚀🚀🚀  Chronique complète.

Locke & Key 1 : Bienvenue à Lovecraft, Joe Hill et Gabriel Rodriguez. 🗝🚪🗝🚪Un premier tome qui ouvre pas mal de portes. Cette mystérieuse maison recèle de nombreux secrets que j’ai hâte de découvrir. La violence est assez graphique.

Tolkien : voyage en Terre du Milieu, sous la direction de Vincent Ferré et Frédéric Manfrin. 🌳🌳🌳🌳 Ouvrage qui associe textes explicatifs et photographies de pièces présentes à l’exposition de la BNF. Agréable à parcourir, la taille des photographies permet de s’attarder sur des détails et de se replonger dans ses souvenirs. Bien contente de mon achat.

Bifrost #97 Sabrina Calvo : cybermagicienne. Chronique complète des trois nouvelles.

Les miracles du Bazar Namiya, Keigo Higashino. 🍣🍣🍣🍣 Chronique complète.

Le choix, Paul J. McAuley. 🐉🐉🐉🐉 Dans un monde bouleversé par les changements climatiques, un vaisseau extraterrestre s’échoue sur la côte anglaise. Deux adolescents décident d’aller voir de quoi il retourne. Se retrouvant en possession d’un artefact extraterrestre de grande valeur, ils vont devoir choisir qu’en faire. Un background que j’ai trouvé très intéressant et que j’apprécierais de voir davantage développé ailleurs ainsi que des personnages intéressants sur lesquels le récit se centre afin de comprendre ce qui les motivent dans leur prise de décision mais qui sont en même temps victimes du système dans lequel ils évoluent.

Le cercle de Farthing, Jo Walton. 🔪🔪🔪🔪 Chronique complète.

info cinéma (1)

Jojo Rabbit, Taika Waititi. 🐰🐰🐰🐰  Burlesque et humoristique mais surtout extrêmement touchant, Jojo Rabbit parle du nazisme vu au travers des yeux d’un enfant allemand qui adhère à la doctrine nazi jusqu’à ce que la découverte d’une jeune fille juive cachée commence à lui causer un énorme problème de dissonance cognitive.

La fille au bracelet, Stéphane Demoustier. 🔪🔪🔪 Une jeune femme est accusée du meurtre de sa meilleure amie, le film, qui se veut extrêmement réaliste, est l’histoire de son procès. De deux choses l’une : ou alors le film est assez mauvais et cette histoire n’est pas crédible du tout ou alors il faut s’inquiéter du fonctionnement de la justice de ce pays. Du coup je sais pas trop ce que j’en ai pensé.

Parasite, Bong Joon Ho – en noir et blanc. 🦟🦟🦟🦟🦟 Ce film est exceptionnel, en noir et blanc aussi. Chronique complète de la version couleur.

Tout peut changer, Tom Donahue. ✊✊✊✊ Documentaire qui parle de la (non) place des femmes à Hollywood. C’est édifiant et ça m’a mise très en colère. Enfin ça alimente celle que j’avais déjà. J’ai envie de revoir Thelma et Louise. Et plus de films avec et de femmes. On s’étonnera cependant que le film soit réalisé par un homme.

Dark Waters, Todd Haynes. ⚠⚠⚠⚠⚠ Quelle parcours du combattant pour arriver à faire payer cette entreprise (Du Pont) pour leur dissimulation de la haute toxicité et l’impact sur la santé des riverains de l’usine du C8 un composé chimique qui sert à la fabrication du téflon. Je trouve qu’ils auraient juste dû finir en prison… On a toutes et tous du C8 en nous car c’est un composé qui se dégrade très mal et au fil du temps il a imprégné les être vivants et l’environnement. Sa mise en contact prolongée cause des cancers variés et des malformations congénitales. Le film est exceptionnel. Les décors et les situations sont retranscrites avec beaucoup de réalisme. Sans artifices grandiloquents ni happy end sensationnelle, le réalisme de la retranscription des faits primant sur le reste. Les acteurs sont parfaits. Le film n’est jamais ennuyeux ni incompréhensible. A la fin de la séance, la salle a applaudi, un fait très rare qui mérite d’être noté. Pour moi c’est un sans faute.

John Wick, David Leitch & Chad Stahelski. ⛽⛽ Gros gun gros bras grosse bagnole, pan pan boum boum vroum vroum. J’ai trouvé les enjeux narratifs qui lancent l’action clichés au possible. Je me suis mise à faire autre chose au bout de 40 minutes parce que je m’ennuyais. Pourtant on m’a dit tellement bien de ce film depuis des années, j’ai des potes qui en sont raides fan. J’arrive pas, déso pas déso.

Years and years, Russel T. Davies. Mini série de 6 épisodes. 📅📅📅📅📅Cette série a ceci d’effrayant qu’elle est très réaliste dans son anticipation de notre futur proche. On suite une famille, les Lyons, qui vivent en Angleterre de 2019 à 2030. Du Brexit à la monté d’une nouvelle forme d’extrême droite, Years and Years a une sérieuse tendance à faire froid dans le dos. Un final plus positif sublimé par un discours d’une justesse folle de la grand-mère qui s’adresse autant au spectateur qu’aux membres de sa famille.

My Little Pony, Lauren Faust. S9. 🦄🦄🦄🦄Cette saison 9 sera la dernière. Lauren Faust a bien fait ça. On revoit tous les personnages secondaires, les méchants et la destinée de Twilight Sparkle prend une autre dimension. J’ai chouiné un peu, souri beaucoup. Oui cette série est plus qu’un show pour enfants.

Mr Robot, Sam Esmail. S4. 🤖🤖🤖🤖 Cette dernière saison prend une tournure très spéciale, j’ai parfois trouvé le temps long. Si les premières saisons étaient tournées vers la lutte sociale, le combat contre le capitalisme, cette dernière saison est entièrement tournée vers Elliot et ses problèmes d’identité. C’est remarquable de cohérence, avec une fin qui est à la fois heureuse et triste. Petit conseil : il est préférable de regarder l’entièreté des 4 saisons dans un temps relativement rapproché. La série est complexe et on perd facilement ses repères.

Info jeux (1)

Oui, Seigneur des Ténèbres ! 😈😈😈 Jeu qui se joue avec des cartes mais qui consiste essentiellement à raconter n’importe quoi pour échapper au courroux du Seigneur des Ténèbres. Composante RPG puisqu’on joue un misérable gobelin à la solde d’un Seigneur. On vient d’échouer à une mission et il faut se justifier du mieux qu’on peut de préférence en rejetant la faute sur les autres. J’ai un peu du mal à ce genre de jeu qui laisse beaucoup de place à l’improvisation avec laquelle je ne suis vraiment pas douée. J’ai besoin de temps pour réfléchir à mes mensonges, moi XD

 

Et vous ? Vous avez découvert quoi de beau en ce mois de février ?

 

 

 

25 commentaires sur « Journal de bord | février 2020 »

  1. J’ai adoré Locke and Key et j’ai très envie de voir Dark Waters 🙂 Pour ma part j’ai fait de belles découvertes littéraires ce mois-ci, notamment Kabu Kabu de Nnedi Okorafor et Le chant des cavalières de Jeanne Mariem Corèze.

    J'aime

    1. Oui c’est ce que j’ai cru comprendre :/ J’avais commencé les comics dans le but de voir la série ensuite et là je ne suis plus très sûre de me jeter dessus quand je me réabonnerai à Netflix.
      Merci ^^

      J'aime

  2. Chouette mois !
    Pour le livre sur Baldur’s Gate tu douches mon enthousiasme, je lorgnais dessus. Bon on verra…
    Beaucoup aimé Years and Years aussi ^^

    J'aime

    1. Merci !
      Très intéressant mais un peu aride. Je ne suis cependant pas sûre que je rachèterai un livre de cette collection : j’aime bien les images, les mise en page agréables, ce genre de choses 😐

      J'aime

  3. Aaaaah tu as commencé Locke & Key! Génial! J’espère que tu vas aimer! ❤
    Super triste que tu n’aies pas aimé John Wick, par contre. Enfin, ce n’est pas guère étonnant quand on y pense. Tu n’as pas succombé au spectacle de Keanu Reeves qui tue avec classe? Parce qu’en résumé c’est ça ce(s) film(s). J’ai envie de le revoir, du coup. J'aime tellement voir Keanu Reeves tuer avec classe.

    J'aime

    1. En fait je crois que je deviens allergique aux guns. Je trouve ça bruyant et inélégant. J’ai tellement kiffé Birds of Prey dont les scène de combat ont été chorégraphiées par le même gars que celles de John Wick, j’ai vraiment été très étonné de ne pas du tout retrouver le même plaisir. Après j’aurais sans doute été plus indulgente en voyant ce film au cinéma avec un énorme sachet de popcorn. Quant à Keanu Reeves je le préfère de loin dans Matrix, il est beaucoup plus classe.

      Aimé par 1 personne

  4. Les miracles du bazar…j’ai prévu de le lire. Un livre sur BG?! . ..l’expo Tolkien, mouais j’en reste à mon imaginaire, j’arrive plus trop avec le monde dans ces trucs là. Years and Years, euh j’ai sorti ma chronique ou pas? La fille au bracelet, j’en ai parlé et vu des affaires similaires qui confirment la deuxième hypothese. Dark waters, c’est prévu aussi parce que rahhh lovely Ruffalo. Bref encore un bon mois fini en merdier dans la vie réelle 😁

    J'aime

    1. J’espère que ça va s’arranger pour toi. En tout cas tu gardes l’envie de partager tes découvertes culturelles ^^ Je n’ai pas le souvenir d’avoir lu une chronique au sujet de Y&Y chez toi, mais ma mémoire n’est pas terrible terrible.
      Dark Waters est VRAIMENT bien. Je suis quasi sûre que ça va te plaire.

      J'aime

    1. C’est plus que probable mais quand j’ai rédigé ce billet j’étais pas sûre car initialement j’avais prévu de chroniquer la trilogie d’un coup.

      Sinon je l’ai déjà chroniqué ce livre mais sur mon ancien blog je n’ai pas transféré la chronique car je savais que je le relirais. Faudra que j’aille voir si mon avis est similaire :p J’ai l’impression d’avoir encore plus accroché à ma relecture.

      Aimé par 1 personne

  5. Tu as fait exprès de lire un livre sur « Baldur’s Gate » pile quand des infos sur le 3 sortent ? ^^
    Question naïve : ça apporte quelque chose le noir et blanc pour « Parasite » ?
    « Years and Years » est sur ma liste, comme « Mr. Robot » dont il faut que je me refasse les deux premières saisons, mais tu le sais déjà. J’y ajoute « Dark Waters ». « Jojo Rabbit » j’hésite, mais le pitch est vraiment dingue.

    J'aime

    1. Alors j’aurais voulu le faire exprès que je ne m’y serais pas prise autrement mais dans ce cas j’aurais fait une chronique complète. Mais si jamais cet entrefilet m’apporte les faveurs de Google je te le dirai :p
      Jojo Rabbit c’est spécial mais justement c’est ça que je trouve cool. La bande-annonce devrait te permettre de savoir si lui et toi pouvez matcher.

      J'aime

  6. Je n’étais pas du tout tenté par Jojo rabbit et plus je lis de retours, plus je me dis qu’il faut que je le vois (sans doute demain).
    Dark waters est aussi au programme (de demain).

    Je n’ai pas eu le sentiment que La fille au bracelet n’était pas crédible, ou peut-être que pour moi l’intérêt du film était ailleurs que sur la crédibilité de la procédure. J’ai été énervée par Desmoutier en avocate générale, elle pousse son rôle à l’extrême certes, mais je l’aurais baffée pour son attitude.
    Il y a 2/3 réparties de la gamine (Melissa Guers) que j’ai appréciées, même si elle a un côté agaçant.
    Et j’ai surtout apprécié le discours de l’avocate de la défense. (et sinon, oui, je pense qu’il y a un sérieux problème dans notre Justice :p)

    Years and years a été un vrai coup de coeur (ahlala cette mamie).

    (ainsi se termine mon spam de coms :p Vive les congés et la patte folle qui me fait rester un peu plus en place)

    J'aime

    1. Pareil que toi sur Jojo Rabbit, je n’avais au départ pas prévu de le voir. Ha Dark Waters je suis curieuse de ton avis.

      La mamie de YaY ❤

      (c'est vrai que tu as vidé le chargeur là XD)

      J'aime

      1. Bon pas pu voir Jojo Rabbit, je le rattraperai plus tard…

        Dark waters, ben si très ricain dans la manière de porter à l’écran ce scandale et la procédure, je l’ai trouvé fort, révoltant et flippant.
        En fait, je crois que je ne cesserai jamais d’être autant étonnée (ou pas) de l’indécence et malhonnêteté des entreprises capitalistes (à tous les niveaux) qui n’hésitent pas à tuer pour leur profit.

        Une scène m’a fait pleurer… je sais pas, c’est comme si j’attendais moi même la réponse depuis des années, je ne sais pas si j’ai pleurer de soulagement, de tristesse ou que sais-je encore (sans doute un mélange de tout ça).

        Je me rends compte que j’aime vraiment ce genre de films, même s’ils sont durs.
        Je sais pas si tu as vu Erin Brokovitch, il est meilleur encore peut-être dans ce genre.

        J'aime

      2. De quelle scène il s’agit si ce n’est pas trop indiscret?

        J’aime beaucoup ce genre de films aussi. Oui j’ai vu Erin Brokovitch aussi, Spotlight, Pentagon Papers et d’autres encore aux quels je ne pense pas là tout de suite.
        Ce qui me rend le plus dingue c’est la difficulté de porter ce genre d’affaires devant la justice et comment ces gens lorsqu’ils sont puni se retrouvent juste à dédommager les victimes alors que leur place est en prison.

        J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.