Relire Zola

Emile Zola par Manet - Musée d'Orsay
En défi du bon sens n°41

Il y a 20 ans, je lisais toute la série des Rougon-Macquart dans le désordre, en deux ou trois ans. Cette année, je me décide à tout relire depuis le début, en bonne compagnie. Ça va être chouette.

Lire les Rougon-Macquart dans le désordre

Quand j’étais adolescente, disons entre 16 et 18 ans, je ne me souviens plus exactement mais en tout cas avant d’entrer à l’université, j’ai lu l’intégralité des Rougon-Macquart + quelques autres ouvrages de l’auteur. Ma collection était dépareillée, certaines éditions étaient assez anciennes, du genre à ne pas avoir de code ISBN. Ma lecture fût dépareillée aussi : je les ai lus dans le désordre, au fur et à mesure qu’ils me tombaient dans les mains, la plupart en farfouillant au Pêle-Mêle, institution bruxelloise du marché du livre d’occasion, certains en les achetant neufs.
Quelques uns m’avaient déplu comme La curéePot-Bouille ou La Terre. D’autres, plus nombreux m’avaient passionnés, comme NanaL’assommoirLa débâcle ou Germinal. Au global, malgré quelques ratés et mon jeune âge, je n’ai jamais trouvé ces livres ennuyeux. Ce sont des histoires qui sentent leurs personnages, leurs décors, mais surtout qui suintent l’injustice et la misère du monde de ce 19ème siècle décrit par Zola.

 

Relire les Rougon-Maquart dans l’ordre

Depuis plusieurs années à présent, je songe à relire les Rougon-Macquart, dans l’ordre cette fois. Cette année, je commence, en compagnie d’Alys et de Ksidraconis. On va papoter par mail après lecture de chaque partie du premier tome. Ça va être chouette.
J’attends une lecture plus profonde que celle que j’en avais faite étant plus jeune. J’aimerais m’intéresser en parallèle au contexte historique et à l’histoire derrière les romans. J’espère trouver plein d’informations sur le net. J’attends aussi de lier les livres entre eux, ce qui m’avait complètement échappé à l’époque, en tout cas jusqu’au Docteur Pascal, le dernier volet de la série (que j’avais lu en dernier, si je me souviens bien). Lier les personnages et les histoires de famille. Ça va être chouette.
Pour cette relecture, je me suis procuré le fichier des œuvres complètes d’Emile Zola, un fichier  de 18274 pages (oui vous avez bien lu) que j’ai payé … 1€79, aux éditions Arvensa. Je doute de la réelle praticité du machin mais après avoir échoué à trouver des œuvres complètes de qualité en papier, ceci m’a semblé être la meilleure solution. Dans le pire des cas, j’achèterai en parallèle une version poche des romans. J’ai tout de même hâte de mettre le nez dans ce fichier, autant de pages, de titres, c’est réjouissant. Ça va être chouette.

Un programme chargé

Je ne sais pas encore si je vais tous les relire ni combien de temps cela va prendre. En tout cas, il s’agit de mon intention initiale, quitte à étaler cette relecture sur plusieurs années.
Voilà le programme :
  1. La Fortune des Rougon (1871) – début de la lecture avec Alys et Ksidraconis ce mois-ci.
  2. La Curée (1872)
  3. Le Ventre de Paris (1873)
  4. La Conquête de Plassans (1874)
  5. La Faute de l’abbé Mouret (1875)
  6. Son Excellence Eugène Rougon (1876)
  7. L’Assommoir (1877)
  8. Une page d’amour (1878)
  9. Nana (1880)
  10. Pot-Bouille (1882)
  11. Au Bonheur des Dames (1883)
  12. La Joie de vivre (1884)
  13. Germinal (1885)
  14. L’Œuvre (1886)
  15. La Terre (1887)
  16. Le Rêve (1888)
  17. La Bête humaine (1890)
  18. L’Argent (1891)
  19. La Débâcle (1892)
  20. Le Docteur Pascal (1893)
Pour le reste de l’oeuvre de l’auteur (bien plus conséquente que ce j’imaginais initialement), on avisera plus tard.
Je ne m’engage pas à chroniquer chacune de mes relectures, mais j’aimerais, dans l’idéal.

Pour aller plus loin

L’image d’introduction est une photographie du tableau de Manet « Emile Zola », datant de 1868. Il est visible au Musée d’Orsay. Plus d’infos sur son histoire sur le site officiel du musée.

25 réflexions sur “Relire Zola

  1. Vert, tu as en tout cas eu un bon aperçu de la vision zolienne du monde avec toute sa joie de vivre et tout son optimisme. L'Oeuvre est particulièrement torturé et se termine particulièrement bien. XD

    J'aime

  2. Depuis que je suis ados, j'essaye dans lire un par été, j'avais abandonné la pratique pendant quelques années, mais j'ai repris l'été dernier… avec la joie de vivre. (après ça, j'ai limite eu envie de lire un harlequin pour me remettre de mes émotions et avoir un happy end, mais ça va, je m'en suis remise).

    J'ai déjà lu Germinal, reste les 14 à 20. Par contre, je n'ai pas eu le courage d'acheter un fichier unique, j'ai préféré prendre des éditions gratuites en un tome, le % défile plus vite sur la liseuse xD

    J'aime

  3. J'admire ! On m'avait fait lire une version abrégée de Germinal au collège… Et j'avais été dégoutée de Zola. Mais j'ai lu assez récemment Thérèse Raquin, et j'avoue avoir beaucoup aimé '_' Je vais donc suivre ta progression pour y trouver l'énergie de m'y mettre aussi 🙂

    J'aime

  4. Huhu, le bouquin qui porte mal son nom 😀
    J'espère ne pas être trop découragée par le pourcentage qui n'avance pas. Je crois que j'irai jeter un coup d’œil au nombre de pages du livre avant de commencer ma lecture, car c'est tout de même très perturbant de commencer un livre sans en connaître la longueur.

    J'aime

  5. Aïe la version abrégée :/
    Thérèse Raquin il est très bien ! Je garde un souvenir horrifié de la description de la morgue.
    Vous me faites beaucoup de pression toutes, j'espère que je vais pas laisser tomber au bout de 30 pages en me rendant compte que je n'aime plus Zola XD

    J'aime

  6. Quand je lis les commentateurs traumatisés de Zola, je me dis que j'ai de la chance de ne pas l'avoir étudié xD Bon, en échange, je HAIS Flaubert, rien que de voir son nom écrit dans une liste de bouquin qu'il faut avoir lu me donne de l'urticaire. Certaines lectures obligatoires ne rendent vraiment pas service à leurs auteurs 😦

    J'aime

  7. Yeah J'étais gaga de Zola à une époque (il y a environ 15 ans… hum)
    J'avais commencé ado (vers 15-16 ans je pense) avec L'assommoir. Que j'avais laissé tombé, puis repris un peu plus tard. J'ai enchaîné avec Nana… puis fin de rhéto (6è) j'ai pris la série par le début…
    J'ai pas mal dévoré avec une certaine régularité… puis j'ai buté sur La faute de l'abbé Mouret… j'ai peiné jusque la moitié… et j'ai abandonné. Depuis, mon entreprise est restée en stand-by, mais je suis toujours très tentée de la reprendre évidemment!
    Pour L'abbé Mouret, peut-être que ce n'était plus le moment, etc… donc à mon avis, je recommencerai celui-là pour me relancer.
    Ton petit challenge me donne bien envie de m'y remettre.
    Perso, j'en avais des librairies à 2€ (un enseigne jaune qui vendait plein de classique et dont j'ai oublié le nom), j'en ai eu en livre de poche, puis j'ai commencé à chérir la collection Garnier-Flammarion (les blancs). Et donc, dans ma tête c'était de les reprendre tous dans cette édition 🙂
    Bon je vais déjà faire avec ceux que j'ai, hein. Ca sera déjà pas mal.

    Allez au plaisir de vous suivre! Je sens que ça va me donner des idées.
    (Puis bon, même si tout n'est pas chroniqué… laisse quand même un petit avis dans un récap :-))

    J'aime

  8. Il me semblait avoir répondu à ton commentaire ce matin, j'ai dû oublier de cliquer sur publier.
    Je disais donc que c'était sympa de découvrir qu'il n'y a pas que des traumatisés du lycée pour ce qui concerne Zola. Si tu reprends ta lecture, n'hésite pas à m'en faire part.
    J'ai des idées de billets qui me trottent dans la tête, on entendra encore parler de Zola par ici.

    J'aime

  9. Héhé!
    Bin tsé quoi!
    Je n'ai jamais dû lire Zola à l'école en fait. Je crois que j'ai eu des prof de français pas trop sado-maso. (wais parce que « forcer » des jeunes à lire des classiques comme ça, c'est le meilleur moyen de dégouter de la lecture je pense. faut les laisser venir à Zola 🙂 enfin, tu forces pas quoi, tu fais découvrir.)
    Okay oui, je et fais signe!
    Me réjouis de te lire sur le sujet!

    J'aime

  10. C'est sans doute ça. Je me demande d'ailleurs si je n'ai pas découvert Zola avant de l'étudier à l'école, du coup on prêchait une convaincue. On fait moins lire des pavés de nos jours il me semble, cela passe plus par de l'étude de textes.

    J'aime

  11. En plein dans La fortune des Rougon, je confirme que oui ^^
    Si tu as l'occasion, c'est vraiment pas mal Zola. Bon ses idées sur l'hérédité sont d'un ridicule consommé mais il y a une telle force et une telle précision dans ses mots pour décrire les gens, c'est fou. Et les histoires sont très prenantes.

    J'aime

  12. Ping : Le ventre de Paris | Un maigre parmi les gras – Le dragon galactique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s